La Régie Ligne d’Azur opère le réseau de transports en commun de la Métropole Nice Côte d’Azur. Une entreprise à visage humain, avec un cœur, une âme et un corps de métier vivant. Christophe Silvestre (ECAM EPMI 97), Directeur Général, se charge de lui insuffler une vision aux couleurs de la métropole.

 

©comdz

Trois lignes de tramways, plus d’une centaine de lignes de bus, ce réseau de lignes urbaines et périurbaines de la Métropole Nice Côte d’Azur est un service public qui ne cesse de grandir. « Nous avons évolué, notamment ces dix dernières années mais nous avons gardé l’agilité d’une petite structure », apprécie Christophe Silvestre.

Un visage humain

Le directeur général de Régie Ligne d’Azur est fier de diriger une organisation au service des citoyens, « où l’humain est omniprésent». Une valeur qu’il a souhaité renforcer avec la création du département santé et bien-être au travail. Une première dans ce secteur ! Médecin du travail, assistante sociale, coach sportif, formateur, sophrologue… « Un exemple : la pratique sportive permet à nos conducteurs d’éviter de développer des pathologies liées à leur sédentarité. Nous les encourageons donc à avoir une activité régulière grâce à notre salle de sport et nos professionnels à leur disposition », explique le dirigeant.

Un cœur

Arrivé par hasard dans le secteur des transports à la fin de ses études, Christophe Silvestre y est resté pour ce côté humain. « Diplômé d’une école d’ingénieurs, je me sentais moins à l’aise dans la dimension technique que dans le management participatif. Dans ce secteur, j’ai trouvé l’esprit collectif et solidaire qui me correspond », nous confie-t-il. Son rôle de directeur général lui tient d’autant plus à cœur. « Je suis au service d’une entreprise et de ses salariés pour qui je trace un cap et avec qui je construis une histoire. »

« Notre activité peut paraître bien réglée de l’extérieur mais nous faisons en réalité face à une multitude d’imprévus. C’est ma priorité et ce qui rend mon métier si passionnant et grisant. »

Une âme

Une histoire à laquelle Christophe Silvestre a déjà largement contribué avec, notamment, la construction des deux dernières lignes de tramway 2 et 3. « Cette forte croissance nous a conduit à repenser le squelette de l’entreprise pour coller à ces nouveaux projets. Tous les services se sont agrandis. » Le défi ? Conserver l’âme de l’entreprise. « J’ai tout fait pour maintenir l’esprit d’entreprise, l’esprit de famille, qui fait l’identité de Régie Ligne d’Azur et qui perdure même chez nos retraités ! » a constaté le directeur lors des fêtes d’entreprise. C’est pourquoi, Christophe Silvestre passe du temps avec ses équipes pour discuter avec elles et va au-devant des salariés. Il trouve dans ces contacts, « énergie, reconnaissance et motivation. »

Un corps de métier

Cette ambiance chaleureuse se poursuit même dans les nouvelles embauches. Les nouveaux arrivants sont bien accueillis et intégrés à cette grande famille où chacun de ses membres compte, quel que soit son poste. « Actuellement nous effectuons environ 150 recrutements par an, à différents niveaux, en stage et en alternance également, avec de nombreuses possibilités d’évolution », précise Christophe Silvestre. Son mot de bienvenue ? « Notre entreprise est un réel Eldorado, éclate-toi dans ton métier ! »

 

Contact : Evelyne.STOFFEL@lignesdazur.fr

Chiffres-clés : 74,6 millions de voyages en 2019 / 302 600 validations par jour en semaine / 49 communes desservies / 72 millions € de CA en 2020 / 1 600 collaborateurs

 

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.

Checkout.com : challengez la Data !

« Vous êtes passionnés de Data et créatifs, bienvenus chez nous ! » assure Valentin Vincendon, VP Business Intelligence at Checkout.com

Bollé Brands : l’excellence du sport designé en France

La technologie, l’ergonomie et le design des produits de Bollé Brands ont été testés et approuvés par les plus grands sportifs !

Europorte : un train d’avance dans l’innovation !

Nommé directeur général d’Europorte, opérateur privé de fret ferroviaire français, en juillet 2020, Raphaël Doutrebente nous parle de ces projets pour l’entreprise.

Managers intermédiaires : alliés ou challengers du DG ?

Entre top managers et collaborateurs, entre reporting et animation d’équipe, les managers intermédiaires sont entre le marteau et l’enclume. Comment redorer la fonction ?

KNEIP Hugues Delcourt : « Dans la finance, apprenez à oser ! »

Président de Kneip depuis le début de l’année et ex-CEO de BIL, banque internationale à Luxembourg, Hugues Delcourt connait très bien le secteur de la finance. Il nous parle de son parcours et de sa vision du management. Rencontre.

L’holacratie c’est la vie ?

L’heure est à la prise de décision collective. Mais les top managers sont-ils prêts à partager le pouvoir ? Et leurs collaborateurs, sont-ils partants pour y prendre part ?

Le manager résilient : le meilleur boss du monde d’après ?

La résilience ou l’art de résister aux chocs. Un must-have pour les managers au plein cœur du post-Covid. Mais comment muter en quelques mois en dirigeant résilient ?