François Moreau de Saint Martin (X 88), Directeur de la Stratégie de la Division Wholesale and International Networks (WIN) d’Orange, et Vincent Mouratille (X 92), Directeur des Services aux Opérateurs d’Orange Wholesale France (OWF), conjuguent leurs efforts pour développer les activités au service des autres opérateurs. La nouvelle division WIN, dédiée au marché stratégique du Wholesale (vente en gros et services aux opérateurs), rassemble ainsi les métiers en France et à l’international pour en saisir toutes les opportunités.

 

François, vous avez récemment pris la tête de la Direction de la Stratégie de WIN, avec quels objectifs en ligne de mire ?

Mon rôle est d’anticiper tout ce qui peut se produire sur les marchés du Wholesale comme par exemple les impacts des évolutions technologiques telles que la 5G, le développement de l’IoT, mais aussi les mouvements des acteurs, les évolutions de modèles économiques… Je propose ensuite des actions pour anticiper les impacts de ces changements et surtout pour saisir les opportunités qu’ils peuvent créer pour développer nos activités : de nouvelles offres, des partenariats ou des extensions géographiques par exemple.

Vous avez occupé chez Orange des postes très variés : est-ce un atout ?

J’ai débuté mon parcours dans la R&D, sur des études sur du traitement de signal. Puis, j’ai exercé plusieurs fonctions de management d’équipes techniques et dirigé une filiale. Enfin, j’ai animé une équipe commerciale sur le portefeuille des grands clients industrie et IT avant d’intégrer le marché des opérateurs. Orange m’a donné cette chance de me renouveler en permanence dans des contextes très différents et une dimension internationale très enrichissante. Cette expérience est devenue un atout indéniable.

Votre conseil à vos jeunes condisciples ?

Faites des choses que vous aimez et continuez sans cesse à apprendre ! N’hésitez pas à sortir de votre zone de confort, à prendre des risques, mesurés bien sûr. Votre formation est une force car les nouvelles technologies sont désormais partout et car elle vous permet de vous adapter à des contextes très variés.

 

Vincent, quelles sont vos missions en tant que pilote de la Direction des Services aux opérateurs chez Orange Wholesale France (OWF) ?

Je dirige l’entité opérationnelle d’OWF, en charge d’accompagner nos clients opérateurs en France (ils sont plus de 450) et de s’assurer de la qualité de service que nous leur délivrons, sur des activités wholesale. Nous accompagnons également l’évolution des offres que nous commercialisons, et travaillons avec toutes les entités d’Orange en charge de la construction et de l’exploitation des réseaux. En plus de la valorisation du réseau d’Orange auprès d’opérateurs clients, mes équipes s’occupent dans certaines géographies de louer le réseau d’autres opérateurs pour raccorder les clients d’Orange. De plus, OWF contribue à financer le déploiement du réseau mobile dans les zones dites « blanches » et à apporter la connectivité partout où nous pouvons en avoir besoin comme dans les trains.

Les attraits de ces activités ?

C’est une mission passionnante dans un contexte de transformation profonde des usages et des technologies, et sur un marché de plus en plus concurrentiel avec l’apparition de fournisseurs alternatifs d’infrastructures. Orange est un acteur clé de l’écosystème des réseaux, engagé dans un challenge majeur : le déploiement des réseaux optiques très haut débit en fibre optique.

Manager de plus de 800 personnes en France, comment votre formation a-t-elle été un atout dans vos missions actuelles et vos précédents postes ?

DSO intervient sur des sujets aux enjeux techniques, de processus et de travail collaboratif. Ma formation d’ingénieur polytechnicien pointue mais aussi généraliste m’apporte les capacités à appréhender cette complexité, à exploiter une culture générale utile pour s’adapter et renforcer la dynamique collective, primordiale quand on doit s’assurer de manager dans la durée la performance des équipes. Comme François, j’ai exercé et capitalisé sur de nombreux postes avant celui-ci. J’ai notamment alterné des postes techniques et de management de grands programmes en France et à l’International. Avec la DSO, je mets en œuvre la philosophie « Human Inside » d’Orange, en m’efforçant d’aider chacun à trouver le meilleur de lui-même et d’apporter sa valeur ajoutée personnelle, pour lui et pour l’entreprise.

Contact : sophie.abib@orange.com

 

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.