Communiqué de presse :

Né du besoin des industriels qui y sont étroitement associés, à l’instar d’Ariane Group, Dassault Aviation ou le pôle international de compétitivité Aerospace Valley, le Mastère Spécialisé « Procédés du futur & robotisation » est centré sur les procédés de fabrication avancée. Première formation dédiée à la fabrication additive, elle associe les expertises de l’ESTIA (École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées) et de SIGMA Clermont. Elle offre un environnement technologique de premier plan et un contenu pluridisciplinaire, pour former des spécialistes, à tous les aspects de sa mise en œuvre. En fort développement dans de nombreux secteurs industriels, porteuse de compétitivité et de durabilité, la fabrication additive constitue une véritable opportunité à l’heure où la relocalisation industrielle en France est une question de premier plan.

 

Former des experts de la fabrication additive

L’ESTIA et SIGMA Clermont lancent conjointement à la rentrée de septembre 2020 le Mastère Spécialisé (MS) « Procédés du futur & robotisation ». Dédié aux procédés de fabrication additive, ce cursus Bac + 6 propose deux spécialisations innovantes dans le champ des procédés de fabrication avancée :

  • « Matériaux composites et fabrication additive polymère »
  • « Fabrication additive métallique »

L’objectif de cette formation est de fournir, aux futurs diplômés, des compétences immédiatement opérationnelles pour la mise en œuvre de ces technologies en environnement industriel.
Le MS « Procédés du futur & robotisation » s’adresse aux étudiants titulaires d’un Master et aux professionnels en activité ou en reconversion. Il exige une première formation ou expérience dans les domaines des matériaux, de la robotique, de la mécanique ou des composites.

 

Les atouts complémentaires de deux grandes écoles d’ingénieurs

L’apport complémentaire de l’ESTIA et de SIGMA Clermont a permis de bâtir un cursus unique en termes d’expertises, de ressources technologiques et de mise en situation industrielle.
Le MS « Procédés du futur & robotisation » présente ainsi trois atouts majeurs :

  •  Des enseignements techniques de haut niveau et polyvalents dans les domaines des matériaux, des procédés et de leur robotisation,
  • L’accès aux ressources technologiques de pointe des deux écoles* et l’immersion des futurs diplômés au cœur de projets technologiques innovants développés avec les partenaires industriels,
  • Un contenu de formation pluridisciplinaire : plus d’un tiers des enseignements vise l’acquisition des compétences nécessaires pour déployer une stratégie d’industrie 4.0 en entreprise et prendre en compte ses différents aspects, notamment économiques et de gestion de projet.

« Notre objectif est de former des diplo??me??s avec un niveau technique très élevé mais aussi de leur fournir les clés pour appréhender, sur le terrain, l’ensemble des aspects que comporte la mise en œuvre de procédés de fabrication avance??e dans l’industrie. C’est essentiel, car l’intégration de ces technologies représente un investissement important pour les entreprises. »
Patxi Elissalde, directeur de l’ESTIA

Délivrés par des enseignants chercheurs des deux écoles d’ingénieurs SIGMA et des intervenants industriels, les enseignements du MS seront répartis entre les sites de l’ESTIA (80%) et de SIGMA Clermont (20%).
* COMPOSITADOUR (matériaux composite et robotique) et ADDIMADOUR (fabrication additive) à l’ESTIA et 2MAtech (mécanique) à SIGMA Clermont.

 

Une formation au cœur de la création de valeur pour l’industrie

Les procédés de fabrication avancée en matériaux composites et impression 3D sont en plein développement parce qu’ils répondent aux préoccupations de l’industrie du futur. Ils offrent un potentiel d’allégement, de solidité, de durabilité, de fonctionnalités augmentées et de personnalisation des produits.
Les applications de ces nouveaux procédés concernent de nombreux secteurs :

  • Pour les matériaux composites et la fabrication additive polymère : aéronautique, spatial, automobile, article de sports, médical (prothèses), électricité, éolien, construction…
  • Pour la fabrication additive métallique : aéronautique, spatial, médical, le nautisme, luxe, outillage…

Autre atout de la fabrication additive, son intégration dans les chaines de production permet de gagner en efficience. A l’heure où la pression s’accentue pour rapatrier des sites industriels en France, ce procédé constitue une opportunité pour compenser la perte des avantages compétitifs qui ont motivé les délocalisations.

« La fabrication additive offre de fortes opportunités pour le développement de produits innovants. Elle implique la création de nouveaux métiers, qui s’appuient sur un panel de compétences très large, pour lesquels les formations classiques ne sont pas adaptées. Se spécialiser dans ce domaine, c’est participer aux prochaines révolutions technologiques »
Emmanuel Duc, Professeur, SIGMA Clermont

 

Des compétences recherchées et un besoin de formation non pourvu

Les besoins en compétences identifiés dans les entreprises partenaires de l’ESTIA sont à l’origine de la création du MS « Procédés du futur & robotisation ». La demande du secteur industriel est croissante et le caractère émergent de la fabrication additive rend difficile le recrutement de profils avec expérience. Souvent formées en interne, les ressources le sont dans leur environnement de production, ce qui n’est pas idéal. Pour répondre cet enjeu de formation, les deux écoles d’ingénieurs ont développé, en partenariat avec les industriels, un cursus qui met l’accent sur la pluridisciplinarité et sur l’acquisition de compétences opérationnelles. Il privilégie l’immersion en environnement industriel et prévoit la réalisation d’une thèse industrielle, en alternance, au sein d’une entreprise impliquée dans le développement de ces nouveaux procédés.
Quelques entreprises partenaire du MS « Procédés du futur & robotisation » : Dassault Aviation, Owens Corning, Kuka Aerospace, Lauak, Actemium, ISR, Beam Technologies, Kuka Automatisme Robotique, Pika et les pôles de compétitivité Aerospace Valley et Alpha RLH.

 

L’essentiel sur le Mastère Spécialisé « « Procédés du futur & robotisation »

 Conditions d’accès : Bac +5, Bac +3 ou +4 sur dérogation pour les candidats avec une expérience professionnelle ou professionnels en activité
 Enseignements : 400 heures dont 150 heures d’enseignement de spécialité
 Durée : 12 mois en formation initiale ou 24 mois en formation continue
 Frais de scolarité : 8500€ en formation initiale ou 12000€ en formation continue
 Modalités d’accès : sélection sur dossier + entretien
 Labellisé Conférence des Grandes Écoles

En savoir plus