POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Chez ENGIE, la chimie est Bio !

Marianne Gallardo © Jacky Doumenjou
Marianne Gallardo © Jacky Doumenjou

Trouver des solutions issues de la chimie verte et des biotechnologies pour que l’énergie de demain fasse rimer performance business et environnement : telle est la mission de Marianne Gallardo (Docteur de l’Université de Pharmacie J.W. Goethe de Francfort, 2006) et de ses partenaires. Cette Project leader et Research engineer au sein du ENGIE Lab CRIGEN nous en dit plus. – Par Clarisse Watine

 

© Marianne Gallardo
© Marianne Gallardo

Quelle est la force innovante du ENGIE Lab CRIGEN ?

ENGIE Lab CRIGEN, qui fait partie de la Direction Recherche et Technologie d’ENGIE, est l’un des 11 centres de Recherche du Groupe. Il se focalise sur les gaz énergétiques (naturel, biogaz…) et les énergies nouvelles. Il participe à l’émergence de nouvelles technologies pour produire de l’énergie, optimiser sa performance énergétique, sa sécurité et améliorer son impact environnemental et sanitaire. Il travaille pour garantir le suivi qualitatif de toute la chaine énergétique pour les industriels et les particuliers.

Capture d’écran 2017-01-11 à 15.01.14

Sur quels types de recherche vous focalisez-vous ?

En lien avec nos clients et nos partenaires (PME, startups, laboratoires académiques), je conçois et dirige des projets de recherche d’alternatives vertes pour diminuer l’impact environnemental et sanitaire des activités du Groupe. Car si nous respectons bien sûr strictement les règlementations, nous visons des solutions ayant toujours moins d’impacts : un objectif responsable, conjugué à un objectif de performance, qui constitue un avantage compétitif fort.

ENGIE EST UN GROUPE OÙ L’ON PEUT DÉFENDRE NOS PROJETS DE R&D DEVANT LES DIRIGEANTS DU GROUPE ET DES BUS ET AINSI PARTICIPER AU DÉVELOPPEMENT DU BUSINESS

 

Un exemple de projet récemment mis en place ?

Nous avons développé une solution, qui fait aujourd’hui l’objet de 2 brevets, pour répondre aux besoins d’Elengy, opérateur de terminaux méthaniers et filiale d’ENGIE. Quel était le problème ? Sur les terminaux méthaniers, le gaz liquéfié (GNL, -160°C), arrivé par bateau, est regazéifié par échange thermique avec l’eau de mer. Les infrastructures en eau et le process associé sont régulièrement altérés par les organismes vivants (mollusques) y proliférant et nécessitent un traitement chimique. A partir des travaux Ifremer, nous avons développé une alternative centrée sur des « biopolymères d’oses ». En injectant ces chaines naturelles de sucre dans l’eau, celles-ci forment un complexe dynamique qui tapisse les canalisations ou reste en solution avec un triple avantage : cette solution disperse les bio-salissures, elle est non tueuse et biodégradable. Cette solution R&D, partie d’un besoin interne d’ENGIE, se transforme aujourd’hui en opportunité business déployable tant en interne qu’en externe.

Capture d’écran 2017-01-11 à 15.01.22

La recherche en entreprise : une évidence pour un chimiste aujourd’hui ?

J’ai fait ma thèse de chimie en Allemagne où les liens entre recherche académique et entreprises sont très étroits. Je savais que mes travaux de recherche avaient des applications directes et concrètes. A mon retour en France, j’ai appliqué mon domaine d’expertise – la spectrométrie de masse – à l’étude de maladies infectieuses. Quand j’ai rejoint ENGIE, j’espérais faire valoir ma double compétence. J’avais vu juste : après 2 ans de chimie pure, qui m’ont permis d’apprendre les rouages de l’activité première d’ENGIE, j’ai mis mon profil au service de projets de recherche d’alternatives vertes dans une logique transverse.

Capture d’écran 2017-01-11 à 15.01.34

Pourquoi faire de la recherche chez ENGIE ?
Nos travaux répondent toujours à des besoins d’interlocuteurs concrets. C’est stimulant. Pour quelqu’un de volontaire et créatif, c’est un terrain de jeu idéal car ENGIE est un Groupe qui encourage les innovations de ses collaborateurs. Nous pouvons présenter nos idées de R&D et nos réalisations aux dirigeants du Groupe et ses BU, et ainsi participer au développement du business.

 

La chimie chez ENGIE, c’est pour qui ?

Pour les chimistes qui ont envie d’accompagner le changement, de l’implémenter et de le renforcer par des solutions naturelles inspirées des biotech et de la chimie verte. Pour ceux qui ont un esprit d’entrepreneur, qui ont envie de mener loin les projets auxquels ils croient.

 

Contact :
Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter