Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Syngenta fait germer les talents de demain – L’interview d’Anne Azam

Envie de semer les graines du monde de demain ? Comme Anne Azam, Head of Seeds Business Units – France and South Europe, rejoignez Syngenta.

Envie de semer les graines d’un monde plus durable et équitable ? Comme Anne Azam (ENSAIA 02), Directrice des Business Units Semences – France et Europe du Sud de Syngenta, travaillez à concevoir les agricultures de demain.

Alors étudiante à l’ENSAIA, Anne Azam effectue un stage chez Syngenta en 2000. L’opportunité de découvrir le monde des semences, mais aussi l’innovation et l’interculturalité, deux des principes fondateurs du groupe. 20 ans après, c’est donc naturellement qu’elle rejoint le leader mondial pour accompagner sa transformation.

Bienvenue au sein d’une Innovation Powerhouse

Envie de semer les graines du monde de demain ? Comme Anne Azam, Head of Seeds Business Units – France and South Europe, rejoignez Syngenta.
Anne Azam, Head of Seeds Business Units – France and South Europe de Syngenta

Pour Syngenta, l’innovation n’est pas qu’une stratégie. C’est un état d’esprit diffusé à tous les niveaux de l’entreprise. Ici, le travail en mode projet est la norme, et l’organisation plus matricielle que hiérarchique. Le groupe consacre ainsi 10 % de son chiffre d’affaires, soit plus d’un milliard d’euros, et 20 % de ses effectifs Monde (soit 5 000 chercheurs) à l’innovation. En France, 40 % des 800 collaborateurs de la division Semences sont dédiés à la R&D. « Nous nous sommes lancés dans une course à l’innovation afin de servir les besoins des agriculteurs face aux multiples changements qui les affectent. Nous innovons tout d’abord dans notre cœur de  métier : les semences (lien uniquement pour semences https://www.syngenta.fr/semences) : et des solutions en protection des culture pour tous les modèles agricoles.

La culture de l’innovation

« Mais nous stimulons également l’innovation à tous les niveaux de l’entreprise, à mon arrivée, j’ai créé un Innovation Lab, c’est-à-dire une startup interne, dans laquelle des équipes sont détachées sur des projets d’innovation pendant un temps dédié. Il y a également le Fab Lab, qui conçoit des outils innovants en impression 3D pour l’ensemble des départements. C’est une innovation au service du fonctionnement de l’entreprise. »

Dépasser les frontières du monde agricole

L’agriculteur a un impact qui s’étend bien au-delà de la filière agro-alimentaire, et se répercute sur l’environnement, sur le maillage territorial, sur les liens sociaux, la ruralité et sur la planète. « Je suis persuadée que l’agriculture de demain sera compétitive et responsable, mais elle devra aussi être génératrice de valeur. Elle devra contribuer à la sécurité alimentaire d’une population croissante et participer à la lutte contre le changement climatique  »

The Good Growth Plan

Témoin de son engagement en faveur d’une agriculture durable, le groupe investit deux milliards de dollars sur 5 ans dans The Good Growth Plan défini autour de six axes :

Accroître le rendement des cultures

Préserver plus de terres agricoles

Faire prospérer la biodiversité

Responsabiliser les petits exploitants

Aider les agriculteurs à travailler en sécurité

Prendre soin de chaque travailleur

« Nous avons ainsi formé en 2019, 42 millions de travailleurs agricoles dans le monde à l’utilisation de nos produits, à la sécurité au travail. »

Des graines de talents

Face aux nombreux défis qui l’attendent, Syngenta offre de nombreuses possibilités pour les jeunes diplômés. Stages, alternance, CDD, CDI… Déjà présent dans 90 pays, nous sommes en quête de profils très variés. Ingénieurs agronomes et généralistes, commerciaux, experts en bio-informatique, universitaires en sciences de la donnée, spécialistes des technologies digitales, etc. La porte est grande ouverte aux profils innovants, multiculturels et dotés d’un esprit critique. Parmi les postes proposés aux jeunes dip’ :

Ingénieur(e) commercial(e)

Chef(fe) de projet en sciencesdata management, ou en optimisation des processus

Ou encore chef(fe) d’équipes agronomiques sur le terrain, en laboratoire de recherche, ou en usine

« Ce que j’attends des jeunes, c’est qu’ils me surprennent. C’est qu’ils n’essaient pas de se fondre dans le moule mais qu’ils challengent le statu quo et m’apprennent à moderniser ma manière de manager. C’est par ses jeunes recrues que l’entreprise continuera de s’adapter aux évolutions sociétales. »

De l’agriculture à la culture d’entreprise

Ce qui épate le plus Anne Azam chez les jeunes talents ? La place qu’ils accordent à leur vie personnelle. Un vrai point positif selon elle, qui aidera à changer les mentalités et à faire avancer le monde de l’entreprise. Et la culture interne de l’entreprise devrait les aider à trouver cet équilibre. Diversité, inclusion, flexibilité dans l’organisation du travail, et bien sûr actions en faveur de l’environnement… Syngenta est résolument une entreprise moderne et responsable.

« Nous avons notamment des réseaux féminins pour accélérer la progression du leadership de nos collaboratrices. Aux jeunes diplômées, j’ai envie de dire : lancez-vous dans le commerce. Nous manquons de candidates pour intégrer nos équipes commerciales. Ce sont des postes très variés et enrichissants, en contact avec le client, qui ouvrent des perspectives d’évolution très intéressantes. »

Apprenez à apprendre

En termes d’évolution de carrière, n’hésitez pas à prendre exemple sur Anne Azam. Avec une quinzaine d’années d’expérience, elle n’a en effet pas hésité à retourner sur les bancs de l’école, pour se former à l’Université de Berkeley et à l’INSEAD. Un vrai tournant dans sa carrière qui a marqué une transition entre le management et le leadership.

« Si j’avais fait ce choix plus tôt dans mon parcours, je n’en aurais pas autant profité. Mes expériences à l’international m’ont également beaucoup apporté. J’y ai appris une chose essentielle : il existe toujours plusieurs manières de bien faire. Je porte cette ouverture en moi tous les jours. C’est essentiel pour créer un environnement à la fois innovant et bienveillant »

Innover par la pâte à modeler

À Berkeley, Anne Azam a notamment travaillé sur l’importance d’identifier le besoin du client. Un exercice consistait alors à demander à un camarade de promo d’expliquer un problème et de tenter de le résoudre grâce à un prototype… en pâte à modeler ! « Mon collègue indien m’a expliqué qu’il adorait les crevettes mais qu’il ne pouvait pas en manger le midi car elles étaient trop longues à cuire et à décortiquer. J’ai donc dû concevoir un objet innovant en pâte à modeler qui répondait à sa contrainte, projet qui n’aurait jamais vu le jour sans commencer par une écoute attentive de son besoin. Depuis, je commence toujours par me demander quel est le vrai besoin de mon client. »

Le conseil d’Anne Azam

Vous ne pouvez pas tout savoir donc apprenez à travailler ensemble, et allez chercher chez les autres cette complémentarité. « Une belle carrière, ce n’est pas un sprint, c’est un marathon donc prenez soin de vous. Une belle carrière n’a de sens que si elle s’inscrit dans une vie personnelle qui vous satisfait. La plupart de mes meilleurs choix de carrière provenaient d’un choix qui, à la base, était personnel. »

L’ENSAIA, école d’avant-garde

« L’école a toujours su avoir un temps d’avance sur la transformation agricole. Dès l’an 2000, une option était consacrée à l’environnement. L’ENSAIA prépare véritablement les élèves pour les mutations de demain, leur octroyant une forte capacité d’adaptation par la suite. C’est un facteur différenciant en entreprise. »

« Syngenta vous donne l’espace de montrer qui vous êtes. »

Contact : Anne.AZAM@syngenta.com

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter