1er groupe français et acteur mondial de premier plan de la construction, VINCI Construction met l’homme au coeur de son projet d’entreprise et offre aux passionnés des carrières au long cours, à l’instar de celle de Jérôme Stubler. Entré chez Freyssinet, filiale de VINCI Construction, dès la fin de ses études, cet X 86, Arts et Métiers ParisTech 83 a trouvé dans l’entreprise des valeurs en résonance avec l’esprit Gadzarts. Depuis fin 2014, il est Président de VINCI Construction.

 

Qu’est-ce qui donne à VINCI Construction ce petit supplément d’âme par rapport aux majors du secteur ?

Notre organisation très décentralisée et notre culture de l’autonomie font que nous donnons véritablement, à nos collaborateurs, la capacité d’entreprendre, de créer et d’innover. Notre modèle de management est fondé sur le « servant leadership » : chaque niveau hiérarchique a pour objectif d’aider ses collaborateurs et de les faire grandir en exerçant un leadership positif. De plus, pour manager efficacement, le fait de comprendre la technique est un véritable atout : nos métiers sont fondés sur la résolution d’une multitude d’enjeux pratiques et technologiques. Enfin, l’Homme est au coeur de notre entreprise car la sécurité est notre priorité numéro un. Nous souhaitons devenir la référence mondiale en la matière.

JDE N°78 p1-112

Pont de l’Atlantique – Colon, Panama

Quel est le périmètre actuel de vos missions ?

Je pilote l’ensemble des activités de VINCI Construction qui incluent huit domaines d’activités : les bâtiments (logements, bureaux), les bâtiments fonctionnels (stades, aéroports…), les infrastructures de transport (ponts, tunnels…), les infrastructures hydrauliques (barrages, aqueducs…), les énergies (nucléaire, ENR…), le pétrole et le gaz, et les mines.

Quel a été le fil conducteur de votre carrière ?

L’international et la technique : j’ai débuté en bureau d’études, puis j’ai dirigé les chantiers du Pont de Normandie et du Pont de l’Iroise chez Freyssinet, une plateforme offshore à Terre neuve et un pont à Hong Kong et au Portugal. J’ai ensuite créé une startup dans le numérique au sein de la société, puis pris la direction technique de l’entreprise. J’ai pris la direction de Freyssinet en 2009, puis de Soletanche Freyssinet en 2012. J’ai été nommé Président de VINCI Construction fin 2014. A chaque fois, j’ai essayé, avec humilité, d’apporter une stratégie claire et motivante, ainsi que le sens du détail et de l’engagement.

Vos métiers sont des métiers de challenges humains, de projets… quelles qualités posséder pour devenir les managers de demain chez VINCI Construction ?

Nous exerçons un métier difficile. Pour réussir, deux conditions essentielles : se fixer un haut niveau d’engagement personnel et développer son leadership, pour être capable d’amener une équipe à relever d’importants challenges. Nous travaillons dans un secteur exigeant, fait de belles aventures humaines et techniques, qui marquent profondément les individus et les équipes. A titre d’exemple, nous venons de livrer les infrastructures de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Tours et Bordeaux. 7 000 collaborateurs, tous métiers confondus, ont été mobilisés pour réaliser en un temps record (deux ans et demi), 320 km de ligne à haute vitesse. Un exploit de conception, de coordination de travaux et de mise en oeuvre de technique !

Qu’offre VINCI Construction aux jeunes Gadzarts ?

 

 

De la technique, vous l’aurez compris ! Il y en a à tous les niveaux : de la mécanique, du génie civil, des nouvelles technologies… Dans les premières années, notre volonté est d’offrir un parcours mixte qui permet d’acquérir les bases du métier. Puis une série de voies sont possibles : un parcours en bureau d’études, bureau des méthodes, en pilotage de projets, ou en tant que patron d’entité, en France comme à l’international.

 

VINCI Construction accélère son déploiement à l’international

Déjà présent dans plus de 100 pays dans les métiers de spécialités géotechniques, des structures, du nucléaire, du pétrole et du gaz et de l’environnement, VINCI Construction poursuit son déploiement dans une vingtaine de nouveaux pays.

Une vision de long terme, humaniste et sociale

VINCI Construction a une vision de long terme des projets qu’elle mène et établit des relations durables, fiables, de confiance avec ses clients et les différentes parties prenantes d’un projet. L’entreprise déploie un ensemble d’actions humanistes et sociales, notamment à travers la Fondation VINCI. Fondée sur le volontariat, elle finance pour partie les projets à caractère social et sociétal portés par les collaborateurs et leur permet de vivre des aventures humaines incroyables au service de la société.

Chiffres clés : 68 000 collaborateurs – CA 14,5 Mds € dont 48 % hors France et DOM TOM – Présent dans une centaine de pays – 26 000 chantiers par an

 

A.M.O.

Contact : jerome.stubler@vinci-construction.com