Grandes écoles et études pointues ne riment pas encore complètement avec handicap. Pour que cela évolue, TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises œuvre justement aux côtés des écoles d’ingénieurs. Rencontre avec le directeur de l’association, Christian Grapin.

 

Pour développer la qualification et l’employabilité des jeunes handicapés, l’association TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises les accompagne pour aller le plus loin possible dans leurs études. « Mais cette action suppose que de leur côté, les écoles s’engagent dans l’inclusion des élèves en situation de handicap, c’est aussi l’un de nos champs d’actions », explique Christian Grapin.

 

Accompagner école, étudiants et entreprises

Pour favoriser l’inclusion et la préparation à la vie active des jeunes ingénieurs en situation de handicap, l’association s’appuie non seulement sur son réseau d’entreprises (près de 200) mais aussi sur des partenaires académiques. « Notre rôle est d’accompagner ces étudiants afin qu’ils puissent durant leurs études trouver leurs stages, alternances ou jobs d’été, et à l’issue de leur formation entrer dans l’emploi. Notre action se situe aussi en amont pour aider et encourager les jeunes handicapés à construire un projet académique et professionnel ambitieux. Beaucoup pensent que les écoles d’ingénieurs leur sont fermées et méconnaissent les multiples voies pour y accéder. Mais notre rôle est aussi d’accompagner les écoles dans l’ouverture de leur communauté estudiantine et aussi professorale et administrative au sujet du handicap. Nous le faisons au travers d’opérations multiples : journées de sensibilisation et d’information, conférences, cours au sein des cursus… » Enfin, TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises agît auprès des associations étudiantes pour ouvrir leurs activités aux étudiants handicapés.

 

Préparer au vivre ensemble

« Les étudiants ingénieurs d’aujourd’hui sont les managers de demain. Les sensibiliser dès leurs études au handicap les rendra, au sein de l’entreprise, naturellement ‘handi-accueillants’. Et ils le seront encore plus, si leur école elle-même ‘handi-accueillante’ leur donne l’opportunité d’étudier à côté d’étudiants handicapés et de constater que le handicap n’empêche pas d’être prometteur, motivés et qualifiés. Le vivre ensemble ne se décrète pas, il se pratique. Pourquoi ne pas commencer dès les études ? »

 

 Le vivre ensemble ne se décrète pas, il se pratique. Pourquoi ne pas commencer dès les études ? 

Tous HanScène®, le concours pour sensibiliser écoles et étudiants au handicap

Depuis cinq ans, TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises organise le concours vidéo handicap étudiants Tous HanScène®. Lors de la dernière édition, une centaine de courts-métrages ont été présentés, mettant en scène aussi bien le handicap visuel, qu’auditif ou moteur, sans oublier le handicap psychique ou cognitif. Et comme chaque année, les écoles d’ingénieurs étaient bien mobilisées : elles représentaient un tiers des établissements mobilisés, 18 % de l’ensemble des vidéos postées provenaient d’étudiants ingénieurs et parmi les lauréats figurent quatre écoles d’ingénieurs : ENSC de Bordeaux INP, Insa Rouen, Mines d’Albi et EFREI. Retrouvez tous les films et lauréats sur www.toushanscene.fr

 

L’engagement de Mines Albi

Participante de la première heure au concours Tous HanScène®, l’école remporte régulièrement des prix liés à des films réalisés pour l’occasion mais aussi en lien avec la mobilisation de l’établissement – « preuve de l’engagement de l’école, de ses personnels et de ses élèves pour les jeunes en situation de handicap, confie Jean Paul Ramond, directeur des formations. Les gains ont notamment permis la mise en place d’actions de rencontre entre nos jeunes, les jeunes handicapés du Centre Spécialisé pour Déficients Auditifs et des personnes en situation de handicap dans leur entreprise ». Autre fait d’arme de l’école : la mise en place, depuis 2013, en 3è langue (optionnelle) de l’apprentissage de la Langue des Signes Française (LSF) et la proposition rencontre un franc succès, puisque plus de 30 étudiants sont inscrits dans chaque promotion. « En moyenne, chaque année, nous accueillons de un à trois jeunes en situation de handicap (essentiellement surdité). Et pour la première fois, l’année prochaine, dans notre filière apprentissage-Formation continue (qui délivre le même et unique diplôme d’ingénieur des Mines d’Albi), nous allons accueillir deux jeunes filles en situation de handicap (bégaiement « lourd », maladie invalidante). »

 

CONTACT

contact@tremplin-handicap.fr

www.tremplin-handicap.fr

www.youtube.com/tremplinhandicap

www.toushanscene.fr

Tel. : 01.41.09.79.10