Pas besoin de sortir de l’école pour être une jeune recrue. Martine Carlu (IÉSEG School of Management, 1993) a ainsi rejoint Intériale le 22 octobre 2019 en tant que directrice générale. Elle vous présente la mutuelle des agents du service public comme elle-même a pu la découvrir récemment.

 

Votre premier défi en tant que DG ?

J’en ai deux en réalité. Le premier repose sur le management. Mon ambition de créer du lien et de donner du sens au sein des équipes s’est développée très vite grâce à la mise en place de pratiques fondées sur la confiance, l’engagement et sur cette dynamique entrepreneuriale compatible avec notre taille.

Mon deuxième enjeu : accompagner la transformation de nos métiers à un moment de l’histoire où la place et le rôle des mutuelles sont à réinventer complètement. Et c’est très positif !

Racontez-nous votre « première fois » chez Intériale…

Intériale était cliente de ma précédente entreprise. J’avais alors constaté à quel point ils étaient en avance sur leurs marchés, avec un ancrage important sur les thématiques de prévention qui m’animent personnellement. Ce qui m’a convaincue ? C’est un acteur engagé, pionnier et dont la taille humaine permet une réelle agilité et une forte proximité terrain. Six mois après mon arrivée, je reste bluffée par l’engagement des collaborateurs. Leur implication constitue la clé de notre positionnement novateur, de notre capacité à inventer des modèles nouveaux et à agir.

Une nouvelle direction de la Transformation et du Capital humain Parmi les premières décisions de Martine Carlu : la création de la direction de la Transformation et du Capital humain, qui lui est directement rattachée. « Son principal objectif ? Insuffler de nouvelles méthodes de travail pour rendre chacun acteur de la stratégie d’entreprise et contributeur à notre projet global. Nous capitalisons sur les compétences de nos collaborateurs pour les faire grandir… au service de nos adhérents. »

Le + des jeunes talents dans cette aventure ?

Nous avons inversé notre approche managériale. Moins de top-down et plus de bottom-up, à travers des ateliers participatifs et des séminaires plus ludiques, pour inciter les collaborateurs à sortir du cadre par exemple. Et dans cet esprit, les jeunes talents sont moteurs. Je crois beaucoup à tout ce qui tourne autour du style : ce qui fait la différence, c’est que chacun se sente autorisé à dire les choses. En cassant les barrières, on encourage la transversalité.

Vous recrutez en 2020 ?

Nous recrutons dans de nombreux secteurs : conformité juridique, commercial, optimisation du parcours adhérent autour du marketing et du digital. Ce que je regarde en priorité chez un candidat ? La manière dont il va s’intégrer dans l’équipe, challenger nos modèles et être force de proposition avec des idées nouvelles…

De la place pour les jeunes dip’ de l’IÉSEG ?

Bien sûr. J’en ai d’ailleurs déjà recruté quelques-un.e.s et je n’ai jamais été déçue ! La formation est très complète. Sa force selon moi, c’est le couplage entre la dimension économique d’une part, et managériale d’autre part. C’est assez unique et ça vous octroie une structuration intellectuelle qui vous permet d’évoluer dans tout type d’environnement et de vous adresser à n’importe quel profil. Si c’était à refaire, je ne changerais rien… à une exception : j’essaierais de rentrer plus tôt dans des réseaux féminins !

Une femme de réseau

Martine Carlu est membre de MutElles et de Parité Assurance. « J’ai été énormément soutenue dans le cadre de ces réseaux de femmes. En tant que femme, nous avons une vraie tendance à nous isoler car nous devons souvent assumer plusieurs fonctions : manager, mère, épouse… Le fait de s’ouvrir aux autres et de partager des expériences est fondamental. C’est même une posture personnelle que l’on doit avoir au quotidien. »

 

« Ouvrez-vous aux autres et ne campez pas sur vos convictions. Si vous abordez le monde de l’entreprise sous le prisme de l’échange, alors le dialogue sera bien plus riche. »

Contact : martine.carlu@interiale.fr

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.

{TRIBUNE} « Nous y voilà, nous y sommes »

Je le dis ici sans aucun cynisme : merci coronavirus pour ce coup de pied au cul aussi violent que salutaire Tribune de notre journaliste Jérôme Bourgine

Faites de votre marque une championne des réseaux sociaux !

Tuto des pros de l’agence digitale Braaxe : comment gérer les réseaux sociaux d’une marque ? Leurs 7 conseils.

Influenceurs : le marketing derrière vos écrans

Blogueur, Youtubeur ou Instagrameur, les influenceurs font rêver les Français. Mais qui sont-ils ? Coup de projecteur sur un nouveau métier.

E-tourisme : votre destination de rêve dans la poche !

Le tourisme aussi connaît sa révolution digitale. Comment les géants du tourisme se sont adaptés aux nouveaux modes d’achat et de consommation ? Eléments de réponse.

ENGIE Impact : construire un avenir zéro carbone !

Pilier essentiel de la stratégie zéro carbone du troisième groupe mondial dans le secteur de l’énergie, ENGIE Impact offre de belles opportunités aux jeunes ingénieurs dans la data et le conseil comme en témoigne Mathias Lelièvre, son CEO depuis avril 2019.

Sinomed : l’innovation, méthode ENS

Des Cours Florent à Sinomed, il n’y a qu’un pas ! Christophe Bureau (ENS 94), Vice-Président stratégie innovation du groupe nous partage sa passion pour la recherche et le développement de nouvelles innovations au sein du leader mondial des dispositifs médicaux.

Kaufman & Broad : devenez promoteur de vos idées

« Découvrez le métier de promoteur et rejoignez un groupe qui vous fait confiance » assure Virginia Bernoux, Directrice Générale chez Kaufman & Broad