Depuis 2010, la Commission Européenne récompense les villes de plus de 50 000 habitants les plus accessibles, par l’Access City Award. La France se distingue régulièrement, comme en attestent la première place de Lyon en 2017 et la seconde place d’Evreux en 2018. Qu’en est-il à Paris ? Le point avec Nicolas Nordman, adjoint à la Maire de Paris chargé des questions relatives aux personnes en situation de handicap et à l’accessibilité.

 

Les applications concrètes du plan Handicap, inclusion et accessibilité universelle initié par la Ville ?

Nicolas Nordman © Henri Garat

Il incarne notre ambition de faire de Paris une ville plus inclusive. D’assurer l’accès des personnes handicapées aux fonctions principales de la ville et à ses équipements publics comme les bibliothèques, les musées, les écoles, les stades… Nous devrions atteindre les 44 % d’équipements accessibles fin 2019 avec un objectif de 100 % en 2024.

 Les transports restent LE point noir de l’accessibilité à Paris. Que faire ?

Si la ville n’est pas compétente en matière de transports publics (qui relèvent de la Région et d’Ile-de-France Mobilités), Anne Hidalgo souhaite rouvrir le débat sur l’accessibilité du métro parisien. Elle appelle de ses vœux une discussion collégiale et constructive qui ne fait pas forcément de l’accessibilité 100 % une finalité en soi. Nous souhaitons réfléchir à des parcours construits autour d’interconnexions entre les lignes et avec les transports terrestres (bus et tramways), d’ores et déjà accessibles. Pour améliorer la mobilité des jeunes de moins de 20 ans en situation de handicap, la gratuité de leur Pass Navigo sera accessible dès la rentrée 2019.

 Le saviez-vous ? A Paris, 350 M€ sont dédiés à toutes les actions mises en place dans le secteur du handicap, dont 5 M€ alloués au secteur associatif.

 Vos actions en faveur de la scolarisation des jeunes handicapés à Paris ?

C’est un sujet majeur car la scolarisation des enfants en milieu « classique » est un vrai moyen de changer le regard de la société sur le handicap. Aujourd’hui, on compte 10 000 enfants handicapés scolarisés à Paris, un chiffre que nous devons encore faire progresser en travaillant notamment sur la formation des enseignants à des pédagogies différentes. Car être intégré dans une classe c’est bien, mais ça ne suffit pas à être pleinement scolarisé.  Des dispositifs que nous souhaitons porter au-delà de l’école. En effet, seuls 2 jeunes handicapés scolarisés sur 10 poursuivent des études supérieures (contre 8 sur 10 pour les valides). Nous devons travailler tout au long de leur parcours et contribuer à une prise en charge globale de toute la communauté scolaire.

 Votre message aux jeunes Parisiens en situation de handicap ?

Nous travaillons pour que vous ayez toute votre place dans Paris, que vous puissiez aller à l’école, exercer votre droit à la citoyenneté (via le plan accessibilité des bureaux de vote pour les élections européennes par exemple), ou bénéficier d’un logement adapté si vous n’êtes pas totalement autonome. Paris est une belle ville où il fait bon vivre et elle sera encore plus belle et il y fera encore mieux vivre si elle est capable de donner toute leur place aux personnes handicapées.

Handicap’ d’innover ! La Ville de Paris lance un incubateur spécifique au handicap au sein du Cargo, le plus grand incubateur parisien. Son objectif ? Rassembler les jeunes de plus en plus nombreux qui développent des innovations ou des projets d’entreprise autour du handicap et les aider à se structurer pour les mener à bien.

 

StopCovid : les questions que vous vous posez

A partir du 2 juin 2020, le gouvernement français mettra en place l’application mobile StopCovid qui signalera à ses utilisateurs un contact éventuel avec une personne contaminée par le Covid-19.

Les Millennials s’engagent : la preuve sur le terrain

Service Civique, V.I.E. & co : les jeunes français sont au taquet pour se mettre au service des autres tout en gagnant en compétences professionnelles. La preuve !

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Les fake news vous envahissent ? Faites place au doute et célébrez l’esprit critique

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

[La gueule de l’emploi] Les soft skills à maîtriser pour être recruté à coup sûr

62 % des dirigeants et managers sont prêts à recruter principalement sur la base des soft skills. Alors plus question de négliger ses « compétences douces » quand on cherche un job

Avec AKKA Technologies, passez le cap du handicap

AKKA Technologies a fêté en 2019 les 10 ans de sa politique d’inclusion des personnes en situation de handicap. Bilan.

La Banque Postale : les bons comptes font les belles réussites !

Pour Perrine Kaltwasser, Directeur des risques groupe, la finance est un secteur riche en opportunités pour les jeunes diplômés. A vous de les saisir !

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

Sport VS Covid : le match

Comment se portent les métiers du sport en période de crise sanitaire et économique ? C’était l’objet de la table ronde de La Sports Management School sur BeSport.

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

C’est décidé, ils ont changé de vie ! Découvrez trois témoignages d’étudiants qui ont décidé de changer leur avenir professionnel.