Figure politique marquante, Christine Albanel fut durant vingt ans la conseillère et la plume de Jacques Chirac avant de diriger le Château de Versailles. L’ancienne Ministre de la Culture et de la Communication (2007 à 2009) est aujourd’hui Présidente Déléguée de la Fondation Orange. Une fonction qui va comme un gant à cette agrégée de lettres qui fait de la culture, de la solidarité et de la parité ses principaux chevaux de bataille !

 

Les priorités de la Fondation Orange ?

La Fondation Orange, en France et à travers ses filiales dans 15 pays, développe de grands programmes autour de l’éducation et de la formation via le numérique. Exemple : 820 Ecoles numériques en Afrique. Le but ? Doter les enfants de tablettes pour leur donner accès aux programmes scolaires, à Wikipédia, aux vidéos de la Khan Academy et à des milliers de livres gratuits. Autre exemple : 250 Maisons digitales dédiées aux femmes (dont près de 100 en France) pour les former au numérique et leur permettre de développer un projet professionnel.

En parallèle de ces programmes éducatifs, la Fondation Orange est aussi engagée dans le secteur culturel, avec plusieurs thématiques : la musique, le livre (12è édition du Prix Orange du Livre cette année !) et les musées. Dans une ambition de démocratie culturelle, nous proposons un important programme de MOOCs, développé à la faveur de grandes expositions ou d’événements culturels comme la réouverture du Musée de l’Homme, 10 MOOCs, avec vidéos, mini conférences, quizz sont aujourd’hui disponibles sur des sujets comme l’impressionnisme, Louis XIV à Versailles, l’exposition Picasso, les origines de l’Homme, l’art et la création numérique et, depuis le 4 novembre, la Préhistoire. Une véritable bibliothèque numérique qui permet de visiter des lieux à distance, fréquentée par près de 100 0000 personnes, dont 75 % de femmes et 10 % d’étrangers !

Le digital est-il une terre de conquête pour les femmes ?

Le paradoxe, c’est que le monde du digital est très masculin, et qu’en même temps le numérique permet à beaucoup de femmes de se former, d’avoir accès à l’emploi, de s’émanciper. Et puis, c’est une évidence, c’est un secteur économique en constante expansion que les jeunes femmes doivent absolument investir, d’autant plus que contrairement à ce qu’elles croient souvent, le digital n’est pas que du virtuel. Ses applications sont très concrètes dans l’univers de la santé, de l’éducation… D’où l’importance pour les jeunes filles encore au lycée des « role models » féminins dans les nouvelles technologies !

Dans une vie antérieure, vous avez travaillé aux côtés de Jacques Chirac. Quels sont vos souvenirs les plus marquants ?

J’ai en effet passé de longues années auprès de Jacques Chirac, à la Mairie de Paris dans les années 80, à Matignon, puis en tant que conseillère à l’Elysée de 1995 à 2000. Je garde évidemment un souvenir particulier de deux discours, celui du Vel d’Hiv, et l’hommage à François Mitterrand au moment de sa mort. S’agissant du discours du Vel d’Hiv, j’ai eu la chance de le relire en tête à tête avec Jacques Chirac, en sorte qu’il n’a pas été modifié. Et lorsqu’il l’a prononcé, cela a été un choc collectif, car pour la première fois la vérité était dite sur les années d’Occupation. Pour l’hommage au Président Mitterrand, Jacques Chirac m’a demandé à 9h du matin de l’écrire pour midi. Je l’ai dicté directement sur l’ordinateur avec mon assistante, avec la pensée qu’il devait permettre une « transition » symbolique entre les deux présidents. C’est d’ailleurs à ce moment-là que Jacques Chirac est vraiment entré dans son habit de Président de la République.

Avez-vous eu un ou une modèle, un mentor ? Jacques Chirac a bien-sûr compté énormément pour moi. Mais si je devais choisir une figure inspirante, ce serait Simone Veil que j’admire pour sa personnalité, son courage, son franc-parler. Elle s’est battue, a fait preuve d’une résilience extraordinaire et a toujours été très claire dans ses paroles et dans ses choix. »

Le message de Christine Albanel à une nouvelle collaboratrice « Bienvenue, je vous fais confiance ! « Allez-y à fond et surtout ne vous autocensurez pas. »

CONTACT : michele.fayt@orange.com ; thibault.rogerdegardelle@orange.com

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.