Malakoff Médéric Humanis : une entreprise handi-friendly ? Assurément ! Stéphanie Le Dorner (Master RH, IGS 2016), Responsable RH Qualité de vie au travail, diversité et Handicap de Malakoff Médéric Humanis, nous en dit plus sur l’insertion des travailleurs handicapés.

 

Avec 740 collaborateurs en situation de handicap et un taux d’emploi de 6,8 %, Malakoff Médéric Humanis ne fait pas la sourde oreille lorsqu’il s’agit d’aborder le sujet. Investi dès les années 90, le groupe a mis en place de nombreux dispositifs.

Une politique handicap 360

Accords d’entreprise élaborés avec les organisations syndicales et agréés par la Direccte, Fondation Malakoff Médéric Humanis Handicap, partenariat avec la Fédération Française Handisport et la Fédération Française du Sport Adapté, dispositif d’accompagnement longue durée coconstruit avec les Apprentis d’Auteuil… Malakoff Médéric Humanis ne chôme pas dès lors qu’il s’agit de s’engager en faveur de l’insertion professionnelle. « Nous accueillons chaque année une dizaine de jeunes alternants handicapés et 35 travailleurs en situation de handicap ont été recrutés en 2018. Notre démarche se veut collective : nous identifions un besoin métier commun au sein d’un réseau d’entreprises puis nous prenons contact avec un Centre de Rééducation Professionnelle (CRP) pour monter le projet d’insertion à plusieurs. »

Des collaborateurs à part entière…

… et non entièrement à part ! Chez Malakoff Médéric Humanis, toutes les recrues suivent le même parcours d’intégration sans exception. Mais avec quelques adaptations si nécessaire. « Je suis convaincue qu’il ne faut pas créer de chemin dédié mais utiliser les mêmes parcours avec des dispositifs complémentaires. Le handicap est un sujet de patience qui se construit au fil de l’eau et qu’il ne faut pas traiter à part. »

Intégrer tous les types de handicap Troubles visuels ou auditifs, handicaps psychiques, mentaux, cognitifs ou moteurs… Tous ont leur place chez Malakoff Médéric Humanis. Une jeune femme atteinte de dyspraxie – maladie qui crée de fortes difficultés à s’exprimer – a ainsi été embauchée après un an d’alternance au sein la direction de la comptabilité. « A son arrivée, toutes les équipes du plateau ont été sensibilisées. Elle est aujourd’hui parfaitement intégrée. »

La méthode Malakoff Médéric Humanis

Désormais, chez Malakoff Médéric Humanis, la question du handicap n’en est plus une. La clé de la réussite de sa politique ? Pendant six ans, le groupe s’est concentré exclusivement chaque année sur un handicap afin d’en couvrir tous les aspects. Quels outils mettre en place ? Quel budget ? Quel accompagnement pour les collaborateurs et les managers ? Toutes les questions ont été creusées. « Le fait de se focaliser sur une problématique précise permet de déployer toute l’énergie nécessaire pour réussir. Désormais, nous connaissons les processus à mettre en œuvre et nous pouvons accompagner au mieux les salariés d’un point de vue RH. »

Responsable RH Handicap : le pitch !

« Quand je suis arrivée dans l’entreprise, j’ai eu envie de démarrer un projet et mon chef m’a donné son accord. L’adhésion de la direction est essentielle. Mon rôle est d’être créative, innovante, un point d’ancrage. Je me suis toujours dit que j’arrêterais lorsqu’il n’y aura plus besoin de travailler sur ces sujets car ils auront été naturellement intégrés. Mais il faut toujours un booster ! »

#Handicapital : aux entreprises de s’occuper de l’inclusion « Le monde du travail est partie prenante dans l’inclusion du handicap car l’entreprise est un lieu d’épanouissement et de création d’un lien social. Elle participe concrètement à des parcours de vie. Voilà le véritable sens de la DRH ! Alors aux centres et aux écoles de venir nous voir pour identifier quels sont nos besoins, et à nous d’aller vers les jeunes, notamment dans les lycées, pour leur montrer qu’ils ont un avenir. »

« Osez et ayez confiance ! Tout peut alors se passer. »

Stéphanie Le Dorner, Responsable RH Handicap de Malakoff Médéric

Contactez Adrien Boulogne : a.boulogne@malakoffmederic-humanis.com

Business du vin : un grand cru

Métier de passion ou passion du métier, la commercialisation du vin est un secteur à part entière. BSB a donc ouvert une école à part entière !

Numérique : la France, terre des nouveaux GAFAM ?

Avec son plan France Numérique 2012 – 2020 et la loi pour une République numérique, la France entend s’imposer comme une terre d’innovation.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.