Le sujet de l’égalité femme / homme ne passe pas au second plan chez IPSEN, bien au contraire ! L’entreprise biopharmaceutique compte atteindre la parité de son top management d’ici 2024. Dominique Laymand (DJCE Montpellier 83, DESS Droit de la Santé Sceaux 97), Vice-Président Exécutif, Ethique et Responsabilité Sociale de l’entreprise nous en dit plus. 

 

crédits Ipsen/ Nicolas Gouhier

Objectif 2024 : atteindre la parité au sein du « Global Leadership Team (GLT) » d’IPSEN ! L’entreprise biopharmaceutique, spécialisée dans l’innovation et la médecine de spécialité se penche en effet sur la question de l’égalité femme / homme avec un programme bien précis. « C’est un sujet majeur pour nous, confirme Dominique Laymand, Vice-Président exécutif, Ethique et Responsabilité Sociale. Nous avons aujourd’hui 170 personnes dans cette équipe de cadres. En 2019, 36,5 % étaient des femmes. Nous visons 39 % d’ici la fin de l’année puis 45 % en 2022 pour atteindre 50 % en 2024. »

Démarche volontariste

Pour atteindre cet objectif, IPSEN s’attache d’abord à avoir une représentation de profils variés lors des recrutements. L’entreprise, qui compte 58 % de collaboratrices, s’appuie également sur du mentoring, afin de donner aux femmes les outils pour mieux gérer leur carrière et éviter le fameux plafond de verre. « Il y a une vraie conscience et une volonté de bien faire », assure-t-elle.

L’élément déclencheur de cette prise de conscience ? « A la fois la Direction des Ressources Humaines, le CEO et l’équipe dirigeante (ELT) ont une conviction extrêmement forte de la valeur d’avoir une bonne parité, raconte Dominique Laymand. Pour cela, il faut une démarche très volontariste. Car notre inconscient nous dicte souvent de recruter des gens qui nous ressemblent. »

Mettre en avant les soft skills

Une démarche volontariste qui s’applique à toutes ! Car pour Dominique Laymand, un des premiers plafonds de verre contre lesquels lutter est celui que les femmes se mettent elles-mêmes. « Comme pour les jeunes collaborateurs, les femmes vont attendre d’estimer avoir 100 % des compétences pour postuler. Or, c’est à 70 % des compétences qu’il faut postuler ! », conseille-t-elle. Elles ont tendance à davantage penser qu’elles ne se seront pas à la hauteur. »

Le rôle du manager est alors précieux pour aider les collaborateurs à développer les soft skills, qui, pour Dominique Laymand, font toute la différence « Après 10 années d’expérience professionnelle, les compétences techniques sont acquises. La vraie différence, c’est la capacité à convaincre, c’est l’impact Leadership. »

Une nouvelle génération plus égalitaire !

Pour la vice-présidente, les choses évoluent dans le bon sens. « Aujourd’hui, les sociétés sont beaucoup moins hiérarchisées et les jeunes qui entrent dans les entreprises ont davantage été élevés dans la diversité. C’est, je pense, la première génération plus égalitaire », analyse-t-elle.

 

L’indispensable pour bien gérer sa carrière ?

« Se constituer son networking très tôt ! Pour cela, on se sert de LinkedIn sur le plan professionnel mais aussi de toutes les opportunités de créer du lien (groupes de réflexion, centres d’intérêts partagés etc.). J’ai remarqué que souvent, sur leur profil, les femmes mettent en avant leurs compétences techniques mais peu de choses sur leurs centres d’intérêt ou leur connexion avec d’autres personnes. Il faut à tout prix faire savoir ce que l’ont fait. »

JobBoard

« Nous avons continué à recruter malgré la crise sanitaire et nous restons ouverts aux stages et contrats en alternance. Nous recrutons principalement des médecins, et des postes dans le digital et la communication. Attention, nous sommes une entreprise internationale. La maitrise de l’anglais est donc indispensable et certains de nos collaborateurs parlent même trois ou quatre langues. »

Pourquoi venir chez IPSEN ?

« Le domaine de la santé est extrêmement attachant et valorisant. On trouve immédiatement du sens à ce que l’on fait. Nous sommes une entreprise de taille moyenne qui conserve sa dimension humaine. Quand on débute, c’est important de se sentir près du management. C’est un booster de carrière… mais aussi un challenge : il faut être courageux et avoir du peps ! »

Chiffre clés 2019

Plus de 5 800 collaborateurs dans le monde

Un chiffre d’affaires de 2 576 millions d’euros

Une présence directe dans 37 pays

Un investissement de 389 millions d’euros en R&D

Contact

https://careers.ipsen.com