POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

« Nous ne nous laissons pas paralyser par l’incertitude : cette période est un vrai appel à l’action ! » – Vincenzo Vinzi Dean d’ESSEC BS

Les élèves de l'ESSEC prêts à
Les élèves de l'ESSEC prêts à "donner du sens au leadership de demain" ! crédits Aurelia Blanc

Enlighten, Lead, Change. Portée par sa nouvelle signature, ESSEC Business School a dévoilé sa nouvelle stratégie et ses nouvelles ambitions en octobre 2020. Avec le plan RISE, l’établissement ambitionne de « donner du sens au leadership de demain ». Son Dean Vincenzo Vinzi revient les atouts de la business school pour y parvenir.  

 

Comment l’ESSEC a-t-elle abordé ce second confinement ?

Vincenzo Vinzi, Dean de l'ESSEC
Vincenzo Esposito Vinzi, photographié par Magali Delporte©

Avec lucidité sur la situation, compliquée pour tous. Mais aussi avec une grande confiance dans le futur. Car si l’enseignement supérieur a toujours eu un rôle sociétal très fort, sa responsabilité est d’autant plus grande aujourd’hui. Une responsabilité assumée vis-à-vis des élèves, de leurs familles et des organisations qui questionnent de plus en plus les modèles établis. Parce que l’innovation et la créativité sont des étapes clés pour « après », il ne faut pas se laisser paralyser par l’incertitude mais voir cette période comme un appel à l’action.

 

Quels sont vos meilleurs alliés pour manager cette incertitude ?

Il faut d’abord rappeler notre mission : produire de la connaissance et de la recherche et accompagner activement les entreprises. Une mission enthousiasmante et plus nécessaire que jamais qui donne un vrai sens à mes journées. Et pour remplir cette mission, j’ai la chance d’avoir des alliés formidables à mes côtés : les professeurs et les équipes de l’école bien sûr, mais aussi les alumni et nos élèves dont l’enthousiasme et la créativité ne faiblissent pas. Tous nous aident à faire avancer nos projets même dans l’incertitude.

 

Un contexte mouvementé qui n’a pas empêché l’ESSEC de présenter son nouveau plan stratégique : pourquoi avoir maintenu le calendrier ?

Parce qu’il y a urgence à agir ! Dans cette période de réinvention et de transformation, il est important de continuer d’avancer, de maintenir le cap, de savoir où l’école souhaite aller pendant et après ces moments compliqués. Car non seulement cette stratégie donne du sens au travail des équipes mais sa pertinence nous permet aussi de contribuer à sortir, tous, plus forts de cette période.

 

Avec ce plan, vous souhaitez « donner du sens au leadership de demain ». Comment faire ?

Donner du sens au leadership de demain c’est préparer des femmes et des hommes à être pleinement équipés des savoirs, savoir-faire et savoir-être pour répondre aux grandes questions qui agitent la société avec une approche de plus en plus pluridisciplinaire et ainsi gérer, demain, les entreprises et les organisations avec un réel impact sur le monde. Et l’ESSEC, de par son histoire, son expertise, ses partenariats (comme avec CentraleSupélec pour les questions technologiques par exemple), a une vraie crédibilité en la matière.  Elle mélange savoirs, savoir-faire et savoir-être pour former des leaders responsables et ouverts d’esprit avec une vraie approche critique et un esprit créatif permettant de créer de la valeur économique, sociale, durable et inclusive… tout en ne baissant pas son ambition d’excellence académique bien sûr.

 

Le développement durable est central pour l’ESSEC. Prouvez-nous que vous ne préparez pas des pros du green washing !

Avec notre démarche Together de transition écologique et sociale, nous installons une vraie culture d’organisation autour de ces sujets. Ainsi, 100 % de nos étudiants de tous nos programmes suivent ou vont suivre une formation obligatoire aux enjeux de cette transition. Au-delà de ces cours dédiés, l’ensemble des cours fondamentaux intègrent ces questions afin de développer une approche intégrée et transversale. Car les entreprises n’ont pas besoin de beaux discours mais bien de collaborateurs capables de les aider à se transformer et ce, dans toutes les fonctions de l’entreprise.

 

Vous souhaitez aussi pousser l’entrepreneuriat chez vos étudiants. Le manager-entrepreneur : une figure incontournable du « monde d’après » ?

Sur ce domaine aussi, nous avons opté pour une approche 100 %. Nous voulons que chaque élèves de l’ESSEC voit dans l’incertitude une invitation à l’action… ce qui n’est autre que la définition de l’entrepreneuriat ! Je souhaite que les femmes et les hommes qui se forment et se transforment à l’ESSEC, ne soient pas des spectateurs de ce changement, mais bien des acteurs du changement qui influencent positivement ces transformations.

 >>>> A l’ESSEC et nulle part ailleurs !

Objectifs 27 % de boursiers et 1 000 apprentis d’ici 2023. L’image Parisiennes = école des élites est donc définitivement derrière vous ?

Si l’ouverture sociale est un engagement historique de l’ESSEC, il nous faut aujourd’hui une ambition encore plus élevée en termes de diversité de profils (origines sociales, géographiques, parcours…) car c’est une vraie richesse pour l’institution. Pour passer de 23 à 27 % de boursiers d’ici 2022/2023 nous devons agir sur tous les moments clés. En amont du PGE d’abord, pour lutter contre l’autocensure et attirer plus de collégiens et lycéens vers l’enseignement supérieur. Lors des admissions ensuite, en diminuant la perte de candidats admissibles boursiers après les écrits. Pendant la scolarité enfin, afin de faciliter la réussite des étudiants dans l’école et leur insertion profesionnelle. Cela passe par des aides financières bien sûr, pour lesquelles la Fondation joue un rôle important en proposant des bourses sociales couvrant de 10 à 100 % des frais de scolarité. Mais aussi par l’apprentissage, un dispositif historique à l’ESSEC, la première  business school française à avoir ouvert son propre CFA. L’apprentissage est un réel atout pour l’ouverture sociale. Pour preuve, entre 40 et 50 % de nos étudiants boursiers font ce choix (soit deux fois plus que la moyenne).

 

Faire le pari d’une Parisienne : un choix forcément gagnant ? Entrer dans une école qui veut être actrice du changement et de la transformation, contribuer aux enjeux actuels de la société avec une stratégie pertinente alliant réflexion et action pour répondre à l’urgence : c’est évidemment une excellente option pour un étudiant aujourd’hui ! Ici, on se forme et on se transforme pour devenir un leader économique responsable et inclusif, pour intraprendre et avoir un impact positif sur le changement. Mais rejoindre l’ESSEC n’est pas une finalité en soi, c’est un passage. A nos élèves ensuite de continuer à viser l’excellence académique, être à la hauteur de cette ambition, faire preuve de l’ouverture d’esprit, du sens des responsabilités et de la créativité qui leur permettront de réussir.

 

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter