Innover au sein d’une entreprise centenaire ? Le credo de Brother France ! Son président Didier Delfino (Licence en commerce international, IEMI Paris – BBA, Graham Business School, Chicago) et sa DRH, Carole Hercend, (Paris 1 92 – M1 Management & RH, ISG 11) reviennent sur les atouts d’une entreprise engagée pour votre réussite.

 

 

Didier Delfino Crédit Photos Jim WALLACE

« La véritable innovation se fait dans la capacité de nos produits à s’intégrer dans un environnement informatique en perpétuelle transformation », explique Didier Delfino. Mode de distribution contractuel, programmes paneuropéens d’accompagnement des clients, nouveaux supports d’impression, intelligence artificielle… Brother investit 6 % de son chiffre d’affaires dans la R&D. « Brother investit dans des zones d’exploration comme l’énergie pour assurer la pérennité du groupe et démontrer sa volonté de rester une entreprise novatrice pour les 100 prochaines années ! »

Innover ensemble

Carole Hercend Crédit Photos Jim WALLACE

Et pour favoriser cette innovation permanente, Brother place ses talents au centre de ses plans triennaux et de ses projets grâce à une approche bottom up très développée. « Chacun est invité à présenter son projet au Comex, quel que soit son niveau d’expérience. Nous avons même développé une formation sur-mesure pour impulser cette intelligence collective et décloisonner l’entreprise. » Chez Brother France, le tutoiement est de rigueur à toutes les strates de l’organisation.

At your side
À l’image de sa devise, Brother s’engage à vos côtés pour faire de votre recrutement le pilier de son développement. « Nous faisons participer nos jeunes talents à l’innovation pour les challenger et les valoriser. Nous leur accordons beaucoup d’autonomie dans le respect de nos valeurs : bienveillance, équité, exigence et exemplarité. Si vous y adhérez, alors vous lèverez tous les freins à votre évolution en France, mais également à l’international où vous aurez notamment l’opportunité de participer à des groupes de travail européens », précise Carole Hercend.

Investir sur ses talents

Chez Brother France, 25 % des effectifs ont moins de 35 ans et 40 % ont moins de 5 ans d’ancienneté ! Didier Delfino, qui a rejoint le groupe il y a 28 ans, témoigne des opportunités d’évolution en interne : « J’ai connu pas moins de 5 évolutions de marché. Le groupe réfléchit constamment à de nouvelles orientations et chaque nouvelle opportunité produit ouvre une nouvelle opportunité de carrière. Cette roue permanente de l’innovation entraîne toute l’entreprise mais également chaque collaborateur. »

Investissement et engagement

Une confiance accordée dès votre intégration. Accompagné par un parrain, vous serez alors guidé dans votre connaissance de l’entreprise et accélérerez vos liens avec les équipes. Votre mission ? Apporter un nouveau dynamisme et bousculer l’ordre établi. « Nous cherchons des personnalités et non des clones ! La diversité et la mixité font partie de notre culture. L’intergénérationnel est une des clés de notre pérennité. Nous investissons avant tout sur des compétences et non sur une expérience. Mais nous attendons de vous en retour un réel engagement. »

Une entreprise où il fait bon vivre
Un engagement porté en interne par le comité Charte globale, un organe composé de collaborateurs volontaires mobilisant l’entreprise sur des causes extérieures comme le présente Carole Hercend : « Nous participons à l’Odyssea, une course contre le cancer, à des opérations en faveur du Téléthon, à la mise en place de ruches avec l’intervention d’un apiculteur… Nous lançons également les Awards Brother France autour d’un trophée Inspiration et d’un trophée Révélation. Chacun est amené à partager sa passion de l’animation de cours de zumba aux cours d’astronomie délivrés par notre président ! »

 

« Écrivez un nouveau chapitre de notre histoire au sein d’un environnement technologique riche en opportunités et centré sur les valeurs humaines. »

Contact RH : Samira ZOUAD – szouad@brother.fr

 

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.