Philippe Devos (ISEN 85), Senior Director, Strategic Campaigns & Government Affairs de Secure Land Communications (SLC)  chez Airbus, vous embarque au cœur des enjeux technologiques, numériques et stratégiques des solutions de communication « critiques ».

 

Comment l’ingénieur que vous êtes est-il devenu directeur des affaires gouvernementales ?

À la sortie de l’ISEN, j’ai été embauché par un visionnaire qui m’a dit : « Un jour, nous aurons tous un téléphone cellulaire dans notre poche. » C’était en 1986 ! Voilà comment j’ai rejoint le secteur des télécommunications mobiles. Les systèmes gouvernementaux sont très complexes et impliquent de comprendre l’environnement du produit à la fois d’un point de vue technique mais aussi marketing et commercial. La compréhension des usages est capitale car nos utilisateurs font face à des missions critiques.

De quelles missions s’agit-il ?

Nos clients ont pour mission de sauver des vies ! Nous proposons aux acteurs de la sécurité publique (police, gendarmerie, pompiers …), de la défense, des transports et de l’industrie des solutions de communication sécurisées et opérationnelles même dans les situations les plus extrêmes. Les échanges d’information comportent de plus en plus de données, d’images et de vidéos, et la technologie évolue en permanence. C’est pourquoi nous avons besoin des jeunes rompus aux nouveautés technologiques – digital, objets connectés, intelligence artificielle, blockchain… – pour développer de nouvelles efficacités opérationnelles.

Airbus : une étroite collaboration avec les startups  « Au sein de Secure Land Communications, nous organisons des hackathons auxquels j’ai contribué en tant que jury mais aussi participant. Cette confrontation entre les cultures, les domaines, les niveaux d’expériences est un stimulateur d’innovation incroyable. Les jeunes évoluent dans un écosystème créatif permanent au sein de nos incubateurs, de groupes de recherche communs avec nos clients et de notre E-Lab dans lequel des startups externes viennent présenter leurs projets. »

Quelles questions un jeune talent doit-il se poser pour réussir ?

« Quels nouveaux usages et quelle efficacité opérationnelle vais-je pouvoir apporter demain avec les nouvelles technologies ? » Le digital s’applique à de nombreux domaines  aussi bien au sein de notre activité, que dans la vie en général. Il faut donc bien réfléchir à la finalité de ce que vous souhaitez faire. Vous devez vous intéresser à l’aspect humain mais aussi à la sécurité, à la géopolitique, à la société en général… Un ingénieur doit réfléchir au sens de ses actions et prendre pleinement conscience de son environnement.

Comment les accompagnez-vous en tant que manager ?

J’essaie donc d’être un inspirateur pour aider les jeunes à déployer la bonne vision de leur environnement. Ils pourront alors s’exprimer dans de multiples domaines – applications smartphone, cloud, chiffrement, datacenter – et au sein de nos nombreux foyers d’innovation, en France et à l’international. Nous attendons beaucoup d’eux mais nous leur laissons une grande liberté de créer.

En quoi SLC est-il particulièrement #DigitalDriven ?

Secure Land Communications joue un rôle actif dans l’élaboration des technologies de communication et de collaboration du futur, en concevant de nouvelles solutions mais aussi en participant à des projets de R&D multinationaux et en développant un écosystème d’applications innovantes. Elle a en outre lancé un programme de transformation digitale interne afin de moderniser ses outils et ses méthodes de travail.

L’anecdote de Philippe Devos « J’ai participé à créer la 1re radio libre de la Catho de Lille lorsque l’État a libéré les fréquences. Nous avons géré tout le fonctionnement de la radio, notre émetteur portait même jusqu’en Belgique ! Tous les matins, j’étais à la radio pour animer les programmes pour les étudiants. »

Contact : slc-humanresources-france@airbus.com

« Intéressez-vous à la finalité de vos projets et choisissez un domaine en adéquation avec vos valeurs pour donner un sens à votre carrière. »

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.