« Tout commence quand l’autre dit non. » Cette maxime du fondateur du groupe, Jacques Courtin-Clarins, résume bien l’esprit Clarins. Un esprit créatif et audacieux qui ne cesse de bouleverser le monde des cosmétiques. À Henri du Masle (EDHEC Business School 90), directeur général CLARINS France, de mener les prochaines (r)évolutions.

 

Comment Clarins adresse-t-il les enjeux liés à la mutation digitale ? Par une forte dose d’agilité, d’audace et de créativité. Et pour Henri du Masle, la vision pourrait s’inspirer de la phrase de Giuseppe Tomasi di Lampedusa dans Le Guépard : « Il faut que tout change pour que rien ne change ».

Accompagner autrement

Influenceuses, blogueuses, nouveaux acteurs numériques… Face à ces disruptions, Clarins doit se réinventer et renforcer une relation qui a toujours été très forte avec ses consommatrices. Une relation établie sur l’écoute, la confiance et le respect « Nous sommes dans un changement permanent qui nous pousse à nous centrer sur nos savoir-faire historiques, tout en les travaillant différemment. À titre d’exemple, la digitalisation de nos programmes de CRM doit nous permettre de garder un lien fort et permanent avec nos clientes, tout en nous appuyant sur de nouvelles technologies et de nouveaux espaces d’échanges comme Facebook, Instagram ou Twitter. »

La responsabilité pour essence

Le marché de la beauté est marqué par la recherche de produits sains, naturels et élaborés de manière responsable. Clarins a été précurseur de la cosmétique à base de plantes ancrée au sein d’une démarche de développement responsable.  « Nous devons réaffirmer de manière plus visible et audible notre savoir-faire autour des actifs végétaux et sur toute la démarche de sourcing responsable que le groupe pratique depuis plus de 30 ans. Par les réseaux sociaux, nos clientes sont nos meilleures ambassadrices et prennent un rôle d’Influenceurs audibles et crédibles. »

Le Prix Clarins pour l’Enfance « Pour Clarins, la beauté n’a de sens que si elle s’accompagne de générosité, de bienveillance et d’humanité. » Un sens porté notamment depuis plus de 20 ans (1997) par le Prix Clarins pour l’Enfance. Chaque année, le prix récompense une association qui œuvre pour l’enfance. Le groupe accompagne ainsi 88 femmes de cœur et leurs associations, en France et dans le monde.

« Avant de trouver la place, regardez d’abord l’endroit. »

C’est par ce conseil que Henri du Masle vous accueille chez Clarins. Un groupe à la jonction de 2 points essentiels : les moyens d’une grande entreprise internationale performante avec la taille et l’esprit d’une entreprise familiale. 94 % des 10 000 collaborateurs dans le monde ont déclaré être fiers de travailler pour Clarins et recommandent leur entreprise. « Ici, vous serez reconnus en tant que personne. Vous trouverez une vraie école d’écoute et d’accompagnement et les jeunes talents ont chez nous toute leur place. Mais au-delà de vos propres attentes face à une entreprise, demandez-vous aussi ce que vous pouvez lui amener, car plus vous pourrez apporter une valeur ajoutée à l’entreprise, plus elle sera en situation de vous accompagner en retour. »

Emmanuel Métais, quel leader du Sup’ êtes-vous ?

 

Ses conseils

Soyez patients et impatients ! Impatients d’apprendre, car c’est l’un des moteurs de votre future carrière, mais patients également car il faut savoir prendre le temps d’acquérir de l’expérience et de maîtriser des compétences pour pouvoir progresser. « Imposez-vous ce temps et cette exigence vis-à-vis de vous-même. Personnellement, j’exerce un rôle à bien plus forte responsabilité et dans un domaine très différent de celui de mes premiers postes, mais je me sers toujours et quotidiennement de ce que j’ai appris au cours de mes dix premières années de carrière. »

#MoiLeader « L’EDHEC représente le moment où vous passez d’un enseignement principalement académique à l’apprentissage de ce que vous allez devenir. Au-delà de l’excellence des cours dispensés, c’est un moment de vie dans lequel on se construit en tant que jeune adulte. La dimension de développement personnel y est prégnante. Sans cette dimension humaine, vous n’avez pas la même force et vous pouvez plus difficilement devenir un leader solide. Pour vous développer en tant que leader, vous devez être positionnés humainement. »

 

« Rejoignez une entreprise de dimension mondiale, familiale, experte, performante et bienveillante. »

Henri Du Masle (EDHEC Business School 90), directeur général France de Clarins

Contact : henri.dumasle@clarins.com