SUEZ, groupe international leader dans les services à l’environnement, mène une politique RH favorisant la diversité et l’inclusion. L’entreprise se fixe notamment des objectifs ambitieux en termes de parité. La diversité des talents et des compétences, une source de valeur ajoutée selon Ana Giros (Universitat Politècnica de Catalunya 97), Directrice Générale Adjointe.

 

Deux initiatives récentes de votre entreprise pour favoriser l’émergence ou la reconnaissance des talents féminins dans ses équipes ?

Ana Giros

Notre groupe est expert dans les métiers de services à l’environnement, à savoir la gestion de l’eau et des déchets. Des métiers industriels qui peuvent être très techniques. Aujourd’hui, SUEZ compte 20,6 % de femmes dans ses effectifs globaux mais seulement 15 % dans les métiers dits opérationnels, et 18 % au sein du TOPEX (le top management du Groupe).

La première étape pour féminiser davantage nos équipes : attirer des talents et les encourager à prendre des postes dans des métiers plus techniques. Dans cette dynamique, nous veillons à systématiquement rédiger des offres d’emploi neutres (non genrées) et nous nous imposons d’avoir 50 % de profils féminins dans les short lists lors des recrutements et des promotions pour chacun de nos postes opérationnels. Nous travaillons également en amont avec des écoles ou des associations comme Elles bougent qui propose un service de « marrainage » de jeunes étudiantes pour les attirer vers les métiers de l’industrie.

Nous avons également mis en œuvre des mesures concrètes pour accompagner les talents féminins dans leur développement afin de les positionner sur des postes à responsabilités. Un système de People Review, processus RH qui identifie les talents pour leur proposer des programmes de mentoring (formations au leadership par exemple). Aujourd’hui, les femmes représentent une partie significative des « talents » du groupe et dans certaines géographies, nous avons instauré un système de plans de succession pour positionner ces talents à des postes de directions. Objectif : atteindre 33 % de femmes parmi les managers d’ici 2021.

Selon un rapport de l’Organisation internationale du travail, les entreprises qui privilégient la mixité dans leur comité de direction ont une meilleure croissance.

Très sincèrement, je pense qu’il faut rester prudent sur ces résultats car plusieurs facteurs très divers contribuent à une meilleure croissance des entreprises. Par contre, je reste persuadée que la diversité sous toutes ses formes (genre, culture, âge, formation…) représente une vraie valeur ajoutée pour une entreprise. Cela lui permet une compréhension beaucoup plus fine des enjeux sur chacun de ses marchés géographiques. C’est également le gage d’une innovation et d’une dynamique de travail collective plus holistique et efficiente. La diversité permet à une entreprise de mieux anticiper, de s’adapter aux nouveaux enjeux et en cela, elle accélère le développement commercial et sert la croissance.

Le « leadership féminin » selon vous ?

Le leadership ne repose pas, à mon sens, sur des seules prérogatives liées au genre mais plutôt sur des valeurs propres à chaque personne. Est leader la personne qui a pleinement conscience de ses propres qualités et limites, qui sait s’entourer de personnes complémentaires et surtout qui sait transmettre son énergie à ses équipes.

C’est le premier jour d’une jeune collaboratrice dans votre équipe : que lui dites-vous ?

De ne pas remettre en question ses connaissances et compétences, ni de douter de sa légitimité mais savoir se positionner d’abord en tant que professionnelle experte.

 #MentorMentor « Mon parcours a été ponctué de plusieurs rencontres. J’ai eu la chance d’être soutenue par quelques grands directeurs qui ont cru en mes compétences et mon potentiel. En évoluant dans des postes très différents j’ai pu développer des compétences diverses et complémentaires tant d’un point de vue technique que managérial. Ces expériences m’ont permis de renforcer ma légitimité pour candidater et réussir à des postes de direction générale. »

Contact : https://www.suez.com/fr/carrieres

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.

Checkout.com : challengez la Data !

« Vous êtes passionnés de Data et créatifs, bienvenus chez nous ! » assure Valentin Vincendon, VP Business Intelligence at Checkout.com

Bollé Brands : l’excellence du sport designé en France

La technologie, l’ergonomie et le design des produits de Bollé Brands ont été testés et approuvés par les plus grands sportifs !

Europorte : un train d’avance dans l’innovation !

Nommé directeur général d’Europorte, opérateur privé de fret ferroviaire français, en juillet 2020, Raphaël Doutrebente nous parle de ces projets pour l’entreprise.

Managers intermédiaires : alliés ou challengers du DG ?

Entre top managers et collaborateurs, entre reporting et animation d’équipe, les managers intermédiaires sont entre le marteau et l’enclume. Comment redorer la fonction ?

KNEIP Hugues Delcourt : « Dans la finance, apprenez à oser ! »

Président de Kneip depuis le début de l’année et ex-CEO de BIL, banque internationale à Luxembourg, Hugues Delcourt connait très bien le secteur de la finance. Il nous parle de son parcours et de sa vision du management. Rencontre.

L’holacratie c’est la vie ?

L’heure est à la prise de décision collective. Mais les top managers sont-ils prêts à partager le pouvoir ? Et leurs collaborateurs, sont-ils partants pour y prendre part ?

Le manager résilient : le meilleur boss du monde d’après ?

La résilience ou l’art de résister aux chocs. Un must-have pour les managers au plein cœur du post-Covid. Mais comment muter en quelques mois en dirigeant résilient ?