Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Auchan Retail France : la reconquête par le digital et la proximité !

photo-portrait-paul-lavoquet-gem95_4430

Edifier un Auchan multiformat et phygital, tel est l’enjeu que Paul Lavoquet (Arts et Métiers ParisTech 95), CIO d’Auchan Retail France, propose aux jeunes ingés qui rejoignent sa DSI pour transformer en profondeur l’offre et le modèle historique de l’enseigne et concevoir un commerce nouvelle génération

 

Auchan Retail France propose différents formats de magasins avec ses hypermarchés, supermarchés, magasins d’ultra-proximité, mais aussi ses drives et Auchan Piéton qui allient le digital et le physique. « C’est un enjeu pour nos équipes, souligne Paul Lavoquet, son CIO depuis mai 2020. La complexité est à plusieurs niveaux. D’abord l’alignement des processus et des références pour tous les formats pour permettre une expérience omnicanal puisqu’un hypermarché doit pouvoir livrer dans un supermarché, un drive ou un piéton et ensuite accélérer sur le digital, c’est à dire proposer sur auchan.fr une gamme plus large qui couvre l’ensemble des univers, accélérer le déploiement du Click & Collect et répondre à l’ambition de 300 « Auchan piéton » par an. »

 

Des enseignes Mulliez très autonomes les unes aux autres

La DSI d’Auchan Retail France regroupe à peu près 900 personnes au total (300 collaborateurs internes, 600 collaborateurs externes en régie) qui sont répartis sur les grands processus de l’entreprise Auchan : client, supply chain, canaux digitaux, outils en magasins, infrastructures, sécurité, back office RH-finances, etc. L’AFM (Association familiale Mulliez) rassemble près de 50 enseignes (Auchan, Boulanger, Decathlon, Leroy-Merlin, Norauto, Kiabi,…) très autonomes les unes aux autres. « Il y a bien sûr des discussions entre DSI pour la mutualisation d’outils ou de la data à partager pour tenter d’avoir une vision holistique du client sachant que la galaxie Mulliez couvre 100 % des foyers français. »

 

 

Passer du mode projet au mode produit

Après sa nomination il y a tout juste un an, Paul Lavoquet s’est attelé à restructurer la DSI dans le cadre du projet d’entreprise Auchan 2022 pour aller chercher l’efficacité grâce à une organisation en mode produit. « Dans ce type d’organisation, les équipes sont de tailles réduites (Product Owner, UX Designer, Développeurs…) chacune responsable de leur produit de bout en bout (sur les étapes du design, build, test, release et run) et de son amélioration permanente au contact régulier des utilisateurs. Il y aussi dans ce mode produit tout un travail sur les postures du manager qui n’est plus un passage obligé pour définir la roadmap et l’allocation des ressources. C’est plutôt un coach, un accompagnateur pour travailler la méthode et la gouvernance autour du mode produit et s’assurer que l’efficacité attendue par le client est délivrée. »

 

Embarquer les métiers dans une transformation agile

Dans toutes transformations des organisations et des méthodes, il y a toujours une réticence à changer ses modes de travail. La DSI doit trouver les bons leviers pour « embarquer » les métiers dans une transformation agile. « La lecture de l’efficience des transformations n’est pas toujours évidente. Il faut vraiment démontrer la preuve de l’efficacité qu’on apporte à travers cette méthode, observe Paul Lavoquet. Cela passe par l’expérimentation. En général on sélectionne un ou deux produits emblématiques pour pouvoir démontrer la valeur au métier de ce qu’on met en œuvre. Une fois qu’on a convaincu, on est forcément capable de déployer. »

 

« Je suis un VRP ! »

Pour Paul Lavoquet, le CIO doit surtout être un bon leader qui sait définir la cible, communiquer et convaincre en interne. « J’ai souvent l’habitude de dire que je suis un VRP. C’est à dire que j’explique beaucoup et que je réexplique en permanence la valeur qu’on est en train d’apporter à travers le projet. Il faut bien sûr avoir une lecture, à travers son expérience, de ce qui marche, de ce qui ne marche pas et des écueils potentiels. Enfin je descends aussi parfois dans le détail en participant à des réunions pour repositionner certaines choses. »

interview Paul Lavoquet Auchan Retail France

Des parcours en zigzags, intéressants et motivants

Dans le monde de l’IT, de nouveaux métiers apparaissent tous les ans et deviennent très rapidement pénuriques. Lorsque Paul Lavoquet a débuté sa carrière en 1997 dans une ESN, les métiers de data scientist, de product owner ou de chief digital officer… n’existaient pas « On ne peut plus imaginer des parcours linéaires comme il y a 20 ans. Si l’on veut devenir Product Owner, une des fonctions la plus pénurique chez nous, le parcours peut commencer comme analyst developper. Après on devient chef de projet technique, puis chef de projet métier. On passe de l’informatique au métier pour pouvoir ensuite grandir dans cette fonction, mais aussi parfois revenir au niveau de l’informatique. Ce sont donc des parcours en zigzags plus complexes pour les jeunes générations, mais beaucoup plus riches, plus intéressants et plus motivants. »

 

« Chez nous, le Millennial ne va pas être déçu ! »

« Nous sommes en train de tout refaire chez Auchan, constate Paul Lavoquet. Au niveau informatique, il y a énormément de projets que ce soient le déploiement du back-office magasin, la refonte de la chaîne logistique, du déploiement des nouveaux parcours d’encaissement, de la migration des solutions de monétique ou de fidélité client, des solutions de SAV… On accélère déjà beaucoup sur le digital et sur la data avec des technologies de pointe dans ces différents domaines. On commence à expérimenter l’intelligence artificielle. Chez nous, le Millennial ne va pas être déçu. Je peux vous assurer qu’il va travailler sur des nouvelles technologies bien plus avancées que ce qu’il va trouver dans une start-up ! » En fait, ce qu’on demande à la DSI d’Auchan Retail, c’est de transformer une société qui, selon Paul Lavoquet, a longtemps vécu sur ses lauriers pour redonner des couleurs à Auchan. « Le challenge est passionnant. Tout au long de ma carrière, la transformation m’a animé. Aujourd’hui je dois trouver les solutions les plus modernes possibles en termes de méthodes de travail, de gouvernance et de technologies pour pouvoir faire de Auchan un acteur majeur dans la distribution du 21e siècle en France. »

 

Quel message adresseriez-vous aux jeunes Gadz’Arts (que vous étiez il y a 25 ans) ?

« Ils doivent avoir confiance en l’avenir et dans leurs potentiels, aller vers ce qui les attire et oser. Les gadzarts ont un bagage extrêmement solide en termes de formation et très cohérent avec l’attente du marché. C’est une formation à la fois généraliste et technique qui favorise une approche opérationnelle et pragmatique des problématiques de l’entreprise. Le monde tel qu’il évolue a besoin de ce type de compétences capables de mettre des solutions en œuvre en animant différentes expertises.

Il y a en plus cet ADN Arts et Métiers, propre à l’école, qui prône la collaboration et l’esprit d’équipe. Pour moi, cela favorise énormément les compétences émotionnelles nécessaires aux ingénieurs de demain. »

 

Contacts : plavoquet@auchan.frhttps://auchan-recrute.fr

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter