Le cabinet de conseil Estin & Co maintient depuis sa création il y a plus de vingt ans un positionnement focalisé sur la stratégie, domaine particulièrement prisé des élèves se destinant au conseil. Rencontre avec Philippe Estin (X 07), Vice President chez Estin & Co.

 

 

Pourquoi Estin & Co est-elle the place to be quand on s’intéresse au secteur du conseil ?

Parce que nous sommes la boutique spécialiste du conseil en stratégie. Nous sommes leaders des stratégies de croissance. Vous rejoindrez et aurez envie de poursuivre votre carrière chez Estin & Co pour deux raisons. D’une part parce que vous serez passionnés. Nous travaillons sur les problématiques de plus haut niveau des dirigeants, entrepreneurs et actionnaires, et nous ne faisons que cela. D’autre part parce qu’Estin & Co est une aventure à taille humaine. Vous aurez l’opportunité d’avoir un impact et une exposition forte dans tous les aspects de la vie du cabinet et des travaux que nous réalisons.

 

Votre formation à l’X : le meilleur sésame pour atteindre votre poste aujourd’hui ?

La réponse est bien évidemment oui, mais il faut nuancer.

A l’X, j’étais allé en Chine avec ma classe de mandarin. Nous avions entrepris l’ascension de la montagne sacrée Taishan dans le Shandong. Après une heure d’ascension éprouvante, nous pensions être arrivés au sommet. Mais il ne s’agissait que d’une étape. Il y avait encore une fantastique descente puis une remontée vers la Porte céleste du sud, et une part importante des 6 660 marches à parcourir !

Polytechnique n’a pas de pair dans le système français. Il est difficile de rivaliser avec la qualité de sa formation. Cependant, il ne faut pas s’y tromper. La notion de sésame est un mythe sorti de l’esprit polytechnicien en quête d’un absolu sanctionné par concours. L’école n’est qu’un début. Après la gloire, le labeur continue ! Le conseil en stratégie est un deuxième coup d’accélérateur, de même nature que Polytechnique. Pour en profiter pleinement, il faut s’y investir.

Les enjeux liés au poste sont grands. Le niveau d’exigence l’est également. Il faut apprendre tous les jours, tout au long de votre carrière  ; accepter qu’à chaque étape, l’échelon à gravir semble de plus en plus grand. L’école vous aura préparé à cela. In fine, le sésame, c’est le choix et l’envie de s’y ré-atteler tous les matins.

 

Je suis un·e jeune diplômé·e de l’X : donnez-moi 5 bonnes raisons de rejoindre Estin & Co !

 J’ai déjà mentionné deux raisons : l’intérêt des travaux d’une part, et l’environnement d’une entreprise à taille humaine, d’autre part. En voici trois autres.

Tout d’abord, les collaborateurs, voire les amis, que vous côtoierez tous les jours. Que ce soit au jour le jour au bureau, ou bien à l’occasion du séminaire annuel (si possible au soleil !), ou si vous en avez envie en dehors du cadre professionnel, j’espère que vous contribuerez à la grande proximité qu’il y a chez nous entre les consultants.

Ensuite, l’opportunité d’apprendre. Le travail que nous menons est une combinaison d’analytique et d’interpersonnel singulière. Les deux s’apprennent, au moins en partie. D’une part, les outils du consultant en stratégie, la finance, les concepts, les approches et quelques analyses stratégiques classiques, sur des secteurs variés. D’autre part, et ce d’autant plus que vous progresserez chez nous, les soft skills pour gérer des équipes en interne et interagir avec des dirigeants pour les aider à atteindre un consensus et prendre des décisions pour action. C’est la combinaison des deux qui fait l’intérêt et la difficulté de notre métier !

Enfin, l’opportunité d’avoir un impact à un haut niveau. Vous aurez une forte exposition aux personnes seniors chez nous dès le premier jour, avec une forte autonomie. De même avec nos clients. Il s’agit de dirigeants sophistiqués, qui ont des besoins forts sur des problématiques complexes, ouvertes et non résolues. Les décisions qui découlent de nos travaux sont transformatrices pour leurs entreprises.

Contact : recruiting@estin.com

 

Chiffres clés

5 bureaux (Paris, Londres, Zurich, New York et Shanghai)

Feuilletez le dernier numéro d’Xpassion ici !