Carat, c’est le leader des solutions médias. Précurseur, l’agence internationale s’est imposée grâce à son audace et son esprit novateur. Sa CEO, Sabina Gros (Sciences Po Paris 98), revient sur un parcours symbole des mutations digitales.

 

Un hashtag pour présenter Carat ?

Au risque de vous décevoir et en vraie amoureuse des lettres classiques, je n’aime pas les hashtags. Je trouve qu’à force de tout raccourcir, on s’exprime en langage SMS, en monosyllabes et en abréviations. On a tendance à tout simplifier alors que notre rôle est d’embrasser la complexité de ce monde.

Alors sans raccourcis !

Les agences média sont nées avec Carat dans les années 60. Son fondateur, Gilbert Gross, a inventé le métier d’achat d’espace publicitaire en France. Nous prenons cet ADN de pionnier très au sérieux tout en essayant d’inclure de l’innovation dans les stratégies et les approches trading pour nos clients. Depuis 50 ans, le métier a largement été disrupté avec le digital. Faire évoluer les modèles média actuels, les nouveaux indicateurs d’efficacité, le nouveau rapport des consommateurs aux marques, l’exigence de la transparence, la nécessité de défendre la pluralité des médias est indispensable pour pouvoir continuer à créer de la valeur dans un monde en pleine transformation. Telle est la mission de Carat.

Votre dernier coup de pub réussi ?

Les communications real time de Coca-Cola et de KFC à l’occasion de la victoire de l’équipe de France à la Coupe du Monde de Foot. Et les dernières opérations pour la Sécurité Routière et la Santé Publique France avec le Mois Sans Tabac. Des productions de contenu innovant dont nous sommes fiers !

Vos 3 armes pour « réinventer la valeur des médias » comme le clame votre slogan ?

  • Les meilleurs insights (outils pour transposer les besoins marketing de nos clients vers une solution média viable et efficace)
  • Une performance et une attention accrue jusqu’au « last mile »
  • Une pensée sans limites

Pourquoi la stratégie média ?

J’ai fait toute ma carrière en agences de contenu, marketing et digitales, qu’on appelle « agence créa » en opposition aux agences média. J’ai commencé un peu par hasard dans ce milieu mais j’ai tout de suite adoré. Je trouve qu’on y apprend énormément, qu’on rencontre des gens passionnants, qu’il y a beaucoup de diversité, beaucoup d’effervescence, des sujets différents tous les jours, de la créativité, de l’innovation. Carat est ma 1ère agence média. La question que je me suis posée en prenant le poste de CEO : suis-je légitime ? En réalité, mon parcours dans le digital, la data, le contenu et le business focus est très utile pour la bonne santé des marques aujourd’hui.

 En tant que CEO, êtes-vous simplement décisionnaire ?

Je ne crois pas que dans les agences on peut être en mode simplement « command and control ». On doit être sur le business de nos clients en 1er lieu quel que soit notre niveau. Je me définis comme une « doeuse » et je dois dire que c’est ce que je préfère dans mon job, même si la partie management et accompagnement des talents, ainsi que la réflexion sur notre produit est extrêmement importante.

Si je n’avais pas fait Sciences Po Paris après 5 ans de lettres, je n’aurais jamais… développé un esprit de synthèse et une ouverture sur le monde qui me permet de marier des concepts à 1ère vue éloignés. Et peut-être une certaine audace dans la recherche des solutions non conventionnelles.

Chiffres-clés

Agence Média précurseur et inventeur du métier, CARAT figure au premier rang de l’évaluation qualitative RECMA pour la dixième année consécutive.

1966 : fondation de Carat

1990 : rachat par AEGIS Media.

2012 : rachat par Dentsu Aegis Network

Carat : 80 talents et plus de 50 clients dont GAE, Coca Cola, Société Générale, Beiersdorf, Microsoft…

Le réseau international le plus large au monde avec 157 bureaux dans 140 pays.

CA 2018 : 375 M€

 

Contact : sabina.gros@carat.com

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.

Checkout.com : challengez la Data !

« Vous êtes passionnés de Data et créatifs, bienvenus chez nous ! » assure Valentin Vincendon, VP Business Intelligence at Checkout.com

Bollé Brands : l’excellence du sport designé en France

La technologie, l’ergonomie et le design des produits de Bollé Brands ont été testés et approuvés par les plus grands sportifs !

Europorte : un train d’avance dans l’innovation !

Nommé directeur général d’Europorte, opérateur privé de fret ferroviaire français, en juillet 2020, Raphaël Doutrebente nous parle de ces projets pour l’entreprise.

Managers intermédiaires : alliés ou challengers du DG ?

Entre top managers et collaborateurs, entre reporting et animation d’équipe, les managers intermédiaires sont entre le marteau et l’enclume. Comment redorer la fonction ?

KNEIP Hugues Delcourt : « Dans la finance, apprenez à oser ! »

Président de Kneip depuis le début de l’année et ex-CEO de BIL, banque internationale à Luxembourg, Hugues Delcourt connait très bien le secteur de la finance. Il nous parle de son parcours et de sa vision du management. Rencontre.

L’holacratie c’est la vie ?

L’heure est à la prise de décision collective. Mais les top managers sont-ils prêts à partager le pouvoir ? Et leurs collaborateurs, sont-ils partants pour y prendre part ?

Le manager résilient : le meilleur boss du monde d’après ?

La résilience ou l’art de résister aux chocs. Un must-have pour les managers au plein cœur du post-Covid. Mais comment muter en quelques mois en dirigeant résilient ?