Passionné et engagé, Pablo est un jeune homme qui sait ce qu’il veut ! Après l’école bilingue il entre à Louisle- Grand. Selon lui, la réussite en prépa n’a rien de secret : « toute personne qui se lance dans cette aventure en pensant que ça se joue contre les autres doit très mal vivre cette période. En réalité, c’est une compétition avec soi-même ! » Au contraire, pour lui la prépa c’est se retrouver seul face à ses études, son avenir et ses responsabilités. C’est aussi un excellent moyen d’apprendre à la fois à se connaître, et de découvrir la valeur du travail. « C’est donc un véritable combat interne. » A Polytechnique, Pablo a rejoint le Binet PolitiX et a souhaité participer au développement de l’association X on the MUN. « Il s’agit de joutes oratoires, en anglais, centrées sur les affaires internationales. Je trouvais essentiel que les étudiants de Polytechnique aient la possibilité de se former à ce genre d’exercice. »

Origine : Paris
Formation : Ecole Active Bilingue
Baccalauréat scientifique option mathématiques + option internationale (littérature anglais)
Prépa au Lycée Louis-le-Grand filière PC puis PCSI
Actuellement en 3e année à Polytechnique, spécialisé dans les énergies du XXIe siècle
Activité associative : Membre de PolitiX et X on the MUN

 

Quels sont tes centres d’intérêts ?
Tout ce qui est au carrefour entre la Politique, l’intérêt général, la stratégie et la Science. C’est bien pour cette raison que Pablo a choisi de se spécialiser dans les énergies du XXIe siècle ! Et pour cause : « l’énergie est à la fois un véritable défi scientifique et un grand problème politique créant de nombreux débats internationaux. L’énergie est la force qui nous permet d’avoir aujourd’hui un mode de vie confortable. Par le biais de l’enjeu scientifique, continuer à se développer en vue d’un progrès collectif est passionnant ! »

 

Principaux traits de caractère ?
Je suis quelqu’un d’engagé et d’entreprenant, avec des convictions profondes. Je suis aussi très exigeant, avec moi-même, et avec les autres ! Pour Pablo, certaines valeurs sont particulièrement fondamentales : la liberté, la responsabilité, et l’égalité absolue.

 

Une expérience en Chine ?
A Polytechnique, les étudiants en fin de 2e année doivent faire un stage en entreprise. « J’ai choisi de combiner stage linguistique d’un mois à Pékin, et un mois au sein de l’entreprise Solvay qui a son siège à Shanghai. C’était une expérience très enrichissante. Il s’agit d’une compagnie transnationale qui a pourtant su garder une vraie identité. »

 

Un moment fort pendant ce voyage ?
Sur le site de Tsingtao une réunion était très régulièrement organisée afin que les employés puissent faire des propositions permettant d’améliorer le site de travail. On demande à chacun d’écrire ses idées et d’être force de proposition. A la fin, les personnes réunies votent pour l’idée qu’ils jugent être la meilleure. Ouvriers, ingénieurs… chaque vote compte !

 

Que retiens-tu de ce voyage ?
« Ce qui m’a particulièrement marqué, c’est la trace laissée par la Révolution Culturelle. Il y a réellement un avant et un après. Et le fait que beaucoup de traditions chinoises existent encore dans les diasporas où la Révolution culturelle n’a pas eu lieu en est un parfait exemple. » Pablo a senti une envie de la population de se réapproprier sa culture. D’ailleurs, il a remarqué qu’une très vaste majorité des touristes en Chine était chinois ! « C’est un vrai retour aux sources culturelles. J’ai le sentiment que la Chine se redécouvre elle-même. » Ce qui a également surpris Pablo, c’est de constater à quel point les chinois vivent dans un système américanisé et un modèle consumériste très fort.

 

Anne-Sophie Mathieu