Non contente d’être la marque automobile connaissant en Europe la plus forte croissance, SEAT est également celle possédant la clientèle – et les équipes ! – les plus jeunes du secteur. Au moment où le constructeur déploie un grand « Plan produits » Sébastien Guigues (Kedge Business School 2000), Directeur Général de SEAT France, explique en quoi cette « jeunesse » est également gage d’innovation et de… succès ! Rencontre.

 

Quand on demande à Sébastien Guigues ce qui, selon lui, pourrait rendre SEAT particulièrement attractive aux yeux des jeunes diplômés, il n’hésite pas une seconde : « Non seulement, SEAT est la marque qui progresse le plus en Europe aujourd’hui, mais nous déployons actuellement un grand plan produits prévoyant la sortie d’une nouveauté tous les 6 mois jusqu’en 2020, y compris un modèle 100 % électrique ! Enfin, last but not least, SEAT est la marque possédant la clientèle la plus jeune » (44 ans de moyenne soit 10 ans de moins que le second)…

Ici et maintenant

Des points de suspension en forme de teasing qui vous incitent à approfondir la question : le fait d’être une marque « jeune » impacterait-il par hasard son mode de fonctionnement ?… «  Naturellement ! répond Sébastien Guigues. Dans notre manière de penser comme de nous organiser. Nous avons la chance d’être une « petite » marque du premier groupe mondial : hiérarchie courte, transparence et agilité animent notre quotidien. Concrètement, nous avons été les premiers à commercialiser des véhicules via Amazon, les premiers à proposer la comparaison avec la concurrence et encore les premiers à organiser des ventes privées digitales. »

La situation de Business Unit agile accolée à un groupe leader (Volkswagen) présente de nombreux avantages. « Chez nous, on accède plus vite à des postes managériaux (j’étais moi-même directeur commercial à 34 ans). L’encadrement est quasi paritaire entre hommes et femmes et la moyenne d’âge du Comité de Direction doit avoisiner les 40 ans ; c’est assez parlant. Quant à ceux qui aiment bouger, sont attirés par la mécanique ou le luxe, aucun groupe automobile ne saurait rivaliser en termes de diversités des propositions : de Bentley à Porsche en passant par Lamborghini, Bugatti, Ducati (les motos) M.A.N. ou Scania (camions), le choix dans la mobilité : marques, fonctions, continents et pays, est très large. »

Ici et demain

Pas étonnant donc d’apprendre que Sébastien Guigues a personnellement effectué tout son parcours professionnel (18 ans) dans le Groupe VOLKSWAGEN (dont 15 ans chez SEAT). « Parce que ce groupe me convient. Et la marque SEAT en particulier. Rien ne me semble d’ailleurs plus important dans la vie professionnelle que de choisir une entreprise dont on partage les valeurs. C’est à mes yeux la clé n°1 du succès : être en adéquation avec l’esprit de l’entreprise, s’y sentir chez soi et en être passionné, amoureux pratiquement ! »

Un indicateur auquel Sébastien Guigues et ses équipes se réfèrent en période de recrutement ; communication, marketing et vente sont les principaux métiers proposés par SEAT France. « Plus que le CV ou le background, c’est d’abord l’état d’esprit de la personne que nous choisissons, fait d’envie, de curiosité d’agilité… et d’une réelle capacité à s’intégrer dans un collectif et la vie d’équipe. Car, davantage qu’un buteur vedette, ce sont les grands passeurs qui nous intéressent. »

Participation et connectivité

Ayant occupé, jeune, des postes à responsabilités, Sébastien Guigues partage son expérience et a intégré à sa philosophie du management « un état d’esprit collectifQuand vous n’êtes pas le plus expérimenté, vous devez en revanche être plus participatif et savoir profiter de toutes les expertises mises à votre disposition. Le débat autour d’une décision à prendre est toujours sain, voire même une légère contestation. Mais une fois la décision prise, finies les discutions. Il convient de faire bloc pour défendre l’engagement retenu et de passer, tous ensemble, à l’action. »

Quant à ceux qui trouveraient que le secteur automobile a un petit air vieillot… « Certes, le secteur est ancien, plus d’un siècle, mais depuis quelque temps, il est entré en révolution comme jamais. Conduite autonome, électrification, connectivité des véhicules, ou digitalisation du retail. Ces grands chantiers représentent pour chacun autant d’opportunités de trouver la place qui lui convient. Toutes les marques du Groupe VOLKSWAGEN travaillent sur ces 4 sujets en ayant la possibilité d’intégrer les progrès effectués par les autres. Etant donné notre clientèle jeune, c’est d’abord sur le thème de la connectivité que nous allons proposer des choses innovantes. Considérant le grand  plan produits que nous venons de déployer et que le facteur clé d’une vie professionnelle épanouie, dans le commerce, est, au final, très souvent les produits que vous proposez, je peux affirmer que chacun trouvera chez SEAT tous les atouts nécessaires pour faire ses preuves ! »

En quoi votre école vous a-t-elle préparé à cette culture du changement permanent et de l’agilité devenue la règle aujourd’hui ?

« En faisant du multiculturalisme un point fondamental. Le programme Erasmus de l’époque consistait à effectuer la moitié de ses études à l’étranger. Se retrouver à 18 ans dans un pays inconnu vous ouvre certes à quelques réalités formatrices !… La débrouillardise d’abord. La relativité des cultures ensuite et l’ouverture sur le monde (vous vous retrouvez entouré de personnes venant des quatre coins de la planète). Enfin, il y a les compétences dans une autre langue qui m’ont, personnellement, permis de trouver du travail dans ce nouveau pays, l’Espagne, 14 ans durant ! »

Avez-vous déjà eu l’impression de « casser les codes » que suivaient vos aînés…

« Personnellement, je ne l’ai jamais ressenti comme cela même si mon entourage professionnel assurait que c’était le cas. Pour moi, il s’agit simplement d’être de son temps, de vivre avec son époque. En utilisant Whatsapp de manière informelle avec mes collaborateurs par exemple ou encore en leur envoyant chaque vendredi par mail une sorte de newsletter faisant le point des actualités et temps forts de la semaine. L’information, on le sait, c’est le pouvoir. Or il s’agit non pas de garder cette information pour soi comme certains le pratiquaient, jadis, mais au contraire de la partager, pour avancer, ensemble, plus vite. Et plus loin. »

« SEAT est la marque possédant la plus forte croissance et la clientèle la plus jeune d’Europe »

Des chiffres et des êtres : 300 M€ de CA / 15 000 collaborateurs / 500 000 véhicules vendus chaque année / Présents dans 80 pays (5 continents) / Production dans 4 pays : Espagne, Portugal, Tchécoslovaquie, Slovénie (et bientôt Allemagne)

Contact : sebastien.guigues@seat.fr

 

Mouvements à la CGE : nouvelles élections et adhésions

Le conseil d’administration de la CGE composé de 30 administrateurs, répartis au sein de 3 collèges (Écoles, Entreprises et Organismes) s’est réuni le 17 novembre 2020. A cette occasion de nouveaux administrateurs en attente de confirmation à la prochaine assemblée générale ont été élus. 3 nouveaux membres ont rejoint la CGE.

Burgundy School of Business (BSB) intègre l’AGERA

L’assemblée générale de l’AGERA d’octobre a voté l’intégration du campus lyonnais de Burgundy School of Business au sein de l’AGERA, en tant que membre associé.

SUP DE LUXE INAUGURE SON NOUVEAU MBA FASHION & LUXURY BUSINESS

Pour cette rentrée, Sup de Luxe a étoffé son catalogue de formations avec un MBA Fashion & Luxury Business labelisé MSc de la Conférence des Grandes Ecoles pour répondre aux nouveaux challenges commerciaux des maisons et marques de mode. 15 étudiants ont rejoint Sup de Luxe, à Paris, la capitale de la Mode.

TSM OBTIENT LE LABEL BSIS POUR SON IMPACT DANS L’ENVIRONNEMENT RÉGIONAL OCCITANIE/MIDI-PYRÉNÉES

Le dispositif BSIS, Business School Impact System, initié par la FNEGE* aura permis de déterminer l’étendue et la nature de l’importance de TSM dans sa ville, Toulouse, et dans sa région, Occitanie/Midi-Pyrénées. Une démarche initiée par l’école autour de son directeur Hervé Penan qui aura mis en lumière les différents impacts que peut avoir une école de management sur son environnement en termes économiques, éducatifs, financiers et d’image. Nous vous livrons ici les principaux résultats et orientations issus de cette étude. 

Hervé Penan reste bien sûr à votre écoute pour développer ensemble tout ou partie de ces résultats et constats.

L’EBI et l’EM Normandie s’associent pour proposer un diplôme complémentaire aux élèves ingénieurs en biologie industrielle

L’Ecole de Biologie Industrielle et l’EM Normandie ont signé un accord de partenariat qui permettra aux étudiants ingénieurs suivant la filière marketing et management de l’EBI d’obtenir le diplôme du Programme Grande Ecole EM Normandie visé bac+5 et conférant le grade de Master. Dispensé en e-learning pour la partie EM Normandie, ce programme, qui débutera en février 2021, s’adresse aux jeunes ingénieurs désireux de développer leur savoir-faire opérationnel dans les disciplines de gestion.

15 bougies pour Humacité©, le dispositif unique de missions humanitaires et citoyennes d’Excelia

6767, c’est le nombre de missions Humacité© réalisées depuis leur création. Ce dispositif pédagogique expérientiel unique en France s’appuie sur la réalisation bénévole d’une mission humanitaire, sociale et citoyenne par les étudiants. Son but : développer leurs savoirs être dans le cadre d’une expérience humaine et solidaire forte. Étape marquante pour les étudiants et déployée dans l’ensemble des programmes d’Excelia, Humacité© apporte une grande valeur ajoutée à leur formation. Des bénéfices qui ont conduit Excelia à développer de nouvelles initiatives, en créant Climacité© (missions développement durable) et un observatoire des compétences dédié à ces dispositifs.

Cours 100% à distance, le retour – Episode 1

Les grandes écoles et universités sont revenues à des cours 100 % en distanciel. Mais fortes de l’expérience du premier confinement, c’est une version upgradée des cours en digital qu’elles ont proposée à leurs étudiants

Nomination de Bruno TALLENT au Directoire d’emlyon business school, en tant que Directeur de la Communication, de la Marque et du Marketing

emlyon business school poursuit le renouvellement de son équipe de Direction pour renforcer la réputation et le rayonnement de la marque du groupe early makers. À partir du 1er décembre, Bruno TALLENT rejoint l’École comme Directeur de la Communication, de la Marque et du Marketing ; à ce titre, il sera membre du Directoire.

L’École polytechnique et Sanofi lancent un programme de mécénat sur les données en santé

Créé pour faire face aux évolutions technologiques et aux enjeux liés aux données dans le domaine médical, le mécénat « Numerical innovation and data science for healthcare » est inauguré aujourd’hui par Olivier Bogillot (Président de Sanofi France), Yves Laszlo (Directeur de l’Enseignement et de la Recherche de l’École polytechnique) et Jean-Paul Cottet (Délégué général de la Fondation de l’X). Les recherches et enseignements du programme établissent un lien entre machine learning, modélisation statistique et médecine.

Le concours d’entrée à Audencia SciencesCom évolue

Afin de s’adapter aux incertitudes liées à la crise sanitaire actuelle, Audencia SciencesCom fait évoluer les modalités de son concours d’entrée pour 2021, avec l’accord du MESRI. L’école nantaise privilégie la sélection sur dossiers de candidature, complétée par deux épreuves orales. Un choix qui lui permettra notamment une plus grande flexibilité dans le recrutement de ses étudiants.