Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert ! En 30 ans, leur nombre a été multiplié par deux, pour un taux de chômage inférieur de plus de 5 points à la moyenne nationale. Une situation particulièrement favorable aux jeunes diplômés qui représentaient 1 embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.  

 

Le chiffre

La barre des 300 000 recrutements de cadres devrait être atteinte en 2021 – Chiffre étude Emploi des cadres – Apec 2019

Le job idéal ?

Les essentiels du job idéal du jeune cadre en 2020 selon la dernière enquête Michael Page?

  • L’équilibre vie pro / vie perso (horaires de travail flexibles, temps de transport réduits, télétravail…)
  • Le relationnel
  • La confiance
  • Un management dans le respect, l’écoute et le leadership, qui fait grandir
  • Une structure à taille humaine, réactive et où autonomie, polyvalence, souplesse et QVT sont centrales #InPMEWeTrust

Côté recrutement, on veut du neuf !

Selon le Baromètre Les Français et l’emploi (Michael Page, 2019), les jeunes candidats cadres ne sont pas tendres avec les entreprises. Ils trouvent en effet leurs process de recrutement trop contraignants. Principal défaut ? La longueur : plus d’un mois pour un candidat sur trois. De fait, 31 % ont déjà renoncé à un poste à cause de la longueur du processus. Autre écueil : la distance. 69 % des candidats se déplacent au moins 2 fois et 60 % apprécieraient d’avoir la possibilité de faire plus d’entretiens à distance. De quoi pousser les entreprises à tester de nouveaux formats pour trouver la perle rare. 57 % des candidats ont ainsi déjà passé un entretien en vidéoconférence, 79 % ont été confrontés à un test de personnalité, 45 % à des entretiens collectifs et 38 % à des mises en situation (gaming, escape game, jeu de rôle…).

Le cadre ou le pro de l’augmentation

2e année au top pour les cadres ! En 2019, la rémunération médiane des cadres a encore progressé, suite à l’embellie de 2017. Une situation qui profite d’abord aux cadres de moins de 30 ans : au cours des cinq dernières années, ce sont eux qui ont vu leur rémunération augmenter le plus vite (+ 6 % entre 2014 et 2018). De quoi donner la confiance ! En 2019, près d’1 cadre sur 2 a demandé une augmentation et 36 % ont pensé l’obtenir. Là encore, les moins de 30 ans sont les plus optimistes : 63 % se disent confiants sur leurs perspectives d’évolution salariale à 3 / 5 ans – Chiffres étude Salaires des cadres – Apec 2019

A vos marques, prêts, bougez !

Qu’on se le dise, la mobilité favorise les augmentations, surtout chez les jeunes. Pour preuve, en 2018, plus de 8 cadres sur 10 de moins de 30 ans ayant connu un changement pro ont bénéficié d’une hausse de salaire (vs 6 cadres sur 10 en moyenne). La meilleure façon d’obtenir une plus-value de salaire ? Quitter son entreprise ! 11 % de plus vs 5 % pour les changements de poste en interne : ça vous tente ?

 

Envie d’ailleurs ?

Une mobilité pro qui va souvent de pair avec une mobilité géographique. Et le Millennial, il adore ça.

74 % des cadres franciliens de moins de 30 ans se disent en effet séduits par l’idée de changer de région. Si l’Ile-de-France reste le premier bassin d’emploi des cadres, elle est talonnée de près par ses outsiders. Ainsi, 6 cadres sur 10 seraient prêts à envisager une mobilité dans une autre région à horizon 3 ans. Leurs régions chouchous ? Nouvelle-Aquitaine, PACA, Pays de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.

A la clé ? La promesse d’un meilleur cadre de vie, de meilleures opportunités boulot et le rapprochement  familial. Quitte à faire des concessions. Trois cadres sur trois sont prêts à prendre un poste avec moins de responsabilités et près de 6/10, à accepter une baisse de rémunération.

 Les régions qui rapportent

En tête des régions les plus bankables ? L’Ile-de-France bien sûr, avec un salaire brut médian annuel de 52 K€. Un choix doublement gagnant : en 2018, 54 % des cadres franciliens ont été augmentés (soit + 6 points par rapport aux autres régions). Viennent ensuite Bourgogne Franche-Comté (50 K€), puis Grand Est et Centre-Val de Loire (49 K€) – Chiffres étude Salaires des cadres – Apec 2019

Les meilleurs spots pour booster son salaire

Sur les trois premières marches du podium : les postes de direction d’entreprise (70 K€ de rémunération médiane), mais aussi les métiers de la production industrielle (53 K€) et les fonctions commerciales / marketing / informatique / gestion / finance / administration (50 K€) – Chiffres étude Salaires des cadres – Apec 2019

Jeune dip’, passeport pour l’embauche

Selon la dernière enquête insertion de la CGE, la part des diplômés en activité professionnelle progresse de près de 3 points (73.7 % en 2018 vs 70.8 % en 2017). 8 emplois sur 10 ont été trouvés en moins de 2 mois après la fin des études et pour une grande part, le contrat était signé avant même l’obtention du diplôme.

 5 questions à Oualid Hathroubi, Directeur Hays Paris

Un mot pour décrire la situation de l’emploi des cadres en 2020 ?

Positive !  Avec un taux de chômage autour de 3 % (vs 8.9 % de moyenne nationale) les métiers cadres se portent très bien. Un marché de candidats qui s’explique, entre autres, par le taux de rotation très fort des jeunes issus des générations X et Y. 58 % d’entre eux changent d’emploi tous les 5 ans. Un turn-over synonyme d’embellie.Les jeunes candidats sont donc devenus les rois du pétrole ?

Ils sont en tout cas plus exigeants et moins frileux qu’avant. Le CDI ce n’est plus leur graal. Ils prennent des risques, ils mènent leur carrière de façon plus intrépide, ils n’hésitent plus à exprimer leurs désaccords. Cette logique d’entrepreneur, c’est ce qui les rend forts.

Les secteurs à ne pas louper en 2020 ?

Sans conteste l’IT, informatique et les télécoms : il n’y a pas de débat c’est porteur de chez porteur. La finance (comptabilité, contrôle de gestion, trading, analyse financière…) fonctionne aussi toujours très bien, surtout lorsqu’elle est teintée d’éthique. En Ile-de-France, la construction de nouveaux quartiers et le développement du Grand Paris offrent aussi beaucoup d’opportunités dans l’immobilier et le BTP.

La question incontournable en entretien aujourd’hui ?

Il n’y a plus de question type. Dialogue : voilà le maître-mot aujourd’hui. L’entretien est devenu un jeu de séduction des deux côtés de la table. L’enjeu ? Savoir si oui ou non, on a envie de passer 8h par jour à travailler ensemble.

Vos conseils qui tuent pour trouver un job en 2020 ?

N’attendez pas la fin de vos études pour faire un stage. Des premiers pas dans l’entreprise et du réseau : voilà la clé de l’emploi ! Allez sur les réseaux professionnels, likez des postes, créez du lien avec de futurs employeurs … si vous avez une target, n’attendez pas d’être diplômé pour sonner à sa porte. Enfin, multipliez les contacts avec les cabinets de recrutement : non seulement vous occuperez le terrain mais en plus vous vous exercerez aux entretiens. Et en plus c’est gratuit, alors pourquoi s’en priver ?

 

Generix Group : d’une entreprise française to be au BtoB à l’international

Generix Group édite des logiciels pour la supply chain pour les écosystèmes industriels, logistiques et du retail du monde entier. Success story.

Service civique : le bon plan insoupçonné

Engagement, alternative au stage, accomplissement personnel, expérience professionnelle… Toutes les raisons sont bonnes de tenter un service civique.

Intégrer le monde des Nanotechnologies avec Mentor, une société du groupe Siemens!

Leader mondial de l’EDA, Mentor, une société du groupe Siemens conçoit et vérifie des circuits électroniques et des logiciels embarqués, explique Bruno Garnier, Director Operational Programs.

DORIS Engineering : Rejoignez les architectes de l’énergie en mer

DORIS Engineering construit sa réputation sur le design de superstructures pour le monde maritime. Rencontre avec Xavier Grandiaud, Directeur Général Délégué et Olivier Benyessaad, Head of Business Développement.

CLIMESPACE : rejoignez une entreprise rafraîchissante !

Filiale d’ENGIE, CLIMESPACE développe et exploite le réseau de froid urbain de la Ville de Paris depuis 1991. Jean-Charles Bourlier, le directeur général, nous parle des projets de son entreprise.

Sofimac Investment Managers : la création de jeunes pousses, c’est l’avenir !

« Le nouvel eldorado, c’est la création de start-up ! », assure Pascal Voulton, Président de Sofimac Investment Managers

Avec GSK, devenez le leader de votre carrière

Comment GSK fait la différence ? Entretien avec Frédéric Martin (CentraleSupélec 2003), VP & Commercial Director Oncology de GSK.

Rejoindre Veolia Eau d’Ile-de-France, ça coule de source !

Filiale du leader de la gestion optimisée des ressources, l’entreprise produit l’eau potable pour 151 communes en Ile-de-France et 4,6 millions d’habitants.

Elekta ose pour la bonne cause !

Cette compagnie suédoise fondée ne 1972 par un neurochirurgien est à la fois une jeune entreprise agile et un expert historique de la radiothérapie. Objectif : lutter contre le cancer.

Talkwalker & Société Générale : la tech made in Luxembourg

Respectivement CEO de Talkwalker et Global Head of Market Solutions and Digital Transformation Officer à la Société Générale, Robert Glaesener et Bertrand Kauffmann ont deux points communs : l’innovation et le Luxembourg.