Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Léon Grosse, l’ETI qui construit le bâtiment durable de demain – L’interview de Nicolas Bouley

Léon Grosse, l’ETI qui construit le bâtiment durable de demain – L’interview de Nicolas Bouley

Envie de rejoindre une ETI familiale made in France pour participer à la mutation du secteur de la construction et œuvrer pour un avenir durable ? Léon Grosse est fait pour vous ! Nicolas Bouley (X 96), directeur de son entité Energie Renouvelables vous dit comment ce constructeur historique entre aujourd’hui dans la course.

Le groupe Léon Grosse en un pitch ?

C’est une ETI familiale fondée en Savoie il y a 140 ans et aujourd’hui détenue par la 5e génération de la famille. On y développe une culture entrepreneuriale et une logique de responsabilité très forte dans une vraie culture de l’humain. C’est un groupe de bâtisseurs de confiance et d’entrepreneurs engagés.

Le développement durable : une de ses priorités ?

Bien sûr. Nous venons d’ailleurs d’obtenir la mention « Gold » d’EcoVadis avec une note de 66/100 pour notre politique en matière de développement durable. Nous faisons ainsi partie du top 8 % des entreprises les mieux notées du secteur de la construction. Nous avons aussi créé, pendant le premier confinement, la nouvelle entité Energies Renouvelables, que je dirige aujourd’hui.

Bâtiment et développement durable : pourquoi ça matche ?

Parce que c’est le secteur qui connait la transformation la plus importante en termes de culture et de réponses aux enjeux du changement climatique. L’image datée qu’on peut encore avoir de la construction est en train de basculer. Aujourd’hui le bâtiment n’est plus vu comme un simple objet structurel posé quelque part mais comme un écosystème. On parle conception bioclimatique, économie circulaire, efficacité de l’enveloppe et de la construction… Rendre un bâtiment performant est un challenge passionnant pour un ingénieur. D’autant qu’aujourd’hui les modèles économiques sont prêts. La course de vitesse a commencé et Léon Grosse y répond présent !

Les atouts de votre entité pour entrer dans la course justement ?

Avec cette « startup interne », nous développons une offre d’énergies renouvelables au service du bâtiment. L’agilité et la confiance que nous confère notre statut d’ETI familiale axée sur le développement d’une activité durablement rentable, sont nos premiers atouts.

Nous portons aussi un changement de paradigme dans la construction. Plutôt que de répondre traditionnellement à des appels d’offres avec pour seule valeur ajoutée un coût le plus bas possible,  nous proposons des offres augmentées pour créer de nouvelles opportunités de service en faveur d’un bâtiment écologique et durable.

Une entité faite pour vous puisqu’elle allie votre expérience dans l’énergie et dans le bâtiment ?

J’ai rejoint Léon Grosse en 2016 après une dizaine d’année dans le secteur de l’énergie, puis dans la construction chez VINCI. Directeur régional opérationnel à mon arrivée, je me suis rapidement tourné vers le business development pour aider le groupe à trouver de nouvelles opportunités. J’avais les compétences pour développer une offre en matière d’énergies renouvelables et la mettre au service d’un constructeur historique. J’ai proposé le projet au groupe en 2020 et depuis, l’entité ne cesse de croitre !

De quels profils avez-vous besoin ?

De gens qui ont envie de passer dans la nouvelle économie ! De jeunes ouverts d’esprit et conscients des enjeux auxquels notre secteur fait face.

Les 5 bonnes raisons de rejoindre Léon Grosse ?

Des valeurs familiales

Un management en responsabilité

Des chaines hiérarchiques très courtes

La réactivité

La force d’une offre vraiment différenciante

Un souvenir de vos années à l’X ?

« Vous êtes 800 élèves et vous disposez d’équipements sportifs équivalents à ceux d’une ville de 20 000 habitants ». Cette phrase entendue le jour de l’arrivée de la promo sur le campus m’a marqué. Je savais que j’allais pouvoir m’épanouir, autant intellectuellement qu’humainement. Moi j’étais plutôt sports collectifs, le volley-ball notamment. Mais si on voulait faire de la voile ou de l’équitation, tout était possible. Je garde aussi en mémoire des professeurs de mécanique quantique passionnants. La preuve qu’à Polytechnique on peut allier plaisir, sport et cours très pointus !

contact : www.leongrosse.fr/rh/

>>>> Pour aller plus loin : Pourquoi Polytechnique a-t-elle toujours un coup d’avance ? Les réponses dans l’interview de son président, Eric Labaye

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter