Filiale du groupe VINCI, Soletanche Bachy est le leader mondial des fondations et des technologies du sol. Le bâtisseur du monde de demain ! Stéphane Abry (Ingénieur TP), Directeur général délégué, présente une entreprise au cœur du paysage urbain.

 

Stéphane Abry, Directeur général délégué de Soletanche Bachy ©Soletanche

Stéphane Abry, Directeur général délégué de Soletanche Bachy ©Soletanche Bachy / A.Coudière

Soletanche Bachy est à la fois une entreprise générale et un sous-traitant spécialiste des techniques de travaux souterrains. « Nous renforçons, consolidons, creusons, rendons étanche le sol et réalisons les fondations permettant de bâtir des bâtiments, des infrastructures de transport ou d’énergie avec une solidité maximale ».

Cinq valeurs fortes

Une culture sécurité partagée.
L’excellence technique et opérationnelle, des solutions et services irréprochables pour ses clients. « Nous disposons du plus grand parc de machines développées et produites en interne ! »
Le goût de l’innovation depuis ses origines en 1927 comme le prouve son Hydrofraise®, une avancée révolutionnaire pour réaliser des parois moulées.
Une approche « glocale » : c’est le seul groupe du secteur à combiner une présence locale dans 60 pays et une expertise internationale.
L’esprit d’entrepreneurs, chaque chantier est géré comme une entreprise avec une vraie culture du résultat.

Des projets au bout du monde comme au coin de la rue

Cet ADN, Soletanche Bachy le met en pratique sur des projets exceptionnels. Les nouvelles lignes du Grand Paris Express, tout d’abord. « Un projet comme on n’en voit qu’un par siècle », s’enthousiasme Stéphane Abry. 10 km de tunnel, 7 gares, de nombreux puits d’accès et des forages à de grandes profondeurs !
L’entreprise participe aussi au North-South Corridor – une autoroute traversant Singapour du Nord au Sud, et au Barrage de Subansiri – le projet hydroélectrique le plus important jamais entrepris en Inde. De vraies prouesses techniques ! « Nous offrons la même qualité de service sur des travaux hors normes au bout du monde que sur de petits chantiers locaux au coin de la rue », ajoute le dirigeant. « Travailler chez Soletanche Bachy est une occasion unique de construire le monde. »

D’ingénieur à manager

Des projets qui ont de quoi rendre fier ce Directeur général délégué. « Travail d’équipe, satisfaction client, performance technique, excellence opérationnelle et rentabilité : voilà la combinaison des ambitions que je porte pour Soletanche Bachy. »
C’est d’ailleurs ce qu’il essaye de transmettre à ses collaborateurs. « Je suis avant tout un animateur d’équipe et un décideur », se définit-il. Après un parcours très opérationnel, le management a été une révélation. « C’est grâce à des patrons-clés qui m’ont fait confiance et qui m’ont donné confiance en moi. Aujourd’hui, j’essaye de faire pareil avec mes équipes. »

Jeunes générations, bienvenue !

Avis aux férus de digital et aux créatifs : Soletanche Bachy est l’entreprise parfaite ! « Le digital n’est plus réservé aux geeks ou à quelques secteurs avant-gardistes. Le numérique est partout, y compris dans le secteur de la construction et dans les métiers de la géotechnique », souligne-t-il. Chez Soletanche Bachy, les activités se digitalisent de plus en plus et les chantiers deviennent sources de données. Collectées et exploitées, elles permettent d’améliorer les connaissances géotechniques et les méthodes de construction.
Car ce groupe de passionnés se réinvente en permanence pour répondre aux nouveaux enjeux de la construction, en matière de nouvelles technologies, mais aussi d’environnement. « Un jeune motivé trouvera de quoi s’éclater ! Il sera rapidement mis en situation et pourra prendre des initiatives. » La nouvelle génération pourra ainsi développer ses compétences, bouger à l’international et passer d’un métier à l’autre. « Impossible de s’ennuyer chez Soletanche Bachy ! »

Chiffres-clés (2018) : 1,6 Mds € de CA/ 10 000 collaborateurs / 4 000 chantiers par an / 60 pays d’intervention  / 60 prix de l’innovation / Plus de 500 brevets

Contact : stephane.abry@sf-group.com

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.