Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Danone : première entreprise à mission du CAC 40- L’interview de Mathias Vicherat Danone

interview Mathias Vicherat Danone

« Danone est la première entreprise à mission du CAC 40 et a comme raison d’être d’apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre » lance aux jeunes diplômés Mathias Vicherat, (Sciences Po Paris 2000), Secrétaire général de Danone.

En 2020, Danone est devenue la première entreprise à Mission du CAC 40. Une suite logique ?

 2005, nous avons adopté notre raison d’être puis nous avons créé en 2011 les  Fonds Danone pour l’Écosystème et Danone Communities pour aider des agriculteurs dans différents pays du monde à développer leurs projets, à permettre l’accès à l’eau potable à des dizaines de milliers de personnes… Cela s’est poursuivi avec notre engagement pour devenir la première multinationale à obtenir la certification B Corp, d’ici à 2025. Danone, c’est aussi un cadre d’actions autour de la stratégie One Planet. One Health. La santé des êtres humains est en interaction avec la santé de la planète et on ne peut dissocier les deux.

En quoi est-ce le reflet d’une évolution économique et sociétale ?

Les consommateurs considèrent désormais que l’engagement des entreprises dans le domaine social et environnemental est essentiel. Les jeunes diplômés souhaitent travailler dans une entreprise en adéquation avec leurs valeurs. La question du sens et des engagements prime désormais sur le salaire. Par ailleurs, nous poursuivons nos engagements sur un mode collectif en créant deux coalitions internationales. La première, Business for inclusive Growth, lutte contre les inégalités en réunissant 40 grandes entreprises et l’OCDE et la seconde, One Planet Business for Biodiversity (OP2B), lutte contre la perte de biodiversité végétale et cultivée.

Vos défis en tant que Secrétaire Général ?

Je supervise les affaires publiques, la communication, la mise en œuvre de la politique de RSE, la sécurité et l’immobilier. C’est un job où l’on est en prise avec les évolutions de la société, qu’elles s’expriment à travers les ONG, les associations de consommateurs ou les politiques gouvernementales. Il faut être un thermomètre des tendances sociétales au niveau mondial et capter les signaux faibles pour anticiper la révolution de l’alimentation de fond. C’est très stimulant.

>>>> A lire aussi : Prenez goût à une carrière all over the world chez Danone

Quid du management des collaborateurs ?

Les expériences de management dans le public et dans le privé sont complémentaires. Dans le public, vous êtes davantage dans des logiques verticales et hiérarchiques, même si la co-construction est importante. Dans une entreprise privée, vous devez d’abord convaincre et embarquer les gens. Aujourd’hui, les jeunes générations ne veulent plus d’un chef, mais d’un coach qui les fasse grandir. Je recommande aux diplômés de Science Po de varier les expériences. C’est enrichissant et cela donne une appréhension large des différents modes de management.

Et le facteur humain dans tout ça ?

L’interaction humaine est clé. On n’est pas simplement sur des fonctions ou des domaines d’actions, mais aussi sur des rapports humains donc c’est important de savoir avec qui l’on a envie de travailler. J’ai toujours travaillé pour des personnes qui m’ont beaucoup inspiré.

#MesAnnéesSciencesPoParis 

« J’ai adoré ma scolarité. L’école offre une ouverture généraliste et globale sur beaucoup de sujets tout en permettant à un moment donné une spécialisation professionnalisante. Vous pourrez prétendre à une carrière très diversifiée si vous savez prendre des risques. C’est vivifiant de mélanger les expériences, les milieux et s’interroger sur ses modes de fonctionnement et profiter de Science Po pour vous investir dans la vie associative. Je me souviens de mes années de militantisme auprès de l’Unef, à Attac ou encore dans l’association franco-allemande. »

Chiffres clés

 + de 100 000collaborateurs / Présent dans + de 120 pays / 50 % de nos ventes couvertes par la certification B-Corp / 90 % de notre portefeuille nutriscore A ou B / Chiffre d’affaires : 23,6 milliards d’euros

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter