Enseigner à des professionnels en formation continue requiert une posture beaucoup plus exigeante que pour des étudiants en formation initiale. L’usage de ressources variées et la mise en œuvre d’une pédagogie active permettent de réconcilier théorie et pratique. Par Olivier Thual, Julie Albagnac et Ludovic Cassan, Enseignants chercheurs de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, en collaboration avec Thomas Expert, Ingénieur formateur de l’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle du Groupe EDF.

 

L’Institut National Polytechnique de Toulouse (Toulouse INP) et l’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle (UFPI) du Groupe EDF sont associés pour animer un stage de formation continue en « Hydraulique Fondamentale ». Le défi qui consiste à aborder des notions théoriques avec des professionnels opérant sur des aménagements hydroélectriques est relevé en faisant cohabiter des ressources pédagogiques sur mesure avec des travaux pratiques et des études de cas en lien direct avec leur métier.

Une collaboration entre l’ENSEEIHT et EDF pour la formation continue

L’École Nationale Supérieures d’Électrotechnique, d’Électronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications (ENSEEIHT) est une composante de Toulouse INP, qui possède une longue histoire en hydraulique, entre autres domaines. L’Unité de proFessionnalisation pour la Performance Industrielle (UFPI) du Groupe EDF forme, depuis plus de 50 ans, les agents intervenant pour l’exploitation, la maintenance et l’ingénierie de ses aménagements hydroélectriques. Ces deux organismes ont décidé d’organiser conjointement une formation en « Hydraulique Fondamentale » pour aborder les notions essentielles de l’hydraulique en charge ou à surface libre. Il est prévu d’organiser deux stages de formation d’une semaine par an, le premier ayant eu lieu en septembre 2018.

Des ressources pédagogiques numériques et expérimentales

Pour garantir le succès de cette formation, de nombreuses ressources pédagogiques ont été mises en place. Dans un premier temps, un ouvrage d’une centaine de pages a été rédigé spécifiquement [1]. Ce livre, que les stagiaires gardent à l’issue de la formation, constitue une trace écrite qui contribue à fixer la mémoire des notions acquises. En amont de la formation, les stagiaires sont invités à visionner une ressource pédagogique numérique de type MOOC [2], composée d’une cinquantaine de courtes vidéos exposant, sous forme de cours magistral, le contenu du livre. En parallèle, plusieurs dispositifs expérimentaux ont été mis en place pour proposer des travaux pratiques illustrant les notions de ce cours d’hydraulique. C’est le cas, par exemple, d’une maquette mobilisant 4 m3 d’eau en circuit fermé pour mesurer le débit à travers des orifices, à l’image des évacuateurs de crue des barrages (figure ci-dessus). Enfin, des études de cas, illustrant des situations concrètes rencontrées dans l’exploitation des aménagements hydroélectriques, ont été soigneusement choisies pour faire le pont entre les notions théoriques abordées dans la formation et la réalité du métier des apprenants.

Des interactions riches et appréciées

 La première instance de la formation a montré que les interactions avec des professionnels en formation continue étaient très différentes de celles que les enseignants ont l’habitude de développer avec les étudiants en formation initiale. Dès les premiers cours, il est apparu que l’enseignement transmissif traditionnel, consistant à décrire les équations mathématiques de la modélisation hydraulique, devait être remplacé par une pédagogie active permettant aux apprenants une plus grande contrôlabilité sur le déroulé du cours. Le programme théorique étant couvert dans le livre et les cours magistraux de la ressource pédagogique, la semaine de formation s’est déroulée sous la forme de cours inversés où les formateurs répondaient à un feu nourri de questions en lien direct avec des applications pratiques. Ces interactions, appréciées par les stagiaires, ont été très enrichissantes pour les enseignants et leur ont permis de faire évoluer leurs pratiques pédagogiques auprès des élèves ingénieurs en formation initiale. Désormais, ils ont toujours le réflexe d’évoquer des applications pratiques en face de chaque nouveau concept, comme si des professionnels expérimentés étaient présents dans l’amphi. Leurs enseignements évoluent vers des « Apprentissages par Problèmes et par Projets » en s’éloignant progressivement des cours magistraux.

Pour en savoir plus, c’est ici :

[1] Livre de référence du cours : O. Thual, Hydraulique pour l’ingénieur généraliste, Cépaduès Éditions, 2018.

[2] Ressource pédagogique numérique de la formation « Hydraulique Fondamentale »

[3] La Pédago’Tech de Toulouse INP et la page professionnelle d’Olivier Thual.

 

[EXPERT] Filles & garçons dans l’enseignement supérieur : je t’aime moi non plus ?

L’égalité filles-garçons progresse nettement dans l’enseignement supérieur. Toutefois les polémiques récentes viennent souligner la persistance du sexisme ordinaire et d’une certaine représentation de la masculinité

[Expert] Top Management et Millennials : vers un leadership inspirant et bienveillant

Selon l’INSEE, les Millennials représenteront 75 % de la population active d’ici 2025, autant dire une force vive incontournable.

[Exclu] Open innovation : 20 ans déjà et encore de beaux jours devant elle

Henry Chesbrough a popularisé le terme d’open innovation au début des années 2000 pour mettre en avant l’importance des process d’innovation basés sur le partage et la collaboration.

[Exclu] Négociation au féminin: OSER NEGOCIER

Épisode d’un conflit ou routine organisationnelle, la négociation est une situation qui provoque différentes émotions chez les parties qu’elle met en interaction.

[Exclu] Réseauter, la nouvelle compétence à maîtriser !

Le réseautage et le networking sont désormais devenus l’apanage des étudiants et des professionnels soucieux de multiplier leurs chances et de forcer le destin pour s’ouvrir des portes et s‘épanouir dans leur carrière.

[exclu] L’avatar et le professeur, entre octets et m²

Les étudiants post-Covid qui sortiront de nos écoles de management demain auront quelque chose de sensiblement différents de leurs prédécesseurs.

[Exclu] Féminisation des postes, ce n’est pas qu’une question de vocabulaire

Pourquoi certains métiers s’accordent-ils avec le sexe de celui qui l’exerce et d’autres non ? Petit regard sociologique sur la question.

[Exclu Séverine Le Loarne-Lemaire] Devenez une experte du réseautage en 5 leçons

Comment obtenir le sésame qui ouvre les portes du 1er emploi, du 1er client, de la 1ère promotion et des suivants ? Si, concrètement, certaines femmes sont trop peu présentes dans les réseaux, ces 5 conseils permettent d’y remédier et surtout de gagner en efficacité.

[EXCLU] Les do’s & don’ts pour enseigner l’innovation

Peut-on enseigner l’innovation ? Oui avec conviction ! L’innovation est un enjeu de compétitivité majeur pour les entreprises.

[EXCLU] Devenez une experte du networking en 5 leçons

Mais alors comment développer un réseau professionnel fort et booster votre carrière ?