Communiqué de presse :

A l’occasion d’une conférence organisée jeudi 17 décembre dernier, EBS Paris a souhaité ouvrir le débat sur le futur des Business Schools, le monde d’aujourd’hui appelant des réponses, des talents, un état d’esprit, une pédagogie, différents. NEW WORLD, NEW BUSINESS SCHOOLS, NEW SKILLS. Les business schools doivent se réinventer pour se positionner dans le monde de demain ou plus simplement adapter leur modèle pour faire face aux défis de la formation, de la compétence et de l’employabilité.

 

 

EBS Paris et le monde de demain : des experts du secteur

 

EBS Paris a ouvert le débat avec trois porte-paroles experts du secteur : Lamia Rouai, Directrice générale de l’EBS Paris ; Valentin Konrad, Co-founder & CEO chez FLATCHR ainsi que Hubert Kratiroff, Professeur d’économie numérique et Technology Evangelist.

 

« Les business schools tendent vers une convergence des marchés entre formation initiale et continue, à travers une formation tout au long de la vie. Aujourd’hui certaines multiplient les cursus pour répondre aux différents enjeux de la société. La réponse doit être plus globale. Il est aujourd’hui primordial de repenser les méthodes pédagogiques afin de proposer une véritable expérience apprenante au sein des formations. 

En tant que business school nous devons nous différencier dans un milieu très compétitif et standardisé. Cela passe par une multitude de dispositifs pour développer les compétences des étudiants et libérer leur potentiel avec une autre approche, en mode projet : on fait FAIRE ! On fait FAIRE avec les autres. Tout l’enjeu est de passer de la posture d’étudiant à la posture d’entrepreneur, d’entrepreneur responsable.

C’est un changement d’approche, c’est un changement de culture, et évidemment un changement nécessaire. Nous avons fait évoluer nos modalités pédagogiques et notre corps enseignant au niveau de l’état d’esprit. Les besoins ne sont plus les mêmes, ceux des étudiants non plus. Nous leur offrons donc un suivi personnalisé avec des outils à disposition » évoque Lamia Rouai, directrice générale de l’EBS Paris.

 

« Aujourd’hui et d’autant plus avec la crise actuelle, le recrutement des talents par les entreprises et les typologies de personnalités recherchées évoluent. De plus en plus de cabinets et entreprises usent de logiciels de recrutement et digitalisent donc cette étape. Les critères de sélection changent et le regard porté sur les candidats évoluent. Autant de points qui impactent donc la manière de se promouvoir sur le marché. » conclut Valentin Konrad, co-founder & CEO chez FLATCHR

 

Retrouvez l’intégralité du replay de la conférence, en cliquant ici

 

 

A lire aussi :

JEUNES ET CITOYENS : ILS INVENTENT LE MONDE D’APRÈS