Ingénierie, industrie, énergies conventionnelles et renouvelables, Tractebel porte des projets pour la société et la communauté, de l’idée à la réalisation, en France et à l’international. Une source d’opportunités intarissable et une fierté considérable pour son Directeur Général France, Samy Benoudiz (Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux Université de Liège 83).

 

Samy Benoudiz, CEO Tractebel France, Afrique et Chine ©David Plas

Filiale d’ENGIE, Tractebel est une référence au niveau mondial. « Avec 5 000 experts dans le monde, nous sommes un acteur confirmé », atteste son Directeur Général. Le groupe couvre tous les volets de l’ingénierie en énergie, du nucléaire au gaz en incluant toutes les énergies renouvelables dont l’hydrogène et le biogaz. Tractebel est également très actif dans les secteurs de l’infrastructure, du bâtiment aux transports. C’est « l’ingénierie de la conception à la réalisation. Nous préférons les projets qui ont une chance de se réaliser », soutient Samy Benoudiz.

L’utilité d’être utile

Avant-gardiste, l’entreprise s’applique à être utile, au service des gouvernements, des collectivités et de la ville, pour un avenir durable. « Dans chacun de nos projets à travers le monde, nous réfléchissons à la construction de villes résilientes, plus économes en eau et en énergie, moins dépensières en ressources. » Un engagement qui reflète l’état d’esprit de son dirigeant. « En tant que directeur général, j’aime faire des choses utiles pour les autres et je mets un point d’honneur à donner une prestation de grande qualité à nos clients. »

Tractebel VS Covid-19

Un état d’esprit qui s’est renforcé durant la crise sanitaire de 2020. Tractebel est passé en cellule de crise dès le début du mois de mars, une semaine avant l’annonce du confinement. L’objectif ? « Préparer nos équipes au télétravail, gérer nos chantiers en France et à l’étranger et surtout, garder le cap. » Réunions en ligne pour répondre aux inquiétudes des collaborateurs, pauses café en direct, suivi des expatriés, maintien du lien avec les clients… Personne n’a été laissé de côté. « Nos efforts de communication ont été intenses mais nécessaires, pour surmonter la crise et assurer un retour très rapide à la vie normale », estime Samy Benoudiz, déterminé à finir l’année dans les meilleures conditions.

La crise dans le rétroviseur

Challengé en permanence, la motivation ne lui manque jamais ! Surtout quand il s’agit de penser l’avenir, Samy Benoudiz reste optimiste. Post-crise, Tractebel est reparti doucement mais sûrement. « A-t-on appris quelque chose de cette crise ? Oui. Dans un monde extrêmement numérique, le télétravail est réalisable. Même si garder le lien humain est primordial. Autre chose : on a pris conscience que la mobilité et l’habitat durables sont des enjeux importants. » Le challenge d’aujourd’hui et de demain est donc « d’accompagner les pays hyper industrialisés sur ces sujets-là, mais aussi, continuer d’apporter les infrastructures essentielles dans les pays où il reste encore des choses à faire, comme en Afrique par exemple. » Deux mondes qui ne s’opposent pas selon lui et qui permettent de diversifier les projets.

 

Le recrutement dans le viseur

Des projets auxquels pourront participer les jeunes recrues. Avec une centaine de recrutements par an, Tractebel est un gros recruteur qui cherche en permanence de nouveaux talents pour suivre son expansion dans le monde. L’épidémie de coronavirus ne l’a pas freiné. « Même pendant le confinement, nous avons honoré tous les nouveaux contrats que nous avions promis » s’en félicite-t-il. Le mindset nécessaire pour rejoindre ses équipes ? « Un esprit global, le goût du challenge et de la mobilité pour travailler sur des missions tant en France qu’à l’international. Il faut accepter de travailler dans le même projet en Afrique ou ailleurs, avec des belges, des allemands et des chinois. » Saisissez l’opportunité !

 

« L’ingénierie est le plus beau métier du monde. Il y a des projets fabuleux à venir et j’invite les jeunes ingénieurs à nous rejoindre ! »

 

Chiffres-clés

Monde : 5 000 collaborateurs / 671 millions € de CA / Des projets dans plus de 120 pays

France : 28 nationalités / 7 implantations françaises et 19 à l’international

 

Contact

Retrouvez toutes les opportunités de Tractebel sur son site internet, postulez directement : tractebel-engie.fr/fr/rejoignez-nous

Groupama Gan Vie : dépoussiérez la relation client !

« Venez exprimer vos idées et casser les codes du secteur ! » assure Jean-François Garin, (Ponts ParisTech, 92), Directeur général adjoint du Groupe Groupama en charge des activités Vie

British American Tobacco France : une entreprise multiculturelle et multipotentielle

Présent dans 180 pays, le fabricant international de tabac et de nicotine se réinvente pour construire un avenir meilleur.

Mettez votre talent au service de la lutte contre le cancer

Unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer, Unicancer comprend 18 centres répartis sur le territoire vise l’excellence dans la prise en charge des patients, la recherche ou encore l’enseignement. Jean-Yves Blay (Université Claude-Bernard 90), en est l’actuel président.

KparK : venez tester vos idées

« Développez vos idées, vous avez le champ libre ! » lance aux jeunes talents Nicolas Gandy, Directeur général de KparK

Learning Tribes : rejoignez la tribu de la formation !

En deux questions, Valéry Nguyen General Manager EMEA de Learning Tribes vous explique pourquoi ce spécialiste de la formation est fait pour vous.

Framatome : de l’énergie bas-carbone pour demain

Loin des clichés sur le nucléaire, Framatome se tourne vers l’avenir et recrute 1000 personnes explique Lionel Gaiffe, Senior Executive Vice President de la Business Unit Combustible de Framatome.

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.

Checkout.com : challengez la Data !

« Vous êtes passionnés de Data et créatifs, bienvenus chez nous ! » assure Valentin Vincendon, VP Business Intelligence at Checkout.com