Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Lesaffre : l’entreprise à mission par excellence ! – L’interview d’Antoine Baule

Dans une interview, son DG Antoine Baule explique pourquoi travailler pour Lesaffre, leader en biotechnologies engagé au service de l’humain et de la planète, se révèle passionnant
© Lesaffre

« Entreprendre, ensemble, pour mieux nourrir et protéger la planète » : la mission à laquelle se livrent au quotidien, partout dans le monde et avec passion les équipes de Lesaffre, ce leader expert en biotechnologie. La preuve par dix avec son Directeur Général, Antoine Baule (ESSEC Business School77).

Plus d’un pain sur trois fabriqué dans le monde l’est avec des ingrédients Lesaffre. Mais au-delà de cette activité historique autour des levures menée depuis plus d’un siècle, le groupe a fait de la fermentation et de ses nombreuses applications son cœur de compétence. « Nous sommes de véritables cultivateurs de micro-organismes, explique Antoine Baule. Ceux-ci entrent dans la composition de divers produits de nutrition santé, servant bien-sûr à réguler les microbiotes (flore intestinale) mais également capables de fabriquer des ingrédients aux bénéfices de santé, par exemple, sur les articulations. D’autres levures permettent, entre autres, de diminuer l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage animal. Mais aussi de protéger les plantes cultivées à la place de pesticides, de façon plus respectueuse de l’environnement. Ou encore de créer nouveaux monomères remplaçant avantageusement une origine pétrochimique par une origine renouvelable. Sans oublier la production d’arômes naturels et d’aides culinaires, pour les produits vegan notamment… On peut vraiment dire que Lesaffre incarne au quotidien sa mission qui est d’«Entreprendre, ensemble, pour mieux nourrir et protéger la planète. »

Une science en plein développement

Dans une interview, son DG Antoine Baule explique pourquoi travailler pour Lesaffre, leader en biotechnologies engagé au service de l’humain et de la planète, se révèle passionnant
© Lesaffre

Il faut dire que depuis que Pasteur a expliqué le phénomène de la fermentation lié aux micro-organismes, la science a considérablement progressé dans ce domaine. En particulier, le déchiffrage de leurs ADN et ARN permettant la création de nouvelles souches aux propriétés utiles. Là où il fallait jadis 10 ans et des dizaines de millions d’euros investis pour déchiffrer le génome d’une levure, une demi-journée et 2 000 € suffisent aujourd’hui ! « La révolution actuelle des biotechnologies est considérable, comparable à celle de toutes les autres « techs ». Que nous utilisons d’ailleurs pleinement chaque jour pour progresser dans notre exploration de l’infiniment petit. C’est, de fait, l’un des aspects clés qui m’ont attiré dans ce secteur d’activité : les perspectives ! Là où la chimie classique est beaucoup plus « mure », nous n’en sommes, en biotechnologie, qu’aux balbutiements. Et notre potentiel de développement est considérable. Extrêmement attractif et prometteur » prévient Antoine Baule.

Passeport pour l’international

Raison pour laquelle Lesaffre emploie près de 600 personnes pour sa R&D. Et nombre de ses produits contribuant au goût, le groupe dispose de huit laboratoires d’analyse sensorielle répartis sur les cinq continents. « Croustillant, fondant, etc. comme pour les parfums, notre univers possède son métalangage. Nous sommes ainsi devenus des spécialistes de la structure organoleptique et de la relation en bouche des aliments. Et avons ouverts plus de 50 « baking centers » dans le monde où nous co-créons leurs produits avec nos clients. Aussi, les jeunes talents voyageurs sont-ils particulièrement bienvenus chez nous. Sachant que comme nous sommes un groupe en croissance rapide, que nous recrutons continuellement et que nos métiers sont peu visibles (puisqu’ils s’inscrivent dans le BtoB), nous avons à cœur de développer une vraie politique à l’égard des jeunes diplômés. Nous recrutons ainsi 30 à 40 V.I.E chaque année et sommes très ouverts aux jeunes talents, particulièrement ceux qui s’intéressent aux autres cultures. »

Engagés pour demain !

Deux autres caractéristiques rendent le groupe Lesaffre définitivement en phase avec l’époque. Son engagement fort au service de la planète d’abord. Car, non content de fabriquer des produits vertueux, Lesaffre le fait de la manière la plus respectueuse possible – et ce, depuis plusieurs décennies ! Pour preuve, son empreinte carbone, son impact CO² et sa consommation d’eau sont en diminution constante. L’économie circulaire et le recyclage intensif sont également au point, jusqu’au méthane produit, réinjecté dans les chaudières. Sans oublier l’organisation « en réseau ». « Notre Comex très ouvert compte 16 personnes et notre structuration horizontale vise à l’empowerment de chaque collaborateur. De fait, nous favorisons l’émergence d’un vaste réseau d’entrepreneurs responsables. Et comme nous sommes une entreprise reposant sur un fort actionnariat familial, nous sommes forts d’une vision et d’une stratégie à long terme, lesquelles constituent un avantage concurrentiel considérable. Nous investissons sur les gens et dans la durée : ingénieurs comme diplômés des écoles et universités de gestion ou de commerce effectuerons chez nous de superbes parcours, dans le marketing et la relation client notamment, et bien sûr en R&D et en production. »

Perspectives…

Cerise sur le gâteau, le groupe Lesaffre s’apprête à ouvrir deux nouveaux campus. Un « Campus Lesaffre » où seront réunies pour la première fois toutes les business units, ainsi que ses laboratoires de R&D. Le groupe étant avant tout une entreprise vouée à la recherche et à l’innovation, ce rapprochement facilitera l’interaction entre les équipes et le travail collectif. Un second campus, la  « Fermentis Académie », sera quant à lui dédié au travail sur les levures destinées au vin, à la bière, aux spiritueux et aux nouvelles boissons fermentées. Une brasserie et une winerie pilotes y seront d’ailleurs ouvertes aux clients qui pourront y travailler et peaufiner leurs produits. « Note essentielle : sur un marché en forte croissance où nous sommes un acteur de référence, la passion collective autour de notre mission fait toute la différence ». 

La leçon d’avance

 « Etudiant, je me suis beaucoup concentré sur l’aspect « finance » de mes études. Parce que c’était le noyau dur des sciences que l’on nous enseignait. Au fil des années, j’ai beaucoup appris des chercheurs avec qui j’ai travaillé, mais j’ai surtout réalisé combien une entreprise était avant tout un lieu d’interactivité humaine et que le management, la capacité à trouver un sens commun à l’action, représentait en réalité le challenge majeur. Lorsqu’il arrive que l’entreprise traverse des situations complexes, ce partage d’un objectif commun est essentiel pour les dépasser, le collectif fait preuve d’une formidable efficacité, et les résultats sont étonnants ».

Management : préserver l’agilité

« Le groupe Lesaffre est attaché à un système de management par objectif au sein duquel la responsabilisation est importante. Nous privilégions une ligne managériale reposant sur la confiance, où la liberté d’action, et donc l’agilité, priment. Notre chaine de commandement est parfaitement claire, transparente : le manager passe un véritable contrat d’objectifs avec ses équipes avant de leur donner à la fois la liberté et les moyens de les remplir, pour ensuite en évaluer avec eux les résultats. »

Chiffres clés

  • 10 700 collaborateurs
  • 2,2 milliards d’euros de CA

Contact : a.baule@lesaffre.com

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter