Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Swissgrid : repousser ses limites, créer plus de liens !

Yves Zumwald, CEO de Swissgrid AG, cherche des ingénieurs ambitieux, prêts à sortir des sentiers battus, pour écrire avec lui l’avenir de l’électricité en Suisse
Photo Swissgrid SA

Yves Zumwald (CentraleSupélec 96) est CEO de Swissgrid AG, la société nationale propriétaire et responsable du réseau à très haute tension en Suisse. Il cherche des ingénieurs ambitieux, prêts à sortir des sentiers battus, pour écrire avec lui l’avenir de l’électricité en Suisse et en Europe.

En quoi la Suisse joue-t-elle un rôle important au sein du réseau interconnecté européen ?

Considérez que le réseau suisse n’existe pas et que nous avons un seul et unique réseau européen exploité par 43 gestionnaires de réseau de transport (TSO) pour assurer la stabilité d’un système électrique. Même si notre pays ne fait pas partie de l’Union européenne, électriquement parlant, nous sommes Européens ! C’est au poste de couplage connu sous le nom d’«étoile de Laufenburg» en Suisse que les réseaux électriques allemand, français et suisse se sont interconnectés pour la première fois en 1958, composant ainsi les premières mailles du réseau électrique européen.

Quelles sont vos priorités pour relever le défi du «Réseau stratégique 2025 » ?

La Suisse étant située géographiquement au centre de ce système, nous sommes à la fois un pays de transit et une plaque tournante des échanges d’électricité entre l’Italie, l’Allemagne, la France et l’Autriche. C’est pour cela que nous devons régler des problèmes de congestions structurelles pour garantir l’approvisionnement des grands centres de consommation suisses. En ce qui concerne le développement du réseau, Swissgrid se concentre sur la sécurité d’approvisionnement, la compatibilité avec l’environnement et le bénéfice économique. L’objectif consiste à utiliser le réseau le plus efficacement possible, à l’optimiser ou à le consolider avant de prendre, en dernière option, des mesures d’extension.

Ce qui vous booste le plus comme CEO dans ce domaine du transport de l’énergie ?

La passion du métier avec ce focus pour maintenir la stabilité de ce système électrique critique pour le pays. Nous avons la chance d’avoir une équipe, portée par la technologie et l’innovation, qui a vraiment envie de mettre en place des solutions innovantes afin de relever le défi de la transformation du système énergétique.

Les top qualités pour prendre du grade en arrivant chez vous ?

Swissgrid est une jeune société (15 ans) qui a beaucoup évolué en peu de temps. En arrivant chez nous, il faut savoir anticiper, s’engager, livrer des résultats et apporter des solutions créatives. Pour le manager, il faut que son team, si performant soit-il, s’intègre bien aux autres équipes interdisciplinaires et à la culture d’entreprise, étant donné que l’IT, les assets et l’exploitation du système sont connectés ensemble. En fait, on doit être intégrateur !

Quelles places pour les CentraleSupélec au sein de Swissgrid ?

Les experts n’ont pas toujours des qualités de manager et vice-versa. Nous devons marier ces deux mondes ensemble. C’est pour cela que nous avons défini en interne des plans de carrière dans le management ou l’expertise qui permettent d’arriver au même niveau, mais en suivant plusieurs chemins. Enfin si l’on ajoute aux trois cultures romane, alémanique et italienne propres à la Suisse, les 19 autres nationalités qui travaillent chez nous, je dirais qu’il faut être ouvert d’esprit, multilingue et un peu caméléon pour s’adapter à cet environnement multiculturel.

Un conseil aux jeunes ingénieurs CentraleSupélec ?

Je dis toujours que lorsqu’on est jeune, qu’on sait ce qu’on veut et qu’on a une passion, il faut oser et s’investir. Ce qui est le plus soutenable sur le long terme, c’est la passion du métier.

Un dernier atout choc pour vous rejoindre ?

Chez les gestionnaires du réseau des grands pays européens de plus de 9 000 salariés, vous aurez un travail beaucoup plus spécialisé. Chez Swissgrid (600 salariés), votre spectre d’actions sera beaucoup plus large, façon couteau suisse avec beaucoup de lames multifonctions ! Comme nous avons de nombreux collaborateurs qui viennent de l’étranger, Swissgrid s’occupe aussi activement de faciliter toutes leurs démarches afin qu’ils s’intègrent rapidement à la culture helvétique. Même si on ne vous demandera pas pour autant de jouer du cor des Alpes tout de suite !

 

# JobBoard
Les métiers phares sur lesquels vous recrutez ?

L’ingénierie électrique, l’informatique et les constructions mécaniques/génie civil.

Swissgrid en quelques chiffres

600 collaborateurs (trices) de 25 nationalités

6 700 kilomètres de lignes à très haute tension

12 000 pylônes, 147 postes de couplage et 41 lignes transfrontalières

2 centres de conduite du réseau à Aarau (partie alémanique) et Prilly, près de Lausanne (partie francophone)


CONTACTS : info@swissgrid.ch  – www.swissgrid.ch/fr/home/career/jobs.html

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter