Avec Federal Finance Gestion, la créativité a le vent en poupe – L’interview d’Alain Guélennoc

Alain Guélennoc Federal Finance Gestion
© Paul Wyeth

Tel un capitaine en pleine tempête, c’est au directeur général de guider ses équipes après une crise. Un rôle qui colle parfaitement à Alain Guélennoc (emlyon business school 83), passionné de voile et directeur général de Federal Finance Gestion.

Le rôle d’un directeur général pour Alain Guélennoc ? « Il doit conserver sa détermination en toute occasion car la finance est un domaine très vivant. Notre quotidien n’est pas une ligne droite ! »

L’envie d’avoir envie

Et pour gravir les échelons avant d’atteindre cette fonction, il faut avant tout en avoir envie ! Avoir envie de manager, avoir envie de donner une partie de son temps à l’écoute et aux échanges avec les autres, avoir envie de servir l’entreprise, parfois au détriment de ses propres envies… Mais il faut également avoir le courage de faire des choix. « Pour réussir, vous devez maintenir un certain équilibre entre vos vies professionnelle et personnelle, au risque de créer des frustrations néfastes. C’est pourquoi votre ambition doit être à la mesure de ce qui vous semble bon pour votre équilibre personnel. Vous devez vous sentir à l’aise avec vos choix et accepter les critiques qui en découlent. Être directeur général n’implique pas de compétence technique particulière, c’est une question d’affirmation. »

Alain Guélennoc Federal Finance Gestion

La course en tête

Mais d’ailleurs, comment Alain Guélennoc trouve-t-il son équilibre ? En prenant le large ! Fondateur du club de voile d’emlyon business school, son bateau est amarré à quelques encablures de son bureau. « J’ai la chance d’habiter à Brest ce qui me permet de vivre pleinement ma passion de la mer. Avec mon équipe, nous avons même remporté la Fastnet Race cette année. Dans la voile comme en entreprise, vous devez composer et manager une équipe, travailler avec des experts et coordonner des métiers très différents pour parvenir à la performance ! »

Une école de l’entrepreneuriat

Compétiteur dans l’âme, Alain Guélennoc a fait ses gammes sur les bancs d’emlyon business school. Si l’école lui a certes apporté un socle de connaissances techniques très solide, c’est surtout les cas concrets sur lesquels il a pu travailler qui ont fait de lui le directeur qu’il est aujourd’hui. À l’occasion d’un stage, le travail d’analyse qu’il a mené avec son binôme a ainsi permis à un chef d’entreprise de redresser son activité. « L’école nous a donné de très bonnes bases pour entreprendre. La taille humaine de notre promo favorisait le travail en groupe, l’esprit d’équipe et le goût du challenge. J’y ai appris à m’exprimer et à faire passer mes idées. »

Une question de culture

Si vous aussi, vous avez l’esprit entrepreneurial, alors vous avez toute votre place au sein du groupe Crédit Mutuel ARKEA (auquel est affilié Federal Finance Gestion) pour marcher sur les pas d’Alain Guélennoc. Son moteur de carrière : la créativité ! « J’évolue dans une activité dans laquelle je peux m’exprimer. C’est cette créativité permanente qui m’anime au quotidien. Il n’y a pas un jour où on ne travaille pas sur une nouvelle idée ! Dans la finance, les obstacles sont nombreux donc vous devez aimer vous battre. C’est pourquoi le goût de la compétition est un vrai moteur. »

Conseils de dirigeant

Comment alors vous démarquer par votre CV ? En valorisant votre expérience, à commencer par vos stages et vos alternances. Au-delà, laissez parler votre personnalité, véritable facteur de différence en entretien : « Êtes-vous naturel, direct, spontané… Le côté extraprofessionnel aussi est très important. Le sport en compétition par exemple est un vrai plus. » Côté soft skills, place à l’audace, à la créativité et à votre sens du collectif. « Les jeunes doivent écouter, apprendre et s’adapter à l’entreprise pour assimiler sa culture. Ensuite, chacun a sa chance mais il faut oser vous positionner. Un vrai talent est celui qui saura fédérer autour de lui les différentes compétences pour faire émerger les idées. »

Le mot à écrire en capitales dans le livre d’or de l’école

ÉQUILIBRE ! « Que ce soit entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle, entre vos aspirations professionnelles et celles de l’entreprise, ou entre les souhaits individuels de chacun de vos collaborateurs, faites toujours preuve d’équilibre et, in fine, d’équité. »

Contact : alain.guelennoc@arkea.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter