Envolez-vous pour le futur de l’aéronautique chez Safran Tech – L’interview de Régine Sutra-Orus

interview Safran Tech Régine Sutra-Orus
© Safran

Embarquer chez Safran Tech, c’est devenir un acteur de l’innovation ! Le centre de recherche du géant de l’aéronautique travaille au quotidien pour concevoir l’avion du futur. Interview de Régine Sutra-Orus (ENSEEIHT 88), Head of Electrical & Electronic Systems Department de Safran Tech.

Safran Tech est une branche essentielle du groupe pour la recherche technologique. Dites-en nous davantage !

interview Safran Tech Régine Sutra-Orus
© Photo portrait : Benoit Vallet / Safran

Safran Tech est le centre de recherche centralisé du groupe. Créé il y a cinq ans, il couvre trois domaines technologiques majeurs pour la compétitivité de Safran : les matériaux et procédés, l’énergétique et l’information. Ces domaines répondent à trois objectifs clés. Le premier consiste à développer des technologies du futur, faciles à industrialiser à grande échelle, tout en réduisant les coûts. Le deuxième se concentre sur les solutions innovantes pour répondre aux contraintes environnementales. Et enfin, nous cherchons à devenir une référence en ingénierie de prochaine génération. Nous voulons être capables de concevoir et de produire avec tous les outils et méthodes disponibles à ce jour !

Des innovations made in Safran Tech qui vont marquer l’aéronautique ?

Nous en avons beaucoup ! Sur les matériaux d’abord, un domaine où nous travaillons par exemple sur les composites céramique, trois fois plus légers et supportant des températures plus élevées que les alliages métalliques. C’est idéal pour permettre de réduire la masse de l’avion et donc son empreinte environnementale. Côté technologies, nous utilisons la fabrication additive (FA) pour réaliser des pièces complexes. Parallèlement, nous digitalisons nos méthodes de conception et utilisons de manière raisonnée l’intelligence artificielle (IA) dans nos produits et comme aide à la conception.  Nous travaillons enfin sur l’hybridation électrique, un domaine consistant à ajouter un moteur électrique à un moteur thermique qui fonctionne au kérosène. Sans oublier bien sûr le dernier enjeu dont tout le monde parle en ce moment : l’avion à hydrogène.

Head of Electrical & Electronic Systems Department de Safran Tech: un poste rempli de défis. La preuve ?

C’est un poste qui relève de nombreux défis technologiques ! Même si, contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’aéronautique ne représente que 2 à 3 % des émissions de CO2 mondiales (contre 8% pour l’industrie textile ou 4 % pour le numérique par exemple), nous voulons que le secteur ait l’impact environnemental le plus faible possible. Aujourd’hui, tout est à réinventer avec les moyens dont on dispose. Le rôle du pôle que je dirige est de développer les technologies électriques qui vont permettre d’hybrider les avions de demain ou de proposer des solutions tout-électrique. Il s’agit de proposer des moteurs électriques avec leur électronique associée, extrêmement performant en termes de densité de puissance. J’ai d’ailleurs un message à adresser aux jeunes diplômés : les moteurs et l’électrotechnique sont des enjeux passionnants. On croit que c’est figé dans le passé, mais c’est faux ! C’est un secteur rempli de défis pour préparer le futur grâce aux nouveaux outils disponibles tels que la FA ou l’IA et se rendre indépendant des matières premières asiatiques (aimants).

Que diriez-vous à une jeune femme qui hésite à se lancer dans une carrière d’ingénieure ?

Qu’il ne faut pas hésiter ! Le monde a besoin de diversité, la richesse vient du mélange des deux points de vue. J’ai débuté dans un monde très « macho », mais aujourd’hui il y a une vraie égalité de traitement, les choses ont évolué.

La valeur que vous partagez avec les jeunes ingénieurs de N7 ?

La passion, j’espère ! Notamment l’envie de prendre part à l’évolution des technologies pour réduire l’empreinte environnementale. J’ai envie de croire que j’ai toujours leur âge, avec l’envie d’apprendre jusqu’à la fin de ma carrière !

J’ai eu la chance de rencontrer des professeurs exceptionnels : je suis même restée en contact avec certains plusieurs années après avoir été diplômée.

#JobBoard

Safran Tech recrute dans tous les domaines cités précédemment.  Dans mon département quatre à cinq stages sont proposés tous les ans, et la structure accueille quinze doctorants CIFRE en permanence. Rendez-vous sur le site de recrutement de Safran pour postuler.

Contact RH : https://www.safran-group.com/fr/offres

Chiffres-clés

500 chercheurs chez Safran Tech

300 déclarations d’inventions & 63 thèses CIFRE en 2021

20 nationalités

¼ de la R&T du groupe

4 milliards € investis par Safran en R&T sur 5 ans, dont 75 % dédiés à l’empreinte environnementale

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter