Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

EDF : Allumez l’étincelle de votre carrière – L’interview d’Anne-Sophie Cochelin

Interview Anne-Sophie Cochelin EDF Sud-PACA
© AGENCE REA / POPY XAVIER

Agir pour le bien-être de la société en étant pleinement  acteur de la transition écologique, c’est le choix qu’a fait très tôt Anne-Sophie Cochelin (X 99), Directrice Transition Ecologique et Grands Projets à la Direction Action Régionale Sud-PACA d’EDF.

La transition écologique est au cœur de l’engagement du groupe EDF. Quels sont les principaux enjeux de la Direction Action Régionale PACA ?

Interview Anne-Sophie Cochelin EDF Sud-PACA
© AGENCE REA / POPY XAVIER

EDF a défini à travers sa raison d’être son engagement pour construire un avenir énergétique neutre en CO², en conciliant préservation de la planète, bien-être et développement. La région Sud-PACA a de fortes ambitions concernant la transition écologique. Pour l’aider à atteindre ses objectifs, notre Direction régionale accompagne les élus, les collectivités, les services techniques, le monde de l’innovation, de la recherche, les universités… et maille cet écosystème avec le monde industriel local. Chez EDF, nous croyons à la nécessité d’un mix énergétique, basé sur la complémentarité entre le nucléaire et les énergies renouvelables. Or la région Sud a un formidable potentiel pour l’énergie renouvelable (hydraulique, solaire, éolien offshore) ainsi que le plus grand centre d’ingénierie nucléaire d’Europe, qui rassemble 1 500 ingénieurs à Marseille.

Qu’est ce qui fait l’attractivité d’EDF, et particulièrement de sa Direction Action Régionale PACA, pour de jeunes X ?

Agir pour le bien-être de la société et assurer des activités de service public, cela fait immédiatement sens pour eux ! D’autant que la diversité de nos métiers et de nos implantations permet d’évoluer sans jamais s’ennuyer. Pour EDF, la région Sud représente 8 000 salariés et 20 directions métiers ou filiales, qui couvrent l’ensemble des sujets de la transition écologique : production d’énergie, décarbonation des transports et de l’industrie, réduction des émissions de CO² dans les bâtiments, stockage de l’électricité… Notre équipe de 10 personnes crée des synergies entre les métiers et les filiales sur le terrain  pour adapter la proposition de valeur globale d’EDF aux spécificités du territoire. Pour les jeunes X souhaitant rejoindre la région Sud, je conseille d’intégrer un métier opérationnel (par exemple l’ingénierie nucléaire, ou la production d’énergie renouvelable). La Direction régionale offre des opportunités à des profils plus expérimentés

Quel a été le fil rouge de vos choix professionnels ?

Il y a eu plusieurs fils rouges ! Le premier, c’est l’environnement et le climat. Aujourd’hui très à la mode, ça ne l’était pas encore quand j’étais au lycée et que je m’impliquais dans des actions de protection de l’environnement. A l’X, puis en master à McGill University, j’ai pu étudier la mécanique des fluides, la dynamique de l’atmosphère et des océans. Ce filtre technique s’est donc ajouté à ma passion. Je sentais qu’une transition se préparait et j’ai choisi un métier et une entreprise qui me permettaient d’en être acteur ! Au sein de la R&D d’EDF, j’ai travaillé sur les problématiques de ressources en eau, puis j’ai rejoint le centre d’ingénierie nucléaire pour œuvrer à la production de cette énergie décarbonée. Chez Enedis, j’ai participé au développement exponentiel de la mobilité électrique. Aujourd’hui à la Direction régionale Sud, je travaille à l’ancrage territorial de notre projet industriel. Dans tous ces postes, un autre fil rouge a été le travail en équipe, l’esprit de co-construction et l’humain. J’ai toujours choisi de travailler avec des personnes qui m’inspiraient, ce qui explique la diversité de mon parcours. J’ai écouté mes envies et fait de belles rencontres.

Sur quels métiers les jeunes X peuvent-ils intégrer EDF ?

Ils ont le choix ! En premier lieu, sur la région, je dirais le centre d’ingénierie nucléaire à Marseille, qui recrute entre 50 et 100 ingénieurs par an. . Nous allons également avoir des ouvertures de postes pour des projets de parcs éoliens flottants ou encore de parcs solaires. Et bien sûr dans nos filiales comme Enedis (distribution) ou encore Dalkia (performance énergétique, réseaux de chaleur), on cherche de nombreux profils : ingénieurs études, projets, exploitation… ! Au-delà de la région Sud, le groupe EDF offre aussi de nombreuses opportunités et cherche des profils divers avec des compétences industrielles techniques, mais aussi des compétences en systèmes d’information et transformation digitale, en management de projet, en finance, en gestion de contrat… Enfin, les jeunes femmes y sont les bienvenues : le monde de l’industrie et de l’énergie a besoin de vous aussi, osez nous rejoindre et n’hésitez pas à solliciter le réseau des anciennes !

Mon conseil

Ne suivez pas le « tapis rouge » tracé devant vous. Demandez-vous d’abord ce que vous avez envie de faire, ce qui vous ressemble. Les études à l’X constituent le bon moment pour se poser ces questions.

Contact : anne-sophie.cochelin@edf.fr

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter