En croissance organique depuis plus de 30 ans, le leader des fabricants de Bakery products bio a mis au point une recette infaillible pour pérenniser son succès : innover et s’adapter en continu grâce à un intelligent dialogue interne. Rencontre avec son General Manager Groupe, Pierre Josselin (AgroParisTech 86)… 

 

Le Super Pouvoir de Biscuits Bouvard ?

Donner à ses employés le pouvoir d’être acteur de leur propre développement. L’atout n° 1 de l’entreprise est d’avoir eu l’intelligence de s’adapter, dans le temps, grâce au dialogue interne, et en faisant de l’innovation son cœur de métier. Porteuse de valeurs fortes : ambition, savoir-faire, ouverture, respect, humilité, BB sait surtout faire vivre ces valeurs parfaitement cohérentes avec un monde en constante évolution.

Etre une entreprise familiale, ça change quoi ?

Pierre Josselin, General Manager Groupe Biscuits Bouvard

Nous partageons la volonté de construire ensemble. Non pour des actionnaires, mais pour la communauté qu’est l’entreprise. Notre taille empêche l’ingérence du politique et favorise les mouvements inter-fonctionnels. BB s’adapte ainsi autant à ses employés, qu’eux-mêmes s’adaptent à elle. Résultat : un climat de travail stable, idéal pour se développer.

Biscuits Bouvard est une entreprise en phase avec un avenir plus durable ?

Avant tout guidés par le souci de fabriquer des produits qui soient bons – sans causer de dommage à la planète – nous cherchons à avoir un impact positif sur les vies, à commencer par celles de nos employés. Ce positionnement stratégique fort nous a conduits à mettre en place un fonctionnement interne ouvert, répondant aux attentes actuelles de beaucoup.

Vos métiers phares ?

Dans une entreprise comme la nôtre, tous les métiers sont importants. Au regard de notre taille (200 personnes au management), l’élément capital devient la polyvalence, associée à la fluidité du processus transversal. Un « travailler ensemble » que vient conforter la rotation des métiers mise en place : élargir ses compétences, apprendre, grandir… au service d’une excellence à la fois collective et globale.

Quelle leçon essentielle avez-vous apprise et souhaitez-vous transmettre ?

Une carrière, c’est long ! 45 ans en moyenne. Ne soyez pas pressé de grimper trop vite, au risque de vous retrouver bloqué et de vous ennuyer. Prenez le temps de choisir un métier qui vous plaît, dans un environnement en cohérence avec vos valeurs. Approfondissez chaque expérience, seul moyen de s’enrichir. Et usez des mobilités, géographiques comme fonctionnelles, qui sont des atouts formidables.

Quelle attitude servira le mieux un jeune diplômé en début de carrière ?

Au départ, on pense souvent tout savoir… Quand bien même ! Ces certitudes représentent au mieux 10 % de la question. Les 90 % restant ? Le monde et les autres, forcément différents, avec lesquels il va falloir interagir. Si les plus jeunes sont bien là pour faire évoluer les choses, ils doivent, dans un premier temps, s’adapter à ce qui est et faire preuve d’ouverture d’esprit pour comprendre l’entreprise et son histoire, avec respect et sans arrogance.

© Biscuits Bouvard

Quelles compétences managériales avez-vous acquises sur les bancs de l’école ?

La troisième dimension de l’enseignement reçu, celle des sciences de la vie, apporte des valeurs d’écoute du terrain, d’empirisme et d’humilité qui vous ancrent dans une certaine philosophie de la vie. Un respect et un amour du vivant essentiels. Car, avant tout chose, un bon manager est quelqu’un qui aime… son métier, les gens, la vie.

Chiffres clés :

  • 400 millions € de CA
  • 1 625 employés
  • 17 sites

Contact : kristel.barret@biscuits-bouvard.com

 

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.