Michael Toplis est élu président de l’Université de Toulouse

Michael Toplis est élu président de l'Université de Toulouse
Michael Toplis est élu président de l'Université de Toulouse

Vendredi 7 avril 2023, Michael Toplis a été élu président de l’Université de Toulouse par les membres du Conseil d’administration de l’Université de Toulouse. Élu pour une durée de quatre ans, Michael Toplis devient le premier président de la communauté d’universités et d’établissements expérimentale créée le 1er janvier dernier.

Michael Toplis a été élu, ce vendredi 7 avril 2023, président de l’Université de Toulouse, communauté d’universités et d’établissements expérimentale créée le 1er janvier dernier. Réunis pour la première fois à la suite des élections de mars dernier, les membres du Conseil d’administration ont majoritairement suivi l’avis du Directoire de l’Université de Toulouse et se sont prononcés en faveur de la candidature de Michael Toplis avec 26 voix pour et 11 bulletins blancs.

Comme le précisent les nouveaux statuts, le président tient sa légitimité du Directoire et du Conseil d’administration de l’Université de Toulouse. La première étape de cette élection s’était déroulée mardi 28 mars devant le Directoire élargi aux organismes de recherche et un panel de sept experts extérieurs au site. Selon le jury présidé par Estella Iacona, présidente de l’Université Paris-Saclay, « (…) [Michael Toplis] a présenté une vision mature de l’ensemble des sujets, en particulier de la gouvernance. Il a la carrure demandée pour le poste et pourra donner une impulsion nécessaire au site pour avancer sur un projet construit et concret. » En s’appuyant sur cet avis et sur la recommandation des experts, le Directoire a décidé unanimement de proposer la candidature de Michael Toplis au Conseil d’administration.

« Après avoir gagné le droit à l’expérimentation, l’enjeu pour le site toulousain est désormais de gagner la sortie de cette même expérimentation et de rejoindre la famille des Grandes Universités de Recherche françaises. Je mesure l’importance de la responsabilité qui m’est confiée pour relever ce défi collectif particulièrement exigeant et très stimulant. Je remercie les élu.e.s du conseil d’administration et le jury d’audition pour leur confiance, mais aussi toutes celles et tous ceux qui ont œuvré depuis de nombreuses années pour leurs efforts sans relâche, efforts sans lesquels l’aboutissement de ce point d’étape essentiel dans notre destin collectif n’aurait pas été possible. » Michael Toplis, président de l’Université de Toulouse

C’est dans un contexte d’évolution majeure pour les établissements d’enseignement supérieur et de recherche de l’académie, que Michael Toplis prend la présidence de l’Université de Toulouse. Le site universitaire toulousain est à un tournant de son histoire grâce au succès du projet TIRIS (Toulouse Initiative for Research’s Impact on Society), labellisé dans le cadre du PIA-4 en juillet 2022. Au-delà de la reconnaissance de l’excellence académique du site au travers de la labellisation de TIRIS, la création de l’Université de Toulouse offre un nouveau cadre institutionnel favorable au développement de l’enseignement supérieur et de la recherche en Occitanie ouest. Grâce aux deux leviers de transformation que sont TIRIS et l’Université de Toulouse, le site toulousain est plus que jamais sur la voie de la reconnaissance en tant que « Grande Université de Recherche ».

Michael Toplis, un engagement au service du collectif et du rayonnement académique

Michael Toplis est planétologue et directeur de recherche au CNRS. Après un diplôme en sciences de la nature à Cambridge (Royaume Uni) et un doctorat à l’Université de Bristol, il poursuit son parcours au sein de l’institut géologique de Bavière à Bayreuth en Allemagne. Il devient ensuite chargé de recherche CNRS au sein du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques à Nancy, où il obtient son habilitation à diriger des recherches.

En 2004, Michael Toplis rejoint l’Observatoire Midi-Pyrénées (OMP), dont il est élu vice-président du comité scientifique avant d’en être nommé directeur adjoint en 2016, puis successivement directeur par intérim et directeur en 2017. La même année, il prend la responsabilité du directoire Univers planète espace environnement (UPEE) de l’université Toulouse III – Paul Sabatier et est délégué du pôle de recherche UPEE de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

La dimension de l’utilité sociétale des recherches a toujours été une préoccupation première pour Michael Toplis. Cette sensibilité l’a conduit à porter l’un des quinze ‘défis clés’ de la région Occitanie (« Observation de la Terre et territoires en transition ») et de piloter l’un des trois « Laboratoires des Transitions » de la région sur l’adaptation au changement climatique.

