Pour sa rentrée à distance, Grenoble Ecole de Management (GEM) voit les choses en grand. Et surtout en pixels ! La business school a souhaité la bienvenue à ses étudiants de 1ère année du PGE le lundi 14 septembre 2020 sur un campus virtuel. Je l’ai testé pour vous et je vous raconte tout.

 

L’établissement grenoblois ne se laisse pas abattre par la situation sanitaire et en profite même pour innover et se surpasser. Pour Grenoble Ecole de Management, le futur c’est maintenant. Après un forum de bienvenue en ligne, la nouvelle promo du Programme Grande Ecole s’est retrouvée pour une journée d’intégration… sur un campus virtuel ! Entre jeux et sérieux, les étudiants se souviendront de cette rentrée. Moi aussi. Attention, immersion.

Me, myself and my avatar

En 2020, pas de routine back to school mais la création d’un avatar pour faire sa rentrée. Trois étapes : inscription, téléchargement du logiciel Virbela de Laval Virtual (avec qui l’école a collaboré sur le projet) et personnalisation de mon avatar. Coiffure, couleur de peau, maquillage, vêtements, accessoires… Le choix est limité mais les possibilités d’association permettent suffisamment de créer mon « Moi 2.0 ». Ou de vous amuser à tenter le blond ou les talons hauts que vous n’oseriez jamais porter ! Je reste classique et j’essaye d’être fidèle à mon apparence : les cheveux mi-longs châtains, les yeux marrons et un look effortless avec chemise noire (comme j’aime porter au bureau, mes collègues pourront confirmer !) et des baskets blanches (team Stan Smith). Au total : 15 minutes de création, 2 minutes d’hésitation et quelques secondes pour enregistrer mes choix.

Un campus virtuel

Et mon avatar fût. Une fois dans le monde virtuel, il prend vie. Je marche, je cours, je danse, je tire dans le ballon de foot qui traîne… La liberté ! D’autant qu’il fait beau, l’herbe est verte et les oiseaux chantent. On se croirait presque à Grenoble ? Presque. Le lieu n’est pas une représentation 100 % fidèle du campus. Et en plus c’est une île ! Auditorium, salles de travail, espaces détente, terrain de sport… On retrouve quand même les endroits emblématiques d’un établissement d’enseignement supérieur. Mais c’est le logo sur la façade du bâtiment principal qui me confirme que je suis au bon endroit. Je ne peux m’empêcher de comparer la configuration de la plateforme au Sims (j’ai une centaine d’heures à mon actif) ou à Habbo (qui s’en souvient ?).

Jour J

Lundi 14 septembre 2020, 9h00 : l’heure de se connecter à la réalité virtuelle a sonné. Le personnel de Laval Virtual, qui vient donner un coup de pouce pour que tout se passe bien, nous invite à nous rendre dans l’auditorium. Déjà plus de 500 connexions et un auditorium plein. Je clique sur un siège, mon avatar s’assoit et je peux avoir une vue d’ensemble de la scène. Je découvre alors les avatars du personnel de l’école et j’en reconnais quelques-uns. Après quelques tests son, le jumeau numérique de Jean-François Fiorina, DGA et Directeur des Programmes de GEM, prend la parole : « Cette rentrée est inédite du fait de la Covid et de cette plateforme. Je me suis d’ailleurs entraîné ce week-end et j’ai déjà croisé certains d’entre vous. Pour voir si vous aussi vous vous êtes entrainés, levez la main et dansez ceux qui ne sont pas contents d’être là ! » Les plus joueurs font faire quelques pas de salsa à leur avatar. Après cette introduction enjouée, Loïck Roche, Directeur Général, fait avancer son avatar jusqu’au pupitre et actionne son micro.

« Notre première surprise quand on fait un discours dans un monde virtuel, c’est qu’on s’imagine le faire devant un amphi plein et pourtant, on s’adresse à chacun d’entre vous, que vous soyez chez vous, dans un café, seul ou à plusieurs. Je tiens d’abord à vous féliciter d’avoir réussi les concours », congratule-t-il. Sa conclusion ? « Pendant vos études à GEM, vous allez surtout travailler sur vous, sur qui vous êtes, sur ce que vous voulez dire au monde, sur comment vous voulez contribuer au monde de demain… Je vous souhaite beaucoup de joies et la première d’entre elles : apprendre. »

La fenêtre de tchat public commence à s’animer. Surtout lorsque Jean-François Fiorina évoque la victoire de l’OM de la veille ! Les pro-PSG défendent leurs couleurs. Les étudiants commencent également à être de plus en plus à l’aise avec la manipulation de leur avatar et applaudissent lorsqu’il s’agit de féliciter les majors des concours ou de chanter « joyeux anniversaire » aux heureux élus. Certains activent même leur micro pour les célébrer de vive voix et leurs good vibes me font sourire.

Puis, les discours du corps enseignant et étudiant s’enchaînent : Guillaume Olmo – Président du BDE Dead’poules, qui incarne l’esprit GEM (son avatar arbore costard-cravate en haut, short en bas), rassure les étudiants quant à la semaine d’intégration. Manon Girard – Présidente d’ESCapade, l’association étudiante qui accompagne les candidats pendant la phase des oraux, souhaite le meilleur aux nouveaux arrivants. Nancy Armstrong – professeur, présente le plan pédagogique. Sophie Buer-Chemin – professeur, propose de répondre aux questions des étudiants… Evidemment, le protocole sanitaire est également rappelé. 10h30 sonnent et les discours touchent à leur fin. Avant de lancer le défi de rentrée à 11h, une pause s’impose. Les étudiants peuvent en profiter pour interagir entre eux.

Allô, il y a quelqu’un ?

En ligne, pas de gestes barrières. Nos avatars se serrent la main et se tiennent proches les uns des autres à moins d’un mètre. Qui a dit que le virtuel nuisait aux échanges humains ? Avec un casque, nous pouvons parler en activant le micro et en s’approchant des avatars. Les « Allô ? » et « Salut ! » fusent. Malheureusement mon micro ne semble pas fonctionner… Un problème plutôt technique me confirme un des membres de Laval Virtual. Je privilégie donc la fenêtre de tchat public ou les mp que je peux envoyer en cliquant sur un nom dans la barre de recherche des personnes connectées autour de moi.

J’ai rencontré…

Killian Ruet : « C’est assez spécial mais je trouve ça super sympa. C’est bien plus intéressant que de faire des cours à distance de façon classique. »

 

Sybille Dolo : « C’est une idée très originale et ludique ! C’est certainement plus sympa que les logiciels de visio et ça permet de s’intégrer plus facilement. »

 

Rémy Joubert : «  Je trouve cette rentrée plutôt bien réussie malgré le contexte. Je ne m’attendais pas à ce que le logiciel soit si bien fait. Virbela est assez réaliste et très immersif. Il y a beaucoup d’interactions possibles, entre étudiants, avec les professeurs… Et c’est ce qui rend cette rentrée très intéressante. »

 

 

Un retour progressif au 100 % présentiel

Grenoble Ecole de Management commence l’année en version digitale pour contrer, d’une part, les incertitudes liées à la pandémie mondiale de la Covid-19 et préserver, d’autre part, ses objectifs pédagogiques. Jusqu’en décembre, l’école fonctionnera donc en cycles flexibles de 2 mois, validés par un contrôle continu. L’enseignement à distance restera majoritaire sur le premier cycle, le présentiel deviendra la norme dès le cycle 2, pour un retour à la normale en janvier 2021 si les conditions sanitaires le permettent.