Leader dans le secteur du logement social dans le département, Hauts-de-Seine Habitat a fêté ses 50 ans en 2019. Aujourd’hui, le bailleur social mise sur le bien-vivre ensemble et le développement durable. Entretien avec son directeur général, Damien Vanoverschelde (Paris-Dauphine 90).

 

Hauts-de-Seine Habitat en un pitch ?

Avec 45 000 logements HLM dans le département et 500 nouveaux logements chaque année, Hauts-de-Seine Habitat est un établissement public, leader dans le secteur, tant au niveau du volume de logements gérés que par son ancrage territorial.

La plus belle success story de l’entreprise ?

A sa création, Hauts-de-Seine Habitat a hérité de cités jardins, un patrimoine historique des années 20-30,  joyaux d’urbanisme. Dans les années 1980, ils ont été réhabilités à Suresnes, Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson. C’est une vraie fierté historique, patrimoniale et culturelle.

Etre directeur général d’un établissement public, ça change quoi ?

Je cumule toutes les compétences d’un chef d’entreprise : employeur, ordonnateur, comptable et  pouvoir adjudicateur de l’ensemble des marchés publics… Je suis à la fois dans le développement (en lien avec les architectes, promoteurs et constructeurs) et dans un travail d’échange avec toutes les collectivités locales pour valoriser et faire accepter les projets. Et quand on est DG d’un établissement public, on est aussi manager d’un gros paquebot de 850 collaborateurs !

Que vous inspirent les 50 bougies qu’Hauts-de-Seine Habitat vient de souffler ?

Cet anniversaire m’inspire un message rassembleur : Ensemble nous pouvons faire beaucoup. Pour la solidarité, le logement social, le bien-vivre ensemble, l’activité économique… et la crise du Covid-19 l’a encore montré.

Votre ambition pour les 50 prochaines années ?

Remettre les locataires au cœur de notre stratégie : comment mieux les accueillir, agir vite pour faire une réparation, favoriser le bien-vivre ensemble en régulant les troubles de voisinage, en favorisant la solidarité… Ça vaut aussi pour nos collaborateurs. Le deuxième aspect est le développement durable. Nous avons la responsabilité d’être excellents et exemplaires sur les objectifs environnementaux. Depuis deux ans par exemple, nous ne mettons plus de sols PVC dans les logements et privilégions un retour aux matières naturelles comme le bois ou l’huis bois.

Rejoindre Hauts-de-Seine Habitat : LE bon plan pour un jeune diplômé ?

Tout à fait ! C’est pour lui / elle la possibilité de s’engager dans une carrière avec une diversité de fonctions assez unique. On peut commencer dans une fonction d’expert dans le bâtiment puis avoir une expérience sur le terrain en encadrant des gardiens, techniciens et enfin passer à des fonctions managériales. Un parcours multiple et riche de sens : le logement social est une mission importante, au service des locataires et de la vie urbaine. Interlocuteur reconnu, apprécié et même envié, aux reins solides, Hauts-de-Seine Habitat est aussi un acteur très dynamique. La preuve, nous sommes passés de 33 000 logements à 45 000 en 4 ans. Un dynamisme que nous souhaitons nourrir avec des jeunes diplômés. A nos côtés, ils pourront nous aider à moderniser nos outils et à sortir du conformisme.

 

Vous avez envie de rejoindre Hauts-De-Seine Habitat ? Voici trois opportunités métiers à saisir !

Directeur d’unité opérationnel pour gérer un parc de 5 000 logements et manager 50 à 70 salariés.

Chargé d’opération pour gérer la conduite de travaux.

Chargé de développement. Il imagine, maximise et optimise le nombre de logements à obtenir

 

Chiffres clés : En 2019, Hauts-de-Seine Habitat c’est : 240 millions € de CA, plus de 100 millions € d’investissements, 129 recrutements en CDI dont 39 cadres et environ 850 collaborateurs.

 

Contact : damien.vanoverschelde@hdshabitat.fr