Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

VINCI : un avenir en béton bas carbone ! – L’interview de Jean-Michel Maroslavac

Interview Jean-Michel Maroslavac Vinci
©AlexisTOUREAU

C’est quoi être fiscaliste chez VINCI ? C’est bénéficier d’une grande autonomie et d’une fonction tournée vers l’avenir. La preuve avec Jean-Michel Maroslavac (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 96), directeur fiscal Groupe.

« Le métier de directeur fiscal a cela d’intéressant, que plus vous vieillissez, plus vous êtes recherché pour votre expérience, et votre capacité à manager et à gérer des projets stratégiques. » Voilà comment, au fil des opportunités, Jean-Michel Maroslavac a rejoint ce qu’il considère comme « le graal de tout fiscaliste français » : un groupe du CAC40.

La Sorbonne comme point de départ

Mais quels sont les fondamentaux du métier de fiscaliste ? Essentiellement le droit – civil et commercial – et la matière comptable et financière. Et comme aime à le rappeler Jean-Michel Maroslavac : « Il faut savoir ménager ces deux jambes : ne pas négliger l’aspect juridique mais le compléter par une formation comptable, d’autant plus importante aujourd’hui qu’une des principales évolutions du métier est de savoir maîtriser l’impôt consolidé. » Une double compétence acquise dès ses premières années sur les bancs de la Sorbonne. 25 ans après, il retient surtout de son parcours universitaire la richesse de la formation. Une polyvalence qui lui a permis de prendre un temps de réflexion appréciable quant à sa spécialisation, tout en acquérant les fondamentaux indispensables au métier de fiscaliste.

Le mot écrit en capitales dans le livre d’or de la Sorbonne

EXCELLENCE ! « La Sorbonne est une filière d’excellence à tous les niveaux. Robert Badinter était un de mes professeurs de droit. La vraie richesse de l’université française est de vous mettre au contact de ces intellectuels et de vous faire bénéficier de leur enseignement. L’université est un bain bouillonnant qui vous rend autonome et indépendant, qui vous éduque, vous forme à l’opinion politique… C’est ça la Sorbonne ! C’est un vrai développement intellectuel. »

Être fiscaliste chez VINCI

VINCI présente une organisation atypique par rapport à d’autres groupes : ici, les business units sont très autonomes et par conséquent… vous aussi ! Le rôle de Jean-Michel Maroslavac ? Veiller à ce que l’ensemble des fiscalistes du groupe, en France comme à l’international, soient bien intégrés dans la chaîne décisionnelle. Le vôtre ? Maîtriser la dimension économique de l’impôt et réfléchir à tous les axes de digitalisation de la fonction fiscale, dans un souci permanent de transparence. « L’internationalisation et la complexification des normes associées à la multiplication des données poussent vers la digitalisation de la fonction et une nécessaire communication dans les organes traditionnels de l’entreprise. Le fiscaliste doit donc anticiper cette pression sur la communication fiscale, notamment au regard des engagements sociaux et environnementaux de l’entreprise. »

Encadré 2

L’Archipel VINCI, îlot d’innovation

Les futures recrues emménageront à La Défense dans les bureaux d’Archipel, le nouveau siège social de VINCI, conçu comme une véritable vitrine des engagements du groupe en matière de développement durable. « Le groupe s’engage sur des initiatives tournées vers le futur, à l’image du béton ultra bas carbone ou du procédé Green Floor®. En ce sens, l’archipel nous rassemble et nous ressemble. »

On n’impose pas, on convainc

La différence entre un jeune talent VINCI et un autre talent ? Le relationnel ! Ici, votre légitimité s’acquiert par la pédagogie. Si vous n’arrivez pas à convaincre, alors vous ne serez pas écouté. Mais à votre tour, sachez également écouter vos interlocuteurs pour répondre de façon concrète et compréhensible à leurs questions. « Mon rôle en tant que directeur fiscal est de dire : soyez pédagogiques, soyez techniques, mais faites-le sans imposer, en convaincant. » Avis aux candidats : la direction fiscale corporate accueille en permanence 20 % de stagiaires et/ou alternants, avec le souci constant de former et de transmettre. Une porte d’entrée idéale au sein du groupe VINCI !

Contact : jean-michel.maroslavac@vinci.com

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter