Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ? Quelles compétences et quels profils pour les pros de la santé du 21e siècle ? Comment adapter les formations aux nouveaux besoins ? Sciences, éthique et technologie : comment résoudre l’équation ?

 

Aujourd’hui en France, la santé c’est 200 métiers et 223 571  médecins.  Un secteur éminemment central mais faisant face à une crise économique et démographique certaine. « Nous observons une révolution de la thérapeutique et de prise en charge ménageant une large place à l’ambulatoire, à la prévention, et à l’émergence de nouveaux métiers de la recherche et du soin adaptés à ces enjeux » introduit le professeur Pierre Wolkenstein, Doyen de la Faculté de Santé de Paris Est Créteil.

L’innovation sur ordonnance

Aussi humain soit-il, le secteur de la santé n’échappe pas en effet à la connexion croissante des personnes et des objets. « Le développement de la télémédecine et de la télé expertise, la multiplication des applications mobiles et des dispositifs médicaux connectés témoigne de la place croissante des technologies dans la santé et leur influence sur l’évolution des pratiques professionnelles » ajoute-t-il.  Mettre des outils numériques performants au service de tous constitue d’ailleurs une des priorités du plan « Ma Santé 2022 » du ministère des Solidarités et de la Santé. De nouvelles voies de traitement sont également envisagées. « Les biomédicaments comptent parmi les enjeux du secteur. Ces médicaments à la structure complexe sont exclusivement fabriqués à partir de cellules vivantes et ont notamment permis des progrès non négligeables dans la lutte contre les cancers. »

Digital et éthique : nouveaux poumons de la santé

Digital et santé font désormais la paire. « Les outils numériques vont profondément modifier les prises en charge en facilitant le suivi des patients en ambulatoire par exemple. L’intelligence artificielle permettra d’optimiser les diagnostics cliniques, biologiques ou d’imagerie. Les algorithmes repéreront des sujets cibles pour développer des systèmes de prévention plus performants ». Cette nouvelle donne nécessite de renforcer les liens entre sciences humaines et sociales afin de garantir l’usage éthique de ces innovations. « La réflexion éthique doit accompagner le changement et les doubles cursus seront les garants du résultat humain de l’équation, sciences, éthique et technologies. »

 

Quelles compétences et quels profils pour les pros de la santé ?

Le secteur de la santé est extrêmement large et PACES n’est pas la seule porte pour accéder à ces métiers.

Le développement de technologies de plus en plus pointues nécessite des besoins d’experts : ingénieur biomédical, biomécanique, robotique médical ou big data.

La santé génère également un important vivier d’emplois dans le secteur de l’industrie pharmaceutique. La France est le 4eme producteur de médicaments en Europe. Ses 271 entreprises produisent un chiffre d’affaires de 55,9 milliards d’euros, en croissance chaque année, et emploient 98 694 salariés. Dans un marché très concurrentiel, ces industries ont un besoin constant de personnels qualifiés.

Le secteur des biotechnologies, en pleine croissance, enregistrent un fort besoin en profils à double compétence scientifique/commerciale.

Focus sur la silver économie

Selon les chiffres du Ministère des Solidarités et de la Santé, les 60 ans et plus devraient représenter 20 millions de personnes en France d’ici 2030. L’économie à destination des seniors pourrait générer un chiffre d’affaires de plus de 130 milliards d’euros dans 3 ans. Garantir une forte affinité générationnelle de la technologie, prendre en compte le couple aidant/aidé, se développer dans les pays “silverphiles”, bien choisir son canal de distribution…tels sont les principaux enjeux de la silver économie.

Un vivier d’emplois

Auxiliaires de vie, aides-soignants et infirmiers figurent parmi les métiers qui gagneraient le plus d’emplois à l’horizon 2022, avec environ 350 000 créations nettes en dix ans. Les technologies, les objets connectés et les plateformes constituent une innovation disruptive dans le secteur des Services à la personne. Le secteur de l’habitat et du logement offrira également des besoins d’aménagement et créations de logements pour le maintien de la qualité de vie des séniors.

 

StopCovid : les questions que vous vous posez

A partir du 2 juin 2020, le gouvernement français mettra en place l’application mobile StopCovid qui signalera à ses utilisateurs un contact éventuel avec une personne contaminée par le Covid-19.

Les Millennials s’engagent : la preuve sur le terrain

Service Civique, V.I.E. & co : les jeunes français sont au taquet pour se mettre au service des autres tout en gagnant en compétences professionnelles. La preuve !

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Les fake news vous envahissent ? Faites place au doute et célébrez l’esprit critique

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

[La gueule de l’emploi] Les soft skills à maîtriser pour être recruté à coup sûr

62 % des dirigeants et managers sont prêts à recruter principalement sur la base des soft skills. Alors plus question de négliger ses « compétences douces » quand on cherche un job

Avec AKKA Technologies, passez le cap du handicap

AKKA Technologies a fêté en 2019 les 10 ans de sa politique d’inclusion des personnes en situation de handicap. Bilan.

La Banque Postale : les bons comptes font les belles réussites !

Pour Perrine Kaltwasser, Directeur des risques groupe, la finance est un secteur riche en opportunités pour les jeunes diplômés. A vous de les saisir !

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

Sport VS Covid : le match

Comment se portent les métiers du sport en période de crise sanitaire et économique ? C’était l’objet de la table ronde de La Sports Management School sur BeSport.

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

C’est décidé, ils ont changé de vie ! Découvrez trois témoignages d’étudiants qui ont décidé de changer leur avenir professionnel.