Le BTP, un secteur traditionnel ? Eurovia dit stop aux clichés ! Tourné vers l’avenir et la croissance verte, le groupe met aussi en œuvre sa révolution digitale. Olivier Pellet (Arts et Métiers 93), son DSI, vous en dit plus.

 

« Nous sommes un des principaux leaders mondiaux de la construction d’infrastructures de transports et d’aménagements urbains. En ce sens, nous devons montrer la voie en matière d’excellence opérationnelle, d’innovation et de croissance verte » commence Olivier Pellet, DSI d’Eurovia. De fait, Eurovia se retrouve aujourd’hui au cœur des enjeux de mobilité, avec un impact fort sur l’aménagement des villes et des territoires. « Les jeunes diplômés qui nous rejoignent sont toujours étonnés de découvrir une entreprise soucieuse de l’environnement et tournée vers l’avenir, qui développe des projets de routes à énergie positive ou de revêtements 100 % recyclés. »

 Team spirit

Eurovia, travaille en étroite collaboration avec les autres filiales du groupe VINCI. Les synergies entre ses métiers sont également présentes au sein de la DSI qui rassemble près de 300 personnes. « Quand vous rejoignez Eurovia, vous rejoignez également le groupe VINCI. Si la DSI d’Eurovia est autonome, nous travaillons en étroite collaboration avec les autres filiales du groupe sur nos nombreuses problématiques communes. Nous partageons nos réflexions et engageons souvent des partenariats globaux en termes de solutions. »

En route vers la révolution numérique

Arrivé chez VINCI Energies il y a 12 ans au sein de la Direction des applications, Olivier Pellet a pu voir progressivement les bouleversements amenés par le digital sur les façons de travailler. « Les Directions des Systèmes d’Information vivent une véritable révolution : elles doivent évoluer, devenir partenaires des métiers, être force de proposition, et doivent délivrer des programmes de transformation sur le temps long qui apporteront de la valeur ». Promu DSI d’Eurovia il y a un an, Olivier Pellet se voit avant tout comme un leader d’équipe, apte à faire grandir les talents. Ses principaux défis ? Accompagner la transformation digitale du groupe. Eurovia s’est en effet doté d’un plan à 4 ans pour renouveler tous ses outils de gestion, ses applications métiers, mieux exploiter ses données et rendre l’entreprise plus performante, en préparant aussi l’avenir avec l’IoT, l’Intelligence Artificielle, la réalité augmentée et le BIM (Building Information Modeling). Un autre enjeu au sommet de ses priorités est de « Protéger les données de l’entreprise et de nous préparer aux menaces croissantes des cyber-attaques. »

Transformation digitale : des opportunités pour les jeunes !

« Cette révolution est majeure. Il ne s’agit pas que d’un changement technologique, mais aussi de nouvelles façons de travailler pour être plus performants : les possibilités offertes par les nouvelles technologies sont quasiment sans limites ». Aujourd’hui, les jeunes apprennent vite et sont immédiatement opérationnels. « Nous n’avons pas peur de leurs donner des responsabilités et les faisons rapidement travailler en mode gestion de projet sur des sujets de transformation digitale et de mise en place de solutions métiers. »

Ce que je cherche chez les jeunes dip’ 

« Le sens des responsabilités, le goût du travail en équipe, l’envie de résoudre des problèmes, la capacité de se remettre en question, de penser différemment et de faire preuve d’imagination pour apporter sa pierre à l’édifice ! »

Arts et Métiers & moi

« Pas forcément associée au numérique, Les Arts et Métiers est pourtant une école parfaite pour intégrer une DSI puisqu’on y apprend à résoudre des problèmes, à être très pragmatique, proche du terrain, et à travailler en équipe. Trois ingrédients indispensables pour innover dans un monde qui bouge. »

Chiffres clés : 10 Mds€ de CA en 2019 / 45 000 collaborateurs / Une présence dans 15 pays d’Europe et d’Amérique du Nord

 

Contact : olivier.pellet@eurovia.com