Entre chatbots, assistants virtuels et objets connectés, petit à petit l’IA fait son nid. Dans les « entreprises augmentées », l’intelligence artificielle assiste et augmente les processus techniques et managériaux. Le manager bientôt remplacé par une machine ? Jamais ! Son arme : ses émotions.

 

« On peut apprendre à un ordinateur à dire « Je t’aime », mais on ne peut pas lui apprendre à aimer », disait très justement le biologiste, généticien et essayiste français Albert Jacquard. Alors qu’avant on voulait que les êtres humains puissent travailler comme des machines, aujourd’hui on se recentre sur l’humain au milieu de toutes ces machines !

Se recentrer sur l’humain, c’est le nouveau rôle du manager. Il doit dompter l’IA (pas l’inverse !) pour contribuer au bien-être de ses équipes. Comment ? Éléments de réponse avec Michelle Veyssière, consultante indépendante en RH, et Roland Robeveille, chargé de cours à l’ESCE, auteurs du livre Manager l’IA.

A l’échelle des entreprises, quel est l’impact de l’IA sur le management ?

Plus rapides, plus précises et jamais fatiguées, ces machines intelligentes imposeront de plus en plus leur rythme de travail. Mais une présence humaine sera toujours nécessaire pour le contrôle des données, leur analyse et les actions complémentaires. Si les tâches manuelles diminueront, les tâches « immatérielles » augmenteront avec probablement un accroissement du stress et de l’incertitude.
L’organisation du travail doit donc s’adapter, le système hiérarchique remis en question par l’automatisation des tâches et les responsabilités reprises par l’IA. De même pour les managers qui adoptent des postures plus fédératives pour faciliter les relations entre les travailleurs et les machines. Les managers ne seront donc plus des « chefs », mais des accompagnateurs du changement.

Les 3 compétences indispensables du manager de demain ?

Les compétences purement techniques deviennent moins recherchées que les soft skills : tête bien pleine versus tête bien faite. Un récent rapport de ManpowerGroup – « Révolution des compétences 2.0 », a identifié les compétences les plus recherchées par 20 000 employeurs dans 42 pays : la résolution de problèmes, la communication et l’organisation et enfin, la collaboration. Aujourd’hui, les entreprises essayent plutôt de déceler chez les candidats des potentiels d’adaptation vers des emplois différents de ceux déjà exercés, voire des emplois qui n’existent pas encore.

Des risques à se laisser manager par l’IA ?

Nous avons observé à travers des études qu’un risque de dépendance pouvait exister face à l’omniprésence de l’IA. L’utilisation de robots dont le physique rappelle (de loin) un visage humain ou qui sont programmées pour « surjouer » l’empathie ou répondre à toutes les questions (Cortana par exemple) engendrent des relations particulières. Les concepteurs tentent en effet de reproduire les comportements humains afin de faciliter cette proximité. Pouvoir s’épancher avec un interlocuteur qui écouterait les « états d’âme » sans juger est une facilité à laquelle certains pourraient céder ! Des relations affectives aux effets néfastes sur la psychologie de la personne.

Le bio : pari gagnant pour la grande conso

Les Français consomment de plus en plus de produits bio. Les grandes et moyennes surfaces les mettent alors en avant dans leur rayons. Alors, green-washing ou pas ?

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement