Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Arkéa : l’IT au service de la banque et de ses enjeux environnementaux et sociétaux ! L’interview de Marc Chéreau et Lionel Segalen

Arkéa : l’IT au service de la banque et de ses enjeux environnementaux et sociétaux ! L’interview de Marc Chéreau et Lionel Segalen
Crédits Arkéa

Entre Arkéa et les nouvelles technologies, l’histoire d’amour ne date pas d’hier mais a toujours été dans son ADN. Raison pour laquelle ce groupe aux valeurs fortes est toujours « le premier à… ». Et réserve de superbes parcours aux ingénieurs ! La preuve par deux avec Marc Chéreau (IMT Atlantique 89), Directeur de l’Architecture Entreprise & Innovation et Lionel Segalen (IMT Atlantique 08), Responsable du Département IT d’Arkéa.

Arkéa est vraiment un cas à part. S’appuyant sur un groupe international (Crédit Mutuel), cette banque dont Fortuneo, Suravenir, Arkea Investment Services et Monext sont des filiales, possède un système d’information aussi couvrant que celui des plus grands établissements français. Tout en restant ancrée dans une dimension régionale : la Bretagne et le Sud-Ouest. « Pour les jeunes talents qui, plus qu’un poste, recherchent d’abord un projet porteur de sens, c’est vraiment une magnifique opportunité, assure Lionel Segalen. Car ici, dans une structure demeurant à taille humaine, vous pouvez accomplir mille parcours différents. Cela est particulièrement  vrai concernant les ingénieurs et l’informatique, premier « vivier » de recrutement d’une banque où cet outil est transversalement intégré à tous les métiers. D’où les multiples passerelles existant pour évoluer et grandir avec Arkéa. »

IT for ever

« J’en suis d’ailleurs un vivant exemple, témoigne Marc Chéreau. Au fil des 32 ans passés dans le groupe, j’ai effectué divers métiers et évolué en me consacrant toujours à des projets passionnants, puisque notre palette technique est complète et que nous répondons à tous les enjeux des grosses DSI : Big Data, IA, Cloud, Microservices, API, applications mobiles, etc. Ce n’est donc pas un hasard si nous avons notre propre structure cloud privé depuis 2017 et que nous travaillons désormais l’hybridation public/privé de notre système d’information. Pas un hasard non plus si un tiers des membres du ComEx sont issus de l’informatique. Chez nous, les talents IT trouveront vraiment tout pour s’épanouir ». Parmi la longue liste des « première banque à », ne retenons qu’un exemple. En 1995, alors que 2 % seulement des Français étaient connectés, Arkéa proposait déjà des transactions en ligne !

Une véritable « Raison d’être »

Et bien sûr, cette digitalisation (très) avancée a représenté un atout considérable quand la crise est survenue. « D’autant que nous étions déjà engagés dans le télétravail et fonctionnons de manière très collaborative, explique Marc. Solidement ancrés dans nos régions, au service de l’économie réelle, nous avons pu donner un coup d’accélérateur pour répondre aux enjeux forts du moment : prêts garantis par l’état, soutien des acteurs locaux, etc. L’occasion de vérifier quel « sens » fort il peut y avoir à travailler dans le secteur bancaire. Surtout quand on le fait de manière durable et éthique, nos choix et notre stratégie étant loin d’être uniquement financiers ». Il suffit pour s’en convaincre de jeter un œil sur le « Plan Transition 2024. » « L’extra-financier et la RSE occupent une part de plus en plus importante, confirme Lionel. Concrètement, plutôt que de sous-traiter à l’étranger, nous préférons former des talents à Bordeaux où s’ouvre, soit dit en passant, un passionnant projet de création de nouveau site IT. Lead développeurs, architectes logiciel, managers de demain… soyez les bienvenus. D’autant que lorsque nous recrutons (et nous recrutons !), c’est en envisageant une carrière entière, pas uniquement un poste à pourvoir ». « Cela me rappelle, ce jeune ingé qui m’avoua lors de son recrutement que son rêve était de travailler dans une salle des marchés. Il a appris le métier, tout d’abord à l’IT, et c’est désormais la fonction qu’il exerce, dans une grande salle, face à la mer… »

Remember IMT…

MC. : Nous avons recrutés beaucoup de gens issus de l’IMT, une source sûre tant par la connaissance technique que l’adaptation à l’entreprise.

LS. : En plus de la qualité de l’enseignement, je me souviens y avoir profité de la concentration des talents. J’ai beaucoup appris des autres.

Chiffres clés 2020

11 000 collaborateurs / Total Bilan: 169 milliards d’euros  / Résultats net: 356 millions d’euros  / extra financiers : + 1 000 recrutements en CDI sur l’année

Contact : marc.chereau@arkea.com

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter