Depuis le début du confinement, sur les réseaux sociaux ou in real life, les initiatives solidaires se sont multipliées dans le monde du Sup’. A l’origine de certaines d’entre elles, les étudiants. Liste (loin d’être exhaustive !) de leurs actions.

 

Faire du tutorat

Avec le confinement, ce sont près de 12 millions d’élèves et d’apprenti.e.s qui se sont mis à étudier à la maison. Mais pas toujours facile de rester focus sur ses cours chez soi… Pour faire face à cette problématique, plusieurs étudiants des grandes écoles et universités ont décidé d’offrir gratuitement leur aide aux collégiens et lycéens pour assurer leur réussite scolaire. Aide aux devoirs, révisions, soutien moral, préparation au bac… En parallèle de l’opération #RéussiteVirale lancée par l’association Article 1 et la FAGE, l’association étudiante LeoLearning du Pôle Léonard de Vinci propose des petits cours de soutien individuels d’une heure à distance. Des mathématiques à l’anglais, de la 6ème à la Terminale, les étudiants deviennent tuteurs. Intéressé.e ? Envoyer-leur un mail à leolearning-tutorat.solidaire@devinci.fr.

Le Fablab de l’ISEN s’est transformé en atelier de création de masques de protection et d’équipements contre le coronavirus.

Fabriquer du matériel

Les FabLabs n’ont jamais autant prouvé leur utilité sur les campus ! Visière de protection, masques et même systèmes de respiration artificielle, les étudiants se lancent dans des DIY d’après les normes médicales prescrites. Objectif : utiliser les moyens disponibles pour lutter contre le Covid-19. Comment ? Avec des imprimantes 3D, des découpeuses laser, des logiciels de pointe et… des bénévoles ! Les étudiants de l’Université de Lille participent même à la création de solutions hydroalcooliques au CHU de Lille.

Soutenir le personnel soignant

Et s’ils ne participent pas à la fabrication de matériel, ils essayent d’apporter un coup de pouce sur le terrain à ceux qui sont au front. Que ce soit en collectant des gants, des masques et des gels hydraoalcooliques, en les transportant en toute sécurité jusqu’aux services de réanimation ou en gardant les enfants du personnel hospitalier. Les appels aux dons fleurissent également sur la Toile. A l’instar de l’association GduCoeur de Paris School of Business qui a ouvert une cagnotte Leetchi en soutien aux hôpitaux. Les fonds récoltés permettront l’achat de matériel médical. La cagnotte s’élève déjà à plus de 1 000€.

Faciliter la mise en place du télétravail

Les entreprises sont aussi touchées de plein fouet par la crise sanitaire. Alors les étudiants, déjà professionnels, proposent de les accompagner en cette période difficile. Un des enjeux ? Le télétravail. C’est pourquoi, la Junior-Entreprise d’IMT Atlantique met à disposition ses compétences et ses expériences au service des entreprises dans les domaines de l’optimisation, de l’énergie et du développement de logiciel. Une expérience professionnelle bonus pour eux. S’entraider, c’est la clé.

>>> A lire : Junior Atlantique se mobilise pour le télétravail

Éviter l’isolement des étudiants

Parce qu’entre pairs aussi il faut se serrer les coudes, les étudiants n’ont pas manqué d’inventivité pour garder le contact au sein des promos. A la Web School Factory, à l’ESCE ou encore à l’EM Normandie, les Bureau des Sports organisent des lives sportifs pour se dépenser à la maison et surtout, profiter d’un moment ensemble. Loup garou en ligne, parties de jeux vidéo, discussions audio, skyp’apéro… A l’EFREI Paris aussi la cohésion est présente. A vrai dire, dans beaucoup d’établissements du Supérieur, la communauté étudiante est en force !

 

Partager des good vibes

Parce qu’il n’y a pas de petits gestes, le festival Imaginarium organisé chaque année par les étudiants de l’UTC Compiègne ont décidé de ne pas se laisser abattre par l’annulation de leur évènement et ont partagé la playlist de la programmation 2020. Objectif : inviter tous ceux qui le souhaitent à se déhancher, dans leur salon ou dans leur chambre, et garder le smile. Oboy, Bon Entendeur, Vladimir Cauchemar, La Cour de Récré, Josman, Rakoon, Claire Laffut… A écouter ici.

Surtout, prenez soin de vous. #StayAtHome

 

Étudiants : le bilan après un mois de confinement