Albert Lautman (EN3S 98, IEP Grenoble) a pris ses fonctions de Directeur général de la Mutualité Française le 1er juillet 2016. Une nouvelle étape dans une carrière entièrement dédiée à la protection sociale durant laquelle il a alterné expérience de terrain et responsabilités nationales. – Par Bertrand Bourgine

 

Créée en 1902, la Fédération nationale de la Mutualité Française est une organisation professionnelle qui représente la quasi-totalité des mutuelles en France. Elle assure la promotion de leurs activités et de leurs idées auprès des pouvoirs publics, des institutions et de tous les acteurs de la santé, de la protection sociale. A ce titre, elle entend bien être une force d’interpellation et de proposition dans la campagne présidentielle de 2017 pour que le système de santé français reste un des plus solidaires malgré les difficultés économiques, le vieillissement de la population, le coût des traitements innovants, etc. Historiquement, la mutuelle est une forme juridique inventée au XIXe siècle où des gens s’associent et se prennent en charge pour trouver des réponses communes à certaines difficultés de la vie. « Le modèle mutualiste peut donner le sentiment d’être une institution un peu figée, souligne Albert Lautman, mais en fait sa philosophie correspond aujourd’hui globalement à une forme d’économie collaborative et d’alternative possible au modèle consumériste qui est en train de se développer et séduire les jeunes générations. » La Mutualité occupe d’ailleurs des fonctions clés dans les instances de représentation de l’économie sociale et solidaire (ESS). « C’est un secteur innovant, gratifiant, utile mais surtout qui donne du sens ce qui est primordial dans le bien-être au travail. »

© FNMF/N. MERGUI

© FNMF/N. MERGUI

UN ACTEUR GLOBAL DE SANTÉ

Les mutuelles sont aujourd’hui positionnées sur un métier de l’assurance santé complémentaire qui vient en sus du régime obligatoire de sécurité sociale. Elles jouent un rôle économique important puisque leur part dans les dépenses de santé en France n’a cessé d’augmenter au fur et à mesure que les difficultés financières du régime général ont conduit les pouvoirs publics à limiter leurs remboursements. La Mutualité Française, c’est aussi quelque 2 500 établissements et services de soins qui constituent le premier réseau de soins à but non lucratif de France. Ces centres médicaux, d’optique, d’audition, de soins dentaires, cliniques et Epahd proposent des services de qualité à des tarifs maîtrisés sur tout le territoire. Ils emploient des milliers de salariés et offrent une pluralité de métiers dans les secteurs du soin et de la prévention, mais aussi de la gestion, de l’audit, des RH et de la communication.

 

PASSER DE L’OPÉRATIONNEL LOCAL AU PILOTAGE NATIONAL

Ancien élève de l’Ecole nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S), Albert Lautman a débuté classiquement sa carrière dans divers organismes de la protection sociale comme l’Urssaf du Bas-Rhin ou la Caisse Primaire de Montpellier. Il a ensuite été sous-directeur des entreprises à l’ACOSS (agence centrale des organismes de sécurité sociale) puis directeur de l’action sociale à la CNAV. « J’ai pu ainsi encadrer très jeune des équipes de 80 à 100 personnes et tirer profit de mes expériences concrètes dans les territoires pour participer à la conception puis à la mise en oeuvre de programmes de politiques sociales, ce qui a été très formateur. » Cela a encore été le cas comme conseiller au cabinet de Michèle Delaunay, la ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie de mai 2012 à mars 2014, où il a contribué à la finalisation du projet de loi “ d’adaptation de la société au vieillissement “. Après le remaniement ministériel, Albert Lautman a été nommé directeur général de la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) Nord-Est, ce qui lui a permis de retourner vers l’opérationnel afin de mettre en oeuvre une série de dispositions de la loi qui venait d’être votée. « La richesse de mon parcours passé, cette complémentarité des deux postures me seront très utiles aujourd’hui dans mes nouvelles fonctions. J’ai bien conscience que la Fédération doit être vraiment au service des réalités quotidiennes des mutuelles etde leurs contraintes opérationnelles. »

CHIFFRES CLÉS
426 mutuelles adhérentes
38 millions de personnes protégées
2 500 établissements et services des soins
85 000 collaborateurs

 

Contact :
www.mutualite.fr 
twitter.com/mutualite_fr
www.linkedin.com/company/mutualite-francaise