Particulièrement sensible à la transmission des savoirs, Michael Toplis a enseigné en licence et en master, aussi bien pour des formations généralistes que professionnalisantes et il est porteur de l’école universitaire de recherche « Toulouse Graduate School of Earth and Space Science ». Il est également très impliqué dans la diffusion des connaissances vers le grand public, intervenant à de multiples occasions sur ses expertises scientifiques.

En complément à la recherche fondamentale, Michael Toplis a développé des liens importants avec le monde socio-économique. Depuis 2013, il est conseiller scientifique du centre de recherche du groupe Saint-Gobain, pour lequel il a encadré cinq thèses CIFRE. Il siège également au conseil stratégique de la fondation Sciences et Technologies pour l’Aéronautique et l’Espace (RTRA-STAE), et est suppléant au Conseil d’administration du pôle de compétitivité Aerospace Valley et membre du « club Galaxie », qui réunit les chefs d’entreprises travaillant dans le domaine du spatial à Toulouse.

En 2021, Michael Toplis, coordonne la rédaction du projet scientifique dans le cadre d’une réponse à l’appel à projets Excellences du PIA. À la suite du succès de TIRIS au PIA-4, il devient le porteur scientifique du projet, fer de lance de la nouvelle dynamique de recherche et d’enseignement du site universitaire toulousain.

« Dans la continuité de mes actions lors de la construction de TIRIS, je propose un programme qui part des acteurs du terrain pour aller vers une construction d’ensemble la plus efficiente possible. » Michael Toplis, président de l’Université de Toulouse

Un cadre nouveau pour transformer le site universitaire toulousain

TIRIS est la réponse académique toulousaine aux transitions profondes auxquelles sont confrontées nos sociétés : des bouleversements globaux, une urgence écologique, énergétique et sociale, et les enjeux technologiques et sociétaux qui leur sont associés. Afin de positionner l’Université de Toulouse en tant qu’acteur majeur et incontournable de ces réponses aux grands défis contemporains, TIRIS a l’ambition de conjuguer les forces des établissements et organismes présents sur le site pour faire émerger et affirmer cette identité scientifique. TIRIS est donc le moteur d’une nouvelle dynamique scientifique. Pour cela, le projet définit un cadre dans lequel les communautés académiques continuent de soutenir et développer leur socle d’excellence disciplinaire, tout en mettant en commun leurs forces pour faire face et accompagner les grandes transitions d’aujourd’hui. Ce cadre favorise de nouvelles façons de travailler pour les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le but de transformer les expertises d’aujourd’hui pour les rendre demain, plus riches, plus fortes et plus intégrées.

« L’enjeu des prochaines années est ainsi de créer une communauté académique soudée et impactante, rayonnante et attractive, capable d’occuper et d’affirmer sa place parmi les grandes universités du pays et du monde ».

Pour accompagner TIRIS, les établissements d’enseignement supérieur de l’académie et organismes de recherche nationaux, ont souhaité faire évoluer la structuration institutionnelle du site. Ce projet de transformation institutionnelle construit collectivement s’est concrétisé au 1er janvier 2023, par la création de l’Université de Toulouse, communauté d’université et d’établissements expérimentale.

« Si l’entrée dans un dispositif d’expérimentation donne un nouvel élan à la trajectoire collective, la sortie d’expérimentation n’est pas une fin en soi, mais la conséquence naturelle d’une Université de Toulouse innovante, impactante, structurée et robuste ».

A lire aussi : https://www.mondedesgrandesecoles.fr/benoit-aubert-est-nomme-directeur-general-de-leslsca-business-school

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Sciences Po crée un institut Asie du Sud (c) AdobeStock

Sciences Po crée un institut Asie du Sud

Mathias Vicherat, directeur de Sciences Po et Christophe Jaffrelot, spécialiste reconnu de l’Inde, directeur de recherche au Centre de recherches internationales de Sciences Po, annoncent la création de l’Institut Asie du Sud.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter