Fondée en 1865, ARaymond développe, fabrique et commercialise des solutions de fixation et d’assemblage depuis 5 générations. Leader sur le marché de l’automobile, il a progressivement transposé son expertise vers de nouveaux marchés : Truck, Industrial, Energies, Agriculture et Life. 5 900 collaborateurs, répartis dans 25 pays, travaillent aujourd’hui pour le Réseau. Pascale Lagarde, Responsable du Développement RH corporate, et Josiane Giraud, DRH de l’entité ARaymond Fluid Connection, nous expliquent comment cette entreprise innove sur le plan social et managérial, autant que sur le plan technologique, en plaçant l’humain eu coeur de ses préoccupations.

 

En quoi l’histoire d’ARaymond transparaît-elle dans son management ?

Pascale Lagarde : ARaymond, c’est 150 ans d’une histoire d’entreprise hors du commun ! Ce qui marque quand on rejoint le Réseau, c’est l’importance donnée à la transmission de ce précieux patrimoine. Confiée aux descendants du créateur de la société de génération en génération, la gestion de cette entreprise industrielle jouit d’un héritage de valeurs familiales et d’une indépendance financière qui lui permettent de capitaliser sur le long terme. Chaque dirigeant a innové et impulsé des valeurs de management différentes, aujourd’hui ancrées dans l’ADN du Réseau : la génération précédente a développé l’esprit entrepreneurial, et Antoine Raymond, l’actuel dirigeant, s’est engagé dans un style de management humaniste basé sur la confiance et le respect des collaborateurs qui font vivre l’entreprise. Cette culture d’innovation, tournée vers l’humain, concourt à accroître l’attachement très profond des employés à la société.

JDE N°78 p1-112

© ARaymond Brazil / Plastic production

Comment le « Servant Leadership », qu’Antoine Raymond a impulsé, influence-t-il le management et les valeurs d’ARaymond ?

PL : Le Servant Leadership promeut l’idée que le leader doit se placer résolument au service de son équipe et non l’inverse. En effet, nous croyons fortement que l’entreprise de demain sera une entreprise collaborative. Dans cette perspective nous devions insuffler une culture de leadership partagée et éthique qui favorise l’épanouissement et la réalisation de l’équipe. Nous nous sommes inspirés de la philosophie de Robert Greenleaf pour repenser notre mode de management. Cette nouvelle approche incite les managers à prendre soin de leurs collègues, à dialoguer avec eux, à les encourager pour construire la confiance, à déléguer afin de les faire grandir. Cela a fait l’objet d’un premier programme auquel ont participé avec enthousiasme plus de 350 leaders du Réseau. Suite à des enquêtes d’engagement, j’ai pu constater qu’en 2015, 80 % de nos employés se sentaient épaulés et écoutés par leur manager contre 60 % en 2010 ! On mesure également ce résultat au sourire des collaborateurs qui viennent travailler le matin ! Sur la base de ces valeurs, nous expérimentons et développons de nombreuses initiatives afin d’inventer de nouvelles manières de travailler ensemble, de trouver sa place, et de s’épanouir dans l’entreprise, à l’instar d’ATOMS, un programme visant à améliorer l’organisation et la collaboration des équipes dans nos usines à travers le monde. De manière plus anecdotique mais illustrative de notre politique RH tournée vers le bien-être des salariés, nous avons à titre d’essai, ouvert un atelier aux collaborateurs volontaires destiné à développer la « Pleine Conscience », en partenariat avec la Chaire Mindfulness de Grenoble Ecole de Management, afin d’apprendre à vivre le moment présent, pour être capable de prendre les bonnes décisions, améliorer les capacités d’attention, de concentration, de créativité, d’innovation, à travers différentes pratiques comme, par exemple, la méditation.

Pascale Lagarde : « Innover, c’est aussi imaginer de nouvelles façons de travailler ensemble, dans le respect et le plaisir »

Comment se positionne ARaymond Fluid Connection ?

Josiane Giraud : Avec une équipe composée de 75 personnes ici à Grenoble – site historique où ont été inventés les quick connectors pour l’industrie automobile – et 25 en Allemagne, nous assurons la coordination en R&D, gestion de programmes, et commercialisation des produits fabriqués ensuite dans les différentes entités du réseau : en France, Allemagne, aux Etats-Unis, en Inde, en Chine, au Japon et en Turquie. Nos fonctions transverses permettent une harmonisation des pratiques sur l’ensemble du réseau, facteur clé de la performance. C’est ainsi qu’ARaymond Fluid Connection, leader mondial sur marché de la connectique de carburant, enregistre une croissance à 2 chiffres depuis 10 ans !

JDE N°78 p1-112

© ARaymond France / Plastic production

Quels enjeux caractérisent votre fonction de DRH ?

JG : Sous-traitant de rang 2 des constructeurs automobiles, nous vivons avec la pression constante d’un marché exigeant. Dans notre métier, pas le droit à l’erreur ! Un connecteur défaillant est susceptible d’entraîner une fuite de carburant, qui pourrait mettre en cause la sécurité de l’utilisateur final, à savoir le conducteur. Dans ce contexte, je me dois d’exercer une vigilance constante sur le bien-être de nos collaborateurs, en m’assurant que chaque employé se sente à l’aise et motivé dans ses fonctions et que le respect et le plaisir – deux des valeurs clés de notre culture d’entreprise – soient des atouts pour nous emmener collectivement vers l’excellence. En termes de recrutement et de développement de compétences, deux de nos enjeux majeurs sont la dimension internationale et la capacité à travailler en mode transversal et coopératif. Ainsi, nous recherchons des personnes polyvalentes et adaptables, maîtrisant parfaitement deux langues étrangères, afin d’être capable de travailler avec des collaborateurs de différentes entités, fonctions et pays. A ces compétences doit s’ajouter une disposition à se remettre en question et à innover, en adéquation avec l’ADN du groupe.

Josiane Giraud : « Chez ARaymond Fluid Connection les salariés ont la possibilité d’infléchir la marche de l’entreprise »

Quel est selon vous le rôle social et citoyen de l’entreprise et comment y participez-vous ?

JG : En tant que mère, je suis frappée des a priori que véhiculent certains jeunes sur le monde de l’entreprise, et notamment de l’industrie. Dans mon rôle de DRH d’Araymond Fluid Connection, je me sens donc particulièrement investie dans ma mission de promotion de la structure et de ses innombrables métiers auprès des étudiants. Il y a tant de choses passionnantes à faire ! Concepteur/designer, chef de projet, responsable de la production, de la logistique, de la qualité, de la maintenance… De plus il me semble impératif aujourd’hui de soutenir et de rapprocher l’enseignement du monde professionnel, afin que les jeunes soient mieux préparés et formés à la réalité du terrain. C’est pourquoi je mène différentes actions de sensibilisation et d’information en accueillant des collégiens dans nos structures, en rencontrant les enseignants des IUT Grenoblois scientifiques et tertiaires pour leur expliquer nos pratiques et leur faire visiter nos usines, en participant aux jurys de sélection de Grenoble Ecole de Management, mais aussi de l’Ecole de la Deuxième Chance. Redorer le blason de l’industrie en France auprès des générations futures, en leur ouvrant des perspectives, me semble être un devoir citoyen essentiel !

3 Raisons de rejoindre le Réseau ARaymond :

 

• Une entreprise industrielle qui place l’Homme au centre de ses préoccupations • Une culture d’entreprise forte fondée sur l’innovation et la collaboration • Un réseau international aux larges perspectives d’évolution professionnelle

AM.

Contact : pascale.lagarde@araymond.comjosiane.giraud@araymond.com