On ne nait pas VP, on le devient ! Homme (ou femme !) d’expérience, fin stratège, second du président, pro du relationnel… Qui est le VP aujourd’hui ? Figure incontournable chez les anglo-saxons, il est souvent abonné aux groupes d’envergure, particulièrement dans le secteur des services à forts enjeux commerciaux et relationnels. Portrait.

 

Suppléer le président, participer à la définition de la stratégie, s’assurer de sa bonne mise en place, aider à définir les axes de développement… Telles sont les principales missions du VP. Il se pose en pilier de l’organisation, garant de la bonne conduite des opérations et du développement de l’activité. Mais où exerce-t-il ? Le plus souvent dans les grandes entreprises ou les groupes qui ont vocation à se développer à l‘international.

Un fin stratège

Proche du président, garant de l’équilibre, de la sécurité et de la transparence des décisions, il applique la stratégie définie et se doit d’en rendre compte directement au président de l’entreprise ou du CA. « Sa principale qualité : pouvoir dire des choses aussi bien positives que négatives. Il est alors nécessaire qu’il garde la bonne distance vis-à-vis du président », explique Patrice Garnier, Vice-Président de la fondation Entrepreneurs de la Cité.
Reste alors à définir les frontières de son périmètre par rapport à celui du président. « Il y a des moments dans la vie d’un groupe où il faut trancher. Le VP se doit de décider avec une part d’intuition même si la décision finale revient au président. Le VP peut jouer un rôle de contrepoids et contribuer à l’équilibre des pouvoirs entre la DG et le CA ». C’est pour cela que les entreprises ont souvent recours à plusieurs vice-présidents en charge de suppléer leur supérieur hiérarchique sur un, voire plusieurs domaines particuliers, pointus et essentiels au bon fonctionnement et au développement de l’entreprise (RH, commercial, marketing…).

Un porteur d’image

Son image, c’est sa marque de fabrique. Il représente à merveille l’entreprise auprès des clients, des partenaires, des fournisseurs… Un gage de confiance que lui octroie l’entreprise et qui lui confère un grand nombre de responsabilités par rapport à la sphère extérieure. « Il est impératif d’avoir une forte aisance relationnelle et un certain dynamisme », précise Patrice Garnier.

From US to France

Une aisance relationnelle qu’il pourra mettre en œuvre en France, comme à l’international. Car si la fonction de VP est née aux US, le VP gagne du terrain dans l’Hexagone ! Inspiré du Lead Independent Director, en vogue chez les Anglo-Saxons, le vice-président a fait son apparition en France en 2009 chez Renault et Veolia, et en 2010 chez Vinci. Depuis, sa nomination est de plus en plus fréquente au sein des grandes sociétés cotées françaises. En effet, 62 % d’entre elles dotées d’un conseil d’administration avec PDG ont un vice-président. Une nomination qui répond à une forte demande des fonds actionnaires, qui trouvent en lui un interlocuteur privilégié pour dialoguer avec l’entreprise. En France, on parle le plus souvent de VP dans des entreprises dont la gouvernance est organisée en Conseil de Surveillance ou en Directoire. Il désigne alors un administrateur doté de prérogatives spécifiques. C’est aussi lui qui préside au moins une fois par an une session exécutive où sont débattues la performance et la rémunération des dirigeants.

Le VP en 3 soft skills

« En tant qu’appui du président, le vice-président n’est pas toujours sur le devant de la scène. La modestie, la diplomatie dans la gestion de conflit et la vision sur le long terme pour être en capacité d’anticiper sont donc ses principales qualités » conclut Patrice Garnier.

Le bio : pari gagnant pour la grande conso

Les Français consomment de plus en plus de produits bio. Les grandes et moyennes surfaces les mettent alors en avant dans leur rayons. Alors, green-washing ou pas ?

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement