Les jeunes diplômés, un gisement de compétences précieuses pour le BRGM, service géologique national. Marie Ribeiro (CESI 09), Responsable recrutements, carrières et relations écoles, confirme que l’entreprise, taillée pour l’avenir, est à la recherche de diamants bruts pour des métiers de passion

 

BRGM en quelques mots ?

crédits BRGM

BRGM est l’établissement public français de référence depuis 1959 dans les applications des sciences de la Terre. Notre mission : gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol (tremblements de terre, tsunamis, effondrements, pollution des eaux…) en France et à l’international. Notre action est orientée vers la recherche scientifique, l’appui aux politiques publiques et la coopération internationale.

Des projets historiques ?

L’établissement a contribué à des avancées scientifiques majeures. Par exemple : la carte géologique française ; Dans les années 80 nous avons découvert la plus grosse mine d’or du Pérou ; La découverte du plus grand gisement de cuivre d’Europe (au Portugal) ; La construction du tunnel sous la Manche a fait appel à l’expertise du BRGM également.

Le prix Dolomieu : pour quoi ? Pour qui ?

Le prix Dolomieu, créé par le BRGM en 1998, récompense le travail remarquable d’ingénieurs et chercheurs français comme Philippe Ciais en 2018 pour ses études novatrices sur les gaz à effet de serre. C’est l’occasion d’encourager les scientifiques à partager leur travail.

BRGM au vert et contre tout ?

En effet, nous sommes très engagés pour l’environnement. Innover pour relever les défis écologiques de demain est notre quotidien. Cette ambition est notamment portée par nos valeurs : qualité scientifique, déontologie et transversalité des équipes. Nous mobilisons toutes nos compétences, quelles qu’elles soient, n’importe où dans le monde, afin de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux.

Motivants ces défis pour des jeunes n’est-ce pas ?

Bien sûr ! Ces défis donneront sens à leur travail. D’autant plus que nous sommes très à l’écoute des propositions et des besoins. Chez nous, ils ont la parole. Certes, nous leur transmettons notre expertise, mais eux aussi ont beaucoup à nous apprendre. Le partage est dans l’ADN du BRGM. Attention à l’équilibre personnel, nombreuses installations sportives, démarche RSE, campus… Nous misons sur le bien-être de chacun pour réussir main dans la main.

Des opportunités de carrières en ce moment chez vous ?

En 2018, 235 postes étaient ouverts (ingénierie, opérationnel, géothermique, minéralogie …). Des CDI, des CDD ou des mobilités internes car nous avons à cœur de répondre aux envies d’évolution de nos collaborateurs. Nous recrutons aussi beaucoup de doctorants afin de les aider à faire grandir leur projet de recherche. Notre objectif pour 2019 est de recruter 30 % de jeunes de moins de 30 ans.

La meilleure question qu’on vous ait posée en entretien d’embauche ?

Un chercheur de haut niveau m’a demandé de but en blanc pourquoi il devrait recruter le BRGM plutôt qu’une autre société. C’était assez déstabilisant mais plutôt bien tourné ! Je lui ai répondu que si nos collaborateurs nous rejoignent et restent longtemps chez nous, c’est pour une bonne raison.

Comment mettez-vous à l’aise un candidat ?

Lorsque je le reçois, je lui propose d’abord un café et je lui dis que tout va bien se passer. Je le mets en confiance en lui disant que s’il a été sélectionné sur les 100 candidatures que nous recevons en moyenne pour un poste, c’est qu’il a toutes ses chances de nous rejoindre.

#JoinMyTeam

Pourquoi rejoindre la team du BRGM est le meilleur choix ? Parce que le BRGM est une référence en France et à l’étranger. Nous rejoindre c’est apporter des réponses concrètes aux grands enjeux environnementaux et faire évoluer la science.

Chiffres-clés : 1 043 collaborateurs / Des missions dans 50 pays actuellement : France métropolitaine, DOM-TOM, Arabie Saoudite… / 41 alternants en 2018 (contre 25 en 2016)

 

Contact : brgm-recrutement@brgm.fr

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.