Si la pandémie de Covid-19 a bouleversé le secteur des transports, elle a aussi été l’occasion pour Transdev et ses collaborateurs de faire preuve d’une grande agilité pour répondre aux situations exceptionnelles générées par la crise, et s’adapter de manière rapide et innovante aux besoins des clients. Ceci alors que le groupe mène depuis quelques années une grande transformation pour rester leader de son marché. Interview sous l’angle de la communication avec Pascale Giet (DESS Communication Politique – Sorbonne & INSEAD), directrice de la communication du groupe et Yseult Leroy, responsable marque.

 

Nous traversons une période inédite et votre secteur est fortement impacté. Comment votre entreprise va-t-elle en sortir plus forte ?

Pascale Giet : Cette crise est une opportunité pour les entreprises de renforcer leurs engagements responsables en particulier sur l’environnement. Notre force c’est d’être le leader mondial du transport collectif mais aussi un pionnier en matière de mobilité durable et inclusive. Nos offres de tramways, de métros ou de trains 100% électriques sont par définition respectueuses de l’environnement et nous avons par ailleurs le plus grand parc de bus électriques d’Europe, ainsi qu’une flotte de bus à hydrogène, biocarburants, hybrides…  Cet engagement pour l’environnement est un de nos atouts pour l’avenir mais notre responsabilité va au-delà. Nos efforts portent aussi en particulier sur la réduction de la fracture sociale et la sécurité.

 

En quoi est-ce important de faire connaître vos engagements en faveur de la planète ?

Pascale Giet :  Il est important que chacun prenne conscience que la préservation de l’environnement passe par le transport en commun. Notre Raison d’Être est le reflet de notre engagement envers les territoires : « Permettre à chacun de se déplacer chaque jour en toute confiance grâce à des solutions sûres, efficaces et innovantes au service du bien commun ». Nous partageons avec les collectivités des solutions écologiques qui puissent bénéficier à tous, y compris aux plus vulnérables. Faire bouger les lignes ne peut se faire que collectivement. Les entreprises ont un rôle à jouer, tout comme les élus locaux et les citoyens à leur niveau.

Au-delà de jobs « rémunérateurs », les nouvelles générations sont en quête de postes en entreprises qui sont en accord avec leurs valeurs. Quid des engagements en matière de parité de l’entreprise par exemple ?

Yseult Leroy : Chez Transdev, la diversité est au cœur de nos actions au quotidien.  Aujourd’hui, nous employons plus de 11 000 conductrices dans le monde entier. Nous menons des campagnes spécifiques pour changer les mentalités et attirer plus de femmes. Par ailleurs, au cours des douze derniers mois, 50 % des cadres dirigeants recrutés ont été des femmes. Dans le Top 100 de nos dirigeants dans le monde, nous visons à faire passer la part des femmes de 30% aujourd’hui à 50 % d’ici 2025.

Qu’est-ce que 2020 a confirmé sur la culture de votre entreprise ?

Yseult Leroy : Transdev, c’est une très belle entreprise de 85 000 collaborateurs dans 17 pays exerçant un métier : la mobilité.Mais il y a encore 3 ans, Transdev c’était plus de 500 marques disparates dans le monde. Aujourd’hui, c’est « The mobility company ». En posant cette nouvelle signature pour le groupe, nous cherchions à réaffirmer un sentiment de fierté d’appartenance. Quelques années plus tard, la crise a démontré que l’esprit de corps était bien là et on sent de l’enthousiasme dans le partage des valeurs du groupe. L’attractivité d’une entreprise en passe aussi par là. Par ailleurs, dans cette période si particulière, la digitalisation de nos modes de travail nous a aussi permis de découvrir de nouvelles formes de proximité.

Pascale Giet : Dans la continuité du travail effectué avec les collaborateurs sur la Raison d’Être de l’entreprise, nous nous ouvrons de plus en plus sur notre environnement en sollicitant des experts philosophes, sociologues, urbanistes… pour créer un espace de dialogue. Les conférences internes organisées au sein du groupe nourrissent notre culture commune. Elles alimentent aussi notre vision et notre approche d’une innovation attentive aux besoins des villes et des régions.

Transdev recrute, c’est par ici ! 

 

retrouvez ici le témoignage d ‘Elisabeth Oger (AgroParisTech 2000), Directrice Clients passagers du groupe français Transdev