Des bancs de la Sorbonne à la tête de Leo Burnett, Hélène Meinerad (Master Géopolitique université Paris-Sorbonne, 99), vice-présidente de Leo Burnett et de Chemistry, n’a eu de cesse d’évoluer au sein du 3e groupe mondial de communication. Sa motivation ? Placer l’humain au cœur des compétences… et des performances !

« Leo Burnett ouvre le champ des possibles à tout talent qui s’y exprime. » Hélène Meinerad

Quelle est la spécificité de Leo Burnett ?

Leo Burnett est l’une des agences les plus primées et les plus créatives au monde. Notre ADN repose sur un pilier central : les gens ! Nous partons toujours de ce qui touche les gens pour les amener à évoluer. Notre devise : What helps humans helps business. La créativité est centrale car elle relie les individus à la marque. Elle est essentielle dans un contexte de digitalisation qui change la façon de penser les campagnes.

Vos challenges en tant que VP de Leo Burnett et de Chemistry ?

Mon 1er challenge est avant tout humain ! Ce qui m’anime : faire grandir les gens et progresser les talents. Ce qui m’intéresse, c’est la personnalité. En tant que vice-présidente, je véhicule les valeurs de solidarité et de liberté propres à Leo Burnett. Mon 2nd challenge : l’excellence ! Voilà pourquoi je suis au contact direct du terrain et de mes équipes.

Ce sont ces valeurs qui vous ont permis d’évoluer ?

J’ai eu la chance d’avoir croisé des gens ouverts d’esprit dès la sortie de l’université. Mon 1er patron m’a permis d’apprendre les ficelles du marketing relationnel sur le terrain. Au sein de Publicis, j’ai retrouvé cette même liberté d’esprit et d’entrepreneuriat. En 15 ans chez Publicis, j’ai touché un peu à tout : pub, data, digital… On m’a toujours permis d’évoluer avec bienveillance et une grande ouverture. J’ai même été augmentée le jour de mon départ en congé maternité !

Entre Hélène Meinerad et Publicis, c’est une histoire d’(al)chimie « Ce qui me rend la plus fière dans ma carrière, c’est la création de l’agence Chemistry au sein de Publicis il y a 7 ans. Nous n’étions que 20 au départ. Aujourd’hui, elle intègre une centaine de collaborateurs. Je me suis totalement épanouie dans ce projet et je suis émue lorsque je vois que les talents que j’avais recrutés en stage sont montés en compétences et sont aujourd’hui chef de groupe ou directeur de clientèle. »

Qui sont les « gens » qui peuvent évoluer au sein de Leo Burnett ?

Nous recherchons de l’envie, de l’énergie, de la diversité à travers les formations, les cultures, les nationalités, les âges, les expériences… et les genres. Publicis a toujours été pionnier en matière de mixité dans les comités exécutifs. Un seul credo : être jeune dans sa tête. Voilà l’esprit Leo Burnett : nous nous nourrissons de tout et surtout de l’humain.

Quelles qualités attendez-vous d’un jeune talent ?

La curiosité et l’agilité restent des indispensables dans ce secteur « bouleversé » par la data et le digital. Il est donc nécessaire de comprendre l’approche liée à ces nouvelles technologies qui impliquent de travailler en équipe. L’intelligence collective est une ressource naturelle inépuisable. C’est pourquoi nous n’hésitons pas à nourrir leur créativité avec des projections de création, des rencontres avec des photographes, des producteurs… Car la créativité, c’est aussi réinventer la technologie.

Le conseil d’Hélène Meinerad « Faites-vous confiance, suivez vos envies et tout sera possible. Mes études à la Sorbonne m’ont donné cette autonomie et cette ouverture d’esprit qui m’ont ensuite permis de toujours faire ce que je voulais. Donc respectez-vous et respectez les autres pour vous épanouir tout au long de votre parcours. En ce sens, le choix de votre manager est clé autant que celui de l’entreprise. » Avis aux managers : ne vous attachez pas trop au diplôme et ouvrez-vous sur l’humain !

 

 

Contact : helene.meinerad@leoburnett.fr

 

 

Jérôme Barthélemy devient Directeur général adjoint de l’ESSEC Business School

Communiqué de presse : L’ESSEC annonce la nomination depuis le 1er mars de Jérôme Barthélemy qui devient Directeur général adjoint du Groupe. Dans le cadre de ses nouvelles responsabilités, il est en charge des programmes post-expérience et des relations avec les...

« Former les leaders du numérique de demain, c’est aussi grandir au travers des autres » – Interview de Jean-Christophe Beaux, Directeur de l’ESIN

L’Ecole Supérieure de l’Intelligence Numérique (ESIN) forme les experts du numérique de demain. Interview de Jean-Christophe Beaux, son directeur et fondateur.

Arts et Métiers réorganise sa recherche et ses formations pour mieux intégrer les enjeux sociétaux et environnementaux

Communiqué de presse : Arts et Métiers réorganise sa recherche pour mieux intégrer les enjeux sociétaux et environnementaux et améliorer les synergies avec la formation Thématiques déjà présentes dans le cadre des recherches menées par Arts et Métiers, l’Ecole...

L’incubateur EDHEC Entrepreneurs accompagne les startups qui changeront le monde de demain

L’incubateur EDHEC Entrepreneurs fête ses 10 ans cette année. Basé à Paris, Lille et Nice, il a déjà accompagné la création de plus de 370 entreprises. Quels programmes sont proposés ? Pour qui ? On en parle avec Juliette Deltour, responsable communication...

Bpifrance et Paris School of Business publient un livre blanc

Communiqué de presse : Paris School of Business, à travers sa chaire newPIC s’est associé à Bpifrance dans l’élaboration du livre blanc « Renforcer la troisième mission de l’université pour l’innovation technologique de la deeptech ». Ce projet de recherche, animé par...

[A BONNE ECOLE] Tous savoir sur l’ESCE

Infos, témoignages : découvrez l’ESCE comme vous ne l’avez jamais vue !

Partenariat exceptionnel entre l’INMA (Institut National des Métiers d’Art) et l’EM Normandie

Partenariat exceptionnel entre l’INMA et l’EM Normandie : les étudiants du nouveau MSc® Marketing and Digital in Luxury and Lifestyle de l’EM Normandie, accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles, bénéficient depuis la rentrée de septembre 2020, de l’expertise précieuse et unique de l’INMA sur les métiers d’art et du patrimoine vivant.

Vie privée/objet connecté – Vers des paparazzis de la donnée ?

Vie privée et objet connecté : l’équation impossible ? Les experts de l’ESILV interrogent nos choix de consommation

L’ECAM Strasbourg-Europe et l’EM Strasbourg lancent « DEVOOS », une formation d’excellence autour des objets connectés

L’ECAM Strasbourg-Europe, grande école d’ingénieurs généralistes et l’EM Strasbourg, grande école de management, s’associent pour créer le Mastère Spécialisé® « Développement de l’Offre d’Objets connectés et services associés » (DEVOOS)

Mon « Café Zoom » avec la boss – Interview de Lamai Rouai, directrice de l’EBS

Partager un « Café Zoom » avec la boss de leur école pour lui poser les questions qu’ils se posent
vraiment ? Défi relevé par 3 élèves de l’EBS et Lamia Rouai, DG de la business